Navigation – Plan du site

AccueilNuméros05Formation en alternance et compét...

Résumés

L’alternance apparaît comme un mode de formation particulièrement adapté pour produire les compétences transversales requises par les nouvelles organisations productives. Toutefois, la mise en œuvre de l’alternance s’avère délicate. D’une part, les systèmes décentralisés de formation sont confrontés au problème du braconnage de la main-d’œuvre. Une fois formés, les jeunes peuvent être débauchés par des entreprises concurrentes. L’analyse proposée distingue deux types de détournement de main-d’œuvre. D’autre part, les ressources formatives sont inégalement distribuées entre les entreprises. De ce fait, l’alternance risque de renforcer les phénomènes de segmentation de la main-d’œuvre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alexandre Léné, « Formation en alternance et compétences transversales »Économie publique/Public economics [En ligne], 05 | 2000/1, mis en ligne le 15 février 2007, consulté le 30 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/economiepublique/2078 ; DOI : https://doi.org/10.4000/economiepublique.2078

Haut de page

Auteur

Alexandre Léné

CLERSE et IFRESI, Université de Lille I

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search