Navigation – Plan du site
Recherche

Quels effets des circuits courts de commercialisation sur les moyens d’existence des agriculteurs familiaux ? Le cas d’une foire paysanne à Quito (Équateur)

The effects of short food supply chains on the livelihoods of family farmers. The case of a peasant fair in Quito (Ecuador)
Veronica Bonomelli et Laurence Roudart
p. 95-111

Résumés

En Équateur, les circuits courts se développent, sous l’impulsion de l’État et des organisations de la société civile soucieuses de promouvoir l’agriculture familiale marginalisée. Cet article utilise le cadre analytique des moyens d’existence durables (Sustainable Livelihoods Framework) pour étudier les effets sur des petits producteurs agricoles de leur participation à une foire hebdomadaire de vente directe aux consommateurs, à Quito. Il montre que cette participation entraîne, de manière directe et indirecte, un renforcement de plusieurs de leurs capitaux, qui induit à son tour une amélioration des conditions d’existence et des ressources productives.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Agricultures familiales, circuits courts et cadre d’analyse des moyens d’existence
1. La résurgence du débat sur les agricultures familiales
2. Les circuits courts au bénéfice des agricultures familiales
3. Utilisation du cadre analytique des moyens d’existence
Le développement des circuits courts alimentaires en Équateur et cas étudié
1. Agriculture et circuits courts en Équateur
2. La Feria Solidaria Frutos de Nuestra Tierra
3. Enquête et traitement des données
4. Caractérisation des agriculteurs familiaux participant à la FSFNT
Foire, capitaux et stratégies d’existence des agriculteurs familiaux
1. Le rôle des organisations de développement
2. Les effets de la participation à la foire sur les capitaux
3. Vers des stratégies d’intensification agricole
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’Équateur fait partie des pays qui ont inscrit la souveraineté alimentaire dans leur Constitution et qui, à ce titre, ont pris récemment des mesures pour faciliter le développement des circuits courts alimentaires. Dans ce contexte, des organisations de la société civile telles que le Movimiento de Economia Social y Solidaria en Ecuador (MESSE) et le Colectivo Agroecologico ont lancé diverses initiatives de circuits courts, parmi lesquelles des foires paysannes qui sont des marchés de vente directe des producteurs aux consommateurs. L’objectif de cet article est de contribuer au débat sur la viabilité des agricultures familiales, plus précisément sur le rôle que les circuits courts alimentaires peuvent jouer dans cette viabilité, en analysant les effets sur des agriculteurs familiaux de leur participation à la Feria Solidaria Frutos de Nuestra Tierra, une foire hebdomadaire qui se tient dans la ville de Quito. À cette fin, nous utilisons le cadre analytique des moyens d’existence d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Veronica Bonomelli et Laurence Roudart, « Quels effets des circuits courts de commercialisation sur les moyens d’existence des agriculteurs familiaux ? Le cas d’une foire paysanne à Quito (Équateur) », Économie rurale, 367 | 2019, 95-111.

Référence électronique

Veronica Bonomelli et Laurence Roudart, « Quels effets des circuits courts de commercialisation sur les moyens d’existence des agriculteurs familiaux ? Le cas d’une foire paysanne à Quito (Équateur) », Économie rurale [En ligne], 367 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 19 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/6599 ; DOI : 10.4000/economierurale.6599

Haut de page

Auteurs

Veronica Bonomelli

Centre d’Études de la Coopération Internationale et du Développement (CECID) à l’Université Libre de Bruxelles, Bruxelles, Belgique ; veronica.bonomelli@ulb.ac.be

Laurence Roudart

Centre d’Études de la Coopération Internationale et du Développement (CECID) à l’Université Libre de Bruxelles, Bruxelles, Belgique ; lroudart@ulb.ac.be

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page