Navigation – Plan du site

AccueilNuméros05Travail pendant les études, perfo...

Travail pendant les études, performance scolaire et abandon

Marcel Dagenais, Claude Monarquette, Daniel Parent et Nathalie Viennot-Briot

Résumés

La détérioration des conditions salariales des travailleurs non qualifiés sur le marché du travail canadien a fait l’objet d’une grande attention au cours de ces dernières années. En plus d’être soumise à des condtions salariales peu enviables, cette catégorie de travailleurs est également confrontée à un ratio emploi/population singulièrement bas et un taux de chômage qui se maintient à des niveaux souvent élevés. La première source de la non qualification des jeunes travailleurs étant l’abandon des études secondaires (au Canada, le taux d’abandon scolaire au secondaire se situait à 18% en 1991), toute politique susceptible de réduire les taux d’abandon représenteraa un moyen efficace d’améliorer la situation des jeunes sur le marché du travail. Différentes formes d’intervention peuvent être envisagées afin de renverser cette tendance. Certaines de ces mesures visent à limiter le travail exercé par les jeunes pendant leurs études, car l’opinion commune veut qu’il existe un lien de cause à effet entre travail et abandon scolaire. La dimension nationale et temporelle de l’enquête rétrospective retenue dans cette étude sur les sortants de l’école secondaire au Canada nous a permis de disposer d’une expérience naturelle pour comprendre le rôle des variables macro-économiques et des institutions sur les déterminants de l’abandon des études secondaires et sur le travail pendant les études. Sur la base des données de cette enquête, nous avons défini un modèle économétrique visant à expliquer à la fois les déterminants de la performance scolaire, de l’abandon scolaire au secondaire et ceux du travail pendant la dernière année d’étude au secondaire. Les déterminants retenus portent sur les caractéristiques personnelles (sexe, travail pendant les études, etc.) et socioéconomiques (situation familiale, éducation des parents, école privée ou publique, etc.) des répondants et sur des caractéristiques instituionnelles ou macroéconomiques comme variables d’environnement (âge légal d’abandon, taux de chômage, salaire minimum, etc.). Notre recherche identifie plusieurs politiques que les gouvernements pourraient mettre de l’avant pour réduire l’abandon scolaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marcel Dagenais, Claude Monarquette, Daniel Parent et Nathalie Viennot-Briot, « Travail pendant les études, performance scolaire et abandon »Économie publique/Public economics [En ligne], 05 | 2000/1, mis en ligne le 15 février 2007, consulté le 27 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/economiepublique/2065 ; DOI : https://doi.org/10.4000/economiepublique.2065

Haut de page

Auteurs

Marcel Dagenais

Professeur de Sciences Economiques, Université de Montréal et CIRANO

Claude Monarquette

Professeur de Sciences Economiques, Université de Montréal et CIRANO

Daniel Parent

Professeur de Sciences Economiques, Mc Gill University et CIRANO

Nathalie Viennot-Briot

Economiste au CIRANO

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search