Navigation – Plan du site
recherche

Perceptions et comportements d’achat des produits alimentaires locaux

Perceptions and purchasing behavior regarding local food products
Liliane Bonnal, Marie Ferru et Denis Charles
p. 101-123

Résumés

L’étude repose sur des données originales issues d’enquêtes réalisées auprès de plus de 1 500 consommateurs de produits alimentaires (locaux ou non), sur le territoire de Poitiers, une ville moyenne dynamique où la part des étudiants apparaît relativement importante. Nous étudions les perceptions et comportements d’achat des produits alimentaires locaux. S’appuyant sur une analyse des comportements d’achat, notre travail, essentiellement empirique, révèle : 1) la prégnance des critères qualitatifs sur le prix, 2) une perception favorable vis-à-vis des produits alimentaires locaux, 3) l’impact significatif de déterminants traditionnels de consommation sur la probabilité d’achat, 4) des modes d’achat différents pour les étudiants et les non-étudiants invitant à mettre en place des politiques marketing ciblées.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Méthode, données et premières statistiques descriptives
1. Données et terrain d’étude
2. Statistiques descriptives
Critères d’achat des produits alimentaires et perception des produits locaux
1. Critères d’achat des produits alimentaires en général
2. Perceptions des produits locaux
3. Profil des consommateurs de produits alimentaires locaux
Conclusion

Aperçu du début du texte

Depuis les années 1980, nous assistons en France à une industrialisation accélérée du secteur agroalimentaire (Combris et Nefussi, 1984), une diversification des produits mis sur le marché et la mondialisation de l’économie. En réaction, un mouvement social de consommation locale s’est amorcé (Starr, 2010) – les « locavores » (Poulot, 2012) représentent cette nouvelle tendance – et s’exprime aujourd’hui au travers de circuits de distribution alternatifs, tels que les Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP), les coopératives ou plus récemment les plateformes, à l’instar de « La ruche qui dit oui » qui répertorie plus de 850 « ruches » (points de retrait de produits locaux) en France en 2019.

Cette évolution est apparue en France à la suite de différents scandales sanitaires (vache folle et grippe aviaire, affaire de la viande de cheval Spanghero et le faux étiquetage de plats surgelés, etc.). La perception des risques sanitaires s’est accrue entre 1988 et 2003 ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Liliane Bonnal, Marie Ferru et Denis Charles, « Perceptions et comportements d’achat des produits alimentaires locaux », Économie rurale, 370 | 2019, 101-123.

Référence électronique

Liliane Bonnal, Marie Ferru et Denis Charles, « Perceptions et comportements d’achat des produits alimentaires locaux », Économie rurale [En ligne], 370 | octobre-décembre, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 09 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/7297 ; DOI : https://doi.org/10.4000/economierurale.7297

Haut de page

Auteurs

Liliane Bonnal

Laboratoire CRIEF (EA2249), Université de Poitiers ; liliane.bonnal@univ-poitiers.fr

Marie Ferru

Laboratoire CRIEF (EA2249), Université de Poitiers ; marie.ferru@univ-poitiers.fr

Denis Charles

Laboratoire CRIEF (EA2249), Université de Poitiers ; denischarles96@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page