Navigation – Plan du site
recherche

Global Dairy Trade, plateforme électronique néo-zélandaise de commercialisation. Quelles opportunités pour les marchés mondiaux de produits laitiers ?

Global Dairy Trade, an electronic marketing platform from New Zealand: What opportunities for global dairy markets?
Jean-Noël Depeyrot et Marion Duval
p. 31-54

Résumés

Alors que les marchés mondiaux de produits laitiers connaissent depuis 2007 une instabilité accrue, la Nouvelle-Zélande a développé en 2008 une innovante plateforme numérique d’enchères pour la commercialisation, Global Dairy Trade. Cette plateforme affichait comme objectifs d’améliorer la mise en relation des opérateurs, de fluidifier et de clarifier les échanges, de faciliter et rendre transparente la formation des prix, permettant aux opérateurs de la filière de mieux anticiper leurs marchés. Les auteurs détaillent ici le fonctionnement de la plateforme et, à partir d’une analyse des résultats des enchères, ils montrent que si elle se révèle efficace en termes de commercialisation, les volumes qui y transitent restent minoritaires, y compris pour son fondateur Fonterra. Dans ces conditions, et compte tenu de certaines asymétries de marché, les prix sur Global Dairy Trade ne peuvent constituer un prix de référence au niveau mondial. Par ailleurs, leur pouvoir informatif se révèle très limité, ce marché restant plus suiveur que révélateur de tendances.

Haut de page

Notes de l’auteur

Cet article a fait l’objet d’une publication dans les documents de travail du Centre d’Études et Prospective : http://agreste.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/doctravail121216cep.pdf. Il n’engage que ses auteurs et ne saurait représenter la position du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Global Dairy Trade : une plateforme numérique de commercialisation créée par Fonterra
1. Contextes néo-zélandais et mondiaux : un terreau pour Global Dairy Trade
2. L’organisation de la plateforme autour des acteurs du marché
3. Des enchères multi-unitaires à prix uniforme et livraison différée
4. Le développement de la plateforme depuis sa mise en place
5. Une source d’information sur les marchés mondiaux des produits laitiers
Global Dairy Trade : quelle capacité à constituer une référence de marché ?
1. Quelle ouverture aux acteurs du marché ?
2. Quelles implications du mécanisme de vente choisi ?
3. Que représentent les volumes commercialisés sur la plateforme ?
Global Dairy Trade, un outil face à l’instabilité des marchés ?
1. Volatilité des prix des produits laitiers transformés sur la plateforme
2. Anticipations des acteurs sur Global Dairy Trade
Conclusion

Aperçu du début du texte

Depuis le début des années 2000, le secteur laitier, autrefois très régulé, a connu dans les principaux pays producteurs et exportateurs une importante vague de libéralisation des marchés. Ainsi, en Europe, la Politique agricole commune (PAC) a été profondément modifiée par paliers successifs (Bureau et Thoyer, 2014), faisant passer le secteur laitier d’un système de soutien des prix de marché à une filière plus connectée aux marchés mondiaux (Institut de l’élevage, 2016). Aux États-Unis, la politique laitière focalisée depuis 1949 sur le soutien des prix à la production a été transformée en 2014 pour confronter plus largement les prix aux mécanismes d’offre et de demande (Trouvé et al., 2016), tout en maintenant un système de péréquation des prix très poussé. En Nouvelle-Zélande, la libéralisation du secteur est plus ancienne et la filière laitière fondamentalement exportatrice est particulièrement connectée aux échanges sur les marchés mondiaux. Ces vagues successives de libéralis...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Noël Depeyrot et Marion Duval, « Global Dairy Trade, plateforme électronique néo-zélandaise de commercialisation. Quelles opportunités pour les marchés mondiaux de produits laitiers ? », Économie rurale, 364 | 2018, 31-54.

Référence électronique

Jean-Noël Depeyrot et Marion Duval, « Global Dairy Trade, plateforme électronique néo-zélandaise de commercialisation. Quelles opportunités pour les marchés mondiaux de produits laitiers ? », Économie rurale [En ligne], 364 | Avril-juin 2018, mis en ligne le 14 juin 2020, consulté le 18 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/5505 ; DOI : 10.4000/economierurale.5505

Haut de page

Auteurs

Jean-Noël Depeyrot

Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, Centre d’études et de prospective, Paris ; jean-noel.depeyrot@agriculture.gouv.fr

Marion Duval

AgroParisTech, Paris1

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page