Navigation – Plan du site
Faits et chiffres

Le secteur laitier français est-il compétitif face à la concurrence européenne et mondiale ?

Is the French dairy sector competitive with European and global competition?
Christophe Perrot, Vincent Chatellier, Daniel-Mercier Gouin, Mélanie Richard et Gérard You
p. 109-127

Résumés

Avec la fin des quotas laitiers, l’ouverture croissante des économies et l’accentuation de la volatilité des prix internationaux, la question de la compétitivité du secteur laitier français est placée au cœur de nombreux débats. Le secteur laitier français est non seulement un acteur important des échanges européens et internationaux de produits laitiers, mais il bénéficie d’une solidité des débouchés sur le marché intérieur, y compris pour des produits à haute valeur ajoutée. La baisse de la consommation intérieure (en équivalent lait), la saturation progressive de la demande européenne et la concurrence de plusieurs autres pays partenaires de l’Union européenne constituent aujourd’hui une incitation à mieux valoriser les produits de qualité sur le marché intérieur et à orienter davantage les exportations vers des marchés plus lointains où une croissance de la demande s’exprime. Par rapport à d’autres pays concurrents, européens ou internationaux (Nouvelle-Zélande, États-Unis), le coût de production du lait en France, en particulier dans l’Ouest (principal bassin laitier français), est favorisé par une bonne maîtrise des intrants, en raison notamment d’une production fourragère abondante qui entraîne une forte autonomie pour l’alimentation des vaches laitières. Le mode d’obtention de cette autonomie élevée pèse cependant aujourd’hui sur le niveau moyen de productivité du travail et sur les charges de structure (coût de mécanisation) du fait de l’importance des fourrages désormais principalement cultivés, récoltés et distribués mécaniquement.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Où va le lait produit en France ?
1. Une insertion croissante de la France dans l’économie laitière européenne et mondiale
2. La valorisation du lait produit en France sur son marché intérieur
3. Une production française en partie différenciée
Évolution comparée des prix du lait à la production Interconnexions et spécificités françaises
1. Déterminants de la convergence ou de la divergence des prix dans les principaux bassins exportateurs
2. La filière française procure plus de stabilité que de valeur aux producteurs de lait
Évolution des coûts de production Des niveaux convergents entre bassins exportateurs
1. Une forte hausse des prix de revient largement imputable aux coûts d’alimentation
2. En France, une autonomie alimentaire qui coûte cher ou qui n’est pas suffisamment valorisée par le marché
Conclusion

Aperçu du début du texte

Face à la fin des quotas laitiers en avril 2015, à la saturation progressive de la consommation européenne de produits laitiers, à l’interpénétration grandissante des économies et l’accentuation de la volatilité des prix, la question de la compétitivité du secteur laitier français se pose avec acuité. La France a tourné la page des quotas laitiers avec une douzième campagne consécutive en sous-réalisation. Contrairement aux pays voisins du nord de l’Union européenne (UE) qui ont fait évoluer régulièrement leurs livraisons au rythme, et parfois même au-delà, des augmentations de référence (de +15% à +20 %, suivant les pays, entre 2005-2006 et 2014/2015 d’après Eurostat), la France (+9 %) a alterné des phases d’augmentation rapide avec des replis d’origines variées : mesures nationales destinées à limiter la production comme en 2009 et pilotage de l’offre par les entreprises de collecte ; variation de la qualité des fourrages comme en 2012 ; forte réactivité de l’offre aux variations ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Perrot, Vincent Chatellier, Daniel-Mercier Gouin, Mélanie Richard et Gérard You, « Le secteur laitier français est-il compétitif face à la concurrence européenne et mondiale ? », Économie rurale, 364 | 2018, 109-127.

Référence électronique

Christophe Perrot, Vincent Chatellier, Daniel-Mercier Gouin, Mélanie Richard et Gérard You, « Le secteur laitier français est-il compétitif face à la concurrence européenne et mondiale ? », Économie rurale [En ligne], 364 | Avril-juin 2018, mis en ligne le 14 juin 2020, consulté le 20 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/5624 ; DOI : 10.4000/economierurale.5624

Haut de page

Auteurs

Christophe Perrot

Institut de l’élevage, Paris ; christophe.perrot@idele.fr

Articles du même auteur

Vincent Chatellier

INRA, UMR 1302, SMART-LERECO, Nantes ; vincent.chatellier@nantes.inra.fr

Articles du même auteur

Daniel-Mercier Gouin

Université Laval, Département d’économie agroalimentaire, Québec ; daniel-mercier.gouin@eac.ulaval.ca

Articles du même auteur

Mélanie Richard

Institut de l’élevage, département Économie, Paris ; melanie.richard@idele.fr

Gérard You

Institut de l’élevage, Paris ; gerard.you@idele.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page