Navigation – Plan du site
Recherche

Possibilités et controverses autour de la territorialisation des marchés agroalimentaires au Brésil

Possibilities and controversies relating to the territorialization of agri-food markets in Brazil
Monique Medeiros, Antonio Cazella, Andréia Tecchio et Geneviève Cortes
p. 79-93

Résumés

Cet article analyse la construction sociale des marchés agroalimentaires favorisés par les politiques publiques d’achat d’aliments et par des actions territoriales des agriculteurs familiaux et d’acteurs publics, localisés dans la côte nord de l’État du Rio Grande do Sul au Brésil. La recherche se fonde sur un travail de terrain mené entre 2013 et 2016, et plus précisément sur des entretiens semi-structurés menés auprès d’agriculteurs, des vulgarisateurs agricoles et des médiateurs sociaux, parallèlement à une observation participante du système de fonctionnement de deux coopératives agricoles. Les résultats montrent l’existence d’un réseau social innovant, jouant un rôle important pour la reproduction socio-économique des agriculteurs familiaux et le renforcement des liens sociaux. Cependant, certaines limites sont à souligner, notamment le fait d’une faible participation des agriculteurs familiaux les plus pauvres.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Imbrication entre innovations sociales et gouvernance territoriale
Politiques publiques et configuration de territoires ruraux de développement dans le contexte brésilien
Enquêtes de terrain
L’innovation organisationnelle des agriculteurs familiaux
1. Coopération et formation de nouveaux marchés
2. De la coopération à l’officialisation d’un Territoire rural d’identité
3. Qui a de l’agency dans les arènes sociales du projet territorial ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

La crise économique qui ébranle actuellement la société brésilienne questionne l’idée de modernisation associée au projet de croissance économique, lequel ne bénéficie qu’à une petite partie de la population. En milieu rural, la « Révolution Verte » des années 1960-1970 est l’expression symbolique de ce projet. Associée au discours de l’éradication de la faim dans le monde, la diffusion des nouvelles alternatives technologiques visait l’augmentation de la productivité agricole et, de façon corollaire, l’insertion d’une partie des agriculteurs dans les marchés des commodities (Graziano da Silva, 1982).

Pour autant, cette rupture avec l’agriculture comme pratique socioculturelle, bien que prédominante dans certaines filières de production, n’a pas touché la totalité des agriculteurs. Ceux qui ne se sont pas entièrement fondus dans le moule technologique hérité de la « Révolution Verte » lui résistent de diverses manières. En opposition à la standardisation modernisante, qui s’emploie à...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Monique Medeiros, Antonio Cazella, Andréia Tecchio et Geneviève Cortes, « Possibilités et controverses autour de la territorialisation des marchés agroalimentaires au Brésil », Économie rurale, 367 | 2019, 79-93.

Référence électronique

Monique Medeiros, Antonio Cazella, Andréia Tecchio et Geneviève Cortes, « Possibilités et controverses autour de la territorialisation des marchés agroalimentaires au Brésil », Économie rurale [En ligne], 367 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 13 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/6570 ; DOI : 10.4000/economierurale.6570

Haut de page

Auteurs

Monique Medeiros

Programme d’Études Supérieures en Agricultures Amazoniques (PPGAA), Université Fédérale du Pará (UFPA), Brésil ; mmedeiros@ymail.com

Antonio Cazella

Programme d’Études Supérieures en Agroécosystèmes (PPGA), Université Fédérale de Santa Catarina (UFSC), Brésil ; acazella@cca.ufsc.br

Andréia Tecchio

Programme d’Études Supérieures en Sciences sociales dans le développement, l’agriculture et la société (CPDA), Université Fédérale Rurale de Rio de Janeiro, Brésil ; ecchio@yahoo.com.br

Geneviève Cortes

Université de Montpellier III, Unité mixte de recherche, UMR Acteurs, ressources et territoires dans le développement (ART-Dev), France ; genevieve.cortes@univ-; montp3.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page