Navigation – Plan du site
Faits et chiffres

Le marché des broutards en France. Organisation de la filière, transmission de l’information et qualité

The French weanling market: Organization of the sector, information transmission, and quality
Axelle Poizat, Sabine Duvaleix-Treguer, Arnaud Rault et Florence Bonnet-Beaugrand
p. 107-127

Résumés

La filière française viande de jeunes bovins de boucherie mâles est la première productrice d’Europe. Cet article s’intéresse plus spécifiquement à la filière des jeunes bovins mâles de boucherie de race à viande et à la structuration de la filière en France. Cet article résulte d’une enquête auprès d’acteurs de la filière et explique (i) l’organisation du marché des broutards entre élevage naisseurs et engraisseurs, spécifiant le rôle clef des intermédiaires commerciaux ; (ii) les caractéristiques des transactions (modes de coordination verticale, préférences des éleveurs) ; et (iii) les facteurs d’incertitude pour la traçabilité (sanitaire notamment) liés à cette organisation.

Haut de page

Notes de l’auteur

Les auteurs tiennent à remercier Baptiste Cornette pour sa participation au travail d’enquête. Ce travail a reçu le soutien du programme PSDR Pour et sur le développement régional Grand Ouest financé par l’INRA ; l’IRSTEA ; les Régions Bretagne, Pays de la Loire, Normandie et Nouvelle Aquitaine ; Agrocampus-Ouest dans le projet SANT’Innov et l’École nationale Supérieure vétérinaire via une thèse d’université en Formation continue par la recherche.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Organisation économique de la filière des jeunes bovins de race à viande
1. La viande bovine, produit des élevages laitiers et allaitants
2. Organisation géographique de la filière des jeunes bovins race à viande en France
3. Organisation du marché : offre et demande, rôle des intermédiaires
4. Implication de la filière dans la lutte contre l’antibiorésistance
Matériel et méthodes
Résultats
1. Résultats descriptifs
2. Description des caractéristiques des transactions sur le marché des broutards et implications
Volumes de broutards échangés
Le recours aux commerciaux
Le niveau de formalisation
Les préférences des éleveurs
3. Transmission de l’information et l’évaluation de la qualité des broutards
4. Le cas particulier des naisseurs-engraisseurs
Conclusion

Aperçu du début du texte

La filière viande bovine française fait face à d’importants défis pour le maintien de sa compétitivité et la préservation du revenu des éleveurs. Elle évolue dans un contexte de marché fluctuant en raison de tendances nouvelles de la demande, d’une concurrence internationale accrue sur les marchés laitiers et viande, et de risques sanitaires aux répercussions fortes sur les marchés. La filière viande bovine française est la plus importante en Europe ; elle représente 19 % de la production européenne à 28 pays (CNE et IDELE, 2018). Bien que sa consommation interne et externe tende à s’éroder depuis 2010 (- 7 % en 6 ans) en raison de facteurs économiques (baisse du pouvoir d’achat des ménages) et de nouvelles tendances sociétales (vieillissement de la population, modification des habitudes de consommation, remise en cause de l’élevage) (Dimon et al., 2017), le solde commercial de la France est positif (+ 810 millions d’euros en 2015), avec l’Italie comme destination principale des exp...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Axelle Poizat, Sabine Duvaleix-Treguer, Arnaud Rault et Florence Bonnet-Beaugrand, « Le marché des broutards en France. Organisation de la filière, transmission de l’information et qualité », Économie rurale, 368 | 2019, 107-127.

Référence électronique

Axelle Poizat, Sabine Duvaleix-Treguer, Arnaud Rault et Florence Bonnet-Beaugrand, « Le marché des broutards en France. Organisation de la filière, transmission de l’information et qualité », Économie rurale [En ligne], 368 | Avril-juin 2019, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 21 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/6814 ; DOI : 10.4000/economierurale.6814

Haut de page

Auteurs

Axelle Poizat

BIOEPAR, INRA, Oniris, Nantes ; DGPE, ministère de l’Agriculture, Paris

Sabine Duvaleix-Treguer

SMART-LERECO, AGROCAMPUS OUEST, INRA, Rennes

Articles du même auteur

Arnaud Rault

BIOEPAR, INRA, Oniris, Nantes ; SMART-LERECO, AGROCAMPUS OUEST, INRA, Rennes

Florence Bonnet-Beaugrand

BIOEPAR, INRA, Oniris, Nantes

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page