Navigation – Plan du site
Recherche

Gagner en autonomie grâce à la Cuma. Expériences d’éleveurs laitiers français à l’ère de la dérégulation et de l’agroécologie

Developing autonomy with the machinery cooperative: Experiences of French dairy farmers in an era of liberalization and agroecology
Véronique Lucas et Pierre Gasselin
p. 73-89

Résumés

Des éleveurs laitiers en Coopérative d’utilisation de matériel en commun (Cuma) développent de nouvelles pratiques pour gagner en autonomie fourragère et protéique, voire économique et décisionnelle. Ce mouvement d’autonomisation s’articule avec des recompositions de leur organisation en Cuma et modes de coopération de proximité afin de mieux accéder et gérer les ressources stratégiques, ainsi qu’améliorer l’organisation du travail. Cet article basé sur l’étude de cinq Cuma apporte un nouvel éclairage sur la diversité des stratégies d’adaptation des éleveurs laitiers français dans le contexte actuel de volatilité des cours.

Haut de page

Notes de l’auteur

Ce travail de recherche a bénéficié du soutien du ministère de l’Agriculture via le CASDAR (projet CapVert 2014-2017 et projet Luz’Co 2016-2019) de l’ANR-IDAE, ainsi que de l’ADEME via le programme REACCTIF (Projet Capaccita 2016-2018). Nous remercions les acteurs du réseau Cuma et agriculteurs rencontrés qui ont permis ce travail.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Cadre analytique et méthodologique
1. Les Cuma au sein de l’élevage laitier français
2. Cadre analytique de la recherche d’autonomie
3. Méthodologie
S’appuyer sur le collectif pour optimiser toutes les potentialités productives
1. Une spécialisation atténuée par la diversification des produits et des débouchés
2. Une visée d’intensification fourragère et animale pour accroître l’efficience technique
3. Atténuer le poids des investissements et des achats externes
4. Des systèmes fragilisés depuis une quinzaine d’années
Réagir en activant les processus écologiques..., pour ne pas subir
1. De nouvelles pratiques développées sur les exploitations activant les processus écologiques
2. L’autonomie : entre discours implicite et explicite
3. Des changements complexes, peu accompagnés
Des Cuma en recomposition, au sein de réseaux plus vastes de coopération de proximité
1. La Cuma enchâssée dans un réseau local d’arrangements de coopération de proximité
2. Les contributions de la Cuma et du réseau de coopération à l’autonomisation des élevages
Une réponse au défi logistique
Un meilleur accès aux ressources stratégiques
L’optimisation de l’organisation du travail
Le partage d’expérience pour améliorer la maîtrise des nouvelles pratiques
Discussion
Conclusion

Aperçu du début du texte

En France depuis 2013, des politiques publiques visent à développer l’agroécologie, dont la définition législative intègre l’enjeu d’autonomisation des exploitations (ministère de l’Agriculture, 2014). L’observation de la mise en œuvre des instruments de ces politiques révèle l’importance des initiatives collectives en élevage poursuivant l’objectif d’autonomisation vis-à-vis des marchés d’intrants. Pour ce faire, deux types de pratiques sont particulièrement mis en avant : l’agriculture de conservation des sols et le développement des légumineuses (Alim’agri, 2017 ; Lamine et Barbier, 2017). Le même mouvement s’observe au sein des Cuma avec une augmentation des acquisitions d’équipements permettant de développer ces pratiques (Garcia-Velasco, 2017).

La quête d’autonomie est centrale au sein des agricultures dites « alternatives », principalement vis-à-vis des marchés et au niveau décisionnel, qu’il s’agisse de l’agriculture biologique (Barres et al., 1985 ; Nicourt, 2013a), des grou...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Véronique Lucas et Pierre Gasselin, « Gagner en autonomie grâce à la Cuma. Expériences d’éleveurs laitiers français à l’ère de la dérégulation et de l’agroécologie », Économie rurale, 364 | 2018, 73-89.

Référence électronique

Véronique Lucas et Pierre Gasselin, « Gagner en autonomie grâce à la Cuma. Expériences d’éleveurs laitiers français à l’ère de la dérégulation et de l’agroécologie », Économie rurale [En ligne], 364 | Avril-juin 2018, mis en ligne le 14 juin 2020, consulté le 22 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/5554 ; DOI : 10.4000/economierurale.5554

Haut de page

Auteurs

Véronique Lucas

UMR Innovation, INRA, CIRAD, Montpellier SupAgro, Univ Montpellier, Montpellier ; veronique.lucas@supagro.inra.fr

Pierre Gasselin

UMR Innovation, INRA, CIRAD, Montpellier SupAgro, Univ Montpellier, Montpellier ; pierre.gasselin@inra.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page