Navigation – Plan du site
Dossier

La réputation collective sur les marchés agricoles

Collective Reputation in Agricultural Markets
Angelo Zago
p. 29-51
Traduction(s) :
Collective Reputation in Agricultural Markets

Résumés

Dans l’agriculture, il existe de nombreux exemples où la coordination est assurée via la réputation collective, par exemple par les indications géographiques, les coopératives de commercialisation et de transformation, l’adhésion à des labels tels que le Label Rouge, etc. L’auteur traite ici de certains des problèmes rencontrés dans ce domaine sur les marchés agricoles, où ces initiatives sont gérées par des entreprises par ailleurs indépendantes, dans le cadre d’un processus de décision démocratique. Après avoir procédé à un examen sélectif de la littérature publiée sur ce sujet, il présente certains des problèmes rencontrés par le secteur et par les autorités et suggère quelques pistes pour les recherches à venir.

Haut de page

Notes de l’auteur

L’auteur remercie F. Bergès, L. Maestri, S. Monier (qui a révisé le texte) et (en particulier) Z. Bouamra-Mechemache pour leur précieuse contribution. La clause d’exclusion de responsabilité habituelle s’applique. L’auteur a rédigé cet article alors qu’il était en visite à l’École d’économie de Toulouse, et exprime toute sa gratitude à cet établissement pour son hospitalité. Les recherches qui ont conduit au présent article ont bénéficié d’un financement du septième programme-cadre de l’Union européenne (FP7/2007-2013) au titre du financement no 331724 (ProdOrg&FoodSupply).

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

La littérature sur la réputation
1. La réputation individuelle
2. La réputation collective
Des choix critiques pour les marques collectives
1. Les choix du secteur
2. Les choix de modélisation
Hétérogénéité
Prise de décision interne
Tradition contre innovation
Une production limitée
Coûts de l’établissement de la réputation
Création de valeur grâce à l’intégration verticale
Quelle (auto ?) régulation ?
1. Les questions
Les contrôles
La « forme optimale » de la réputation collective
La réputation individuelle Grand Cru ou Domaine ?
2. Les choix de modélisation
Conclusion

Aperçu du début du texte

La coordination consiste à réguler divers éléments d’un système de manière à obtenir un fonctionnement intégré et harmonieux. La coordination est donc l’acte d’arranger les choses et de les mettre en ordre ou de les faire fonctionner harmonieusement les unes avec les autres. Dans de nombreux environnements, le système de prix coordonne efficacement les activités économiques. Cependant, il n’est pas rare, par exemple en présence d’un nombre d’acteurs réduit, ou lorsque l’information n’est pas complète, que le système de marché ne fonctionne pas correctement ; d’autres moyens apparaissent alors pour coordonner les activités économiques, comme le montrent d’autres contributions dans ce numéro spécial.

Dans le présent article, nous nous intéressons à un type de coordination particulier, fondé sur la réputation collective, dans lequel des entreprises par ailleurs indépendantes partagent une marque commune (régionale, par exemple). Cela fait longtemps que la réputation est reconnue comme u...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Angelo Zago, « La réputation collective sur les marchés agricoles », Économie rurale, 345 | 2015, 29-51.

Référence électronique

Angelo Zago, « La réputation collective sur les marchés agricoles », Économie rurale [En ligne], 345 | Janvier-février 2015, mis en ligne le 15 février 2017, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/4557 ; DOI : 10.4000/economierurale.4557

Haut de page

Auteur

Angelo Zago

Dipartimento di Scienze Economiche, Università degli Studi di Verona, Vérone Italie ; angelo.zago@univr.it

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page