Navigation – Plan du site
Recherche

Gouvernance, institutions et protection de l’environnement dans les pays de la CEEAC

Governance, institutions, and environmental protection in the countries of the ECCAS
Hilaire Nkengfack, Serge Temkeng Djoudji et Hervé Kaffo Fotio
p. 5-22

Résumés

Cet article réexamine les effets de la gouvernance/institutions sur la qualité de l’environnement captée successivement par les émissions de dioxyde de carbone (CO2), de méthane (CH4) et de protoxyde d’azote (N2O) dans les pays de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC), sous l’hypothèse de la courbe environnementale de Kuznets (CEK). Le modèle économétrique est inspiré des travaux de Grossman et Krueger (1991, 1995) et est estimé successivement par les moindres carrés généralisés (MCG) et les doubles moindres carrés à variables instrumentales (DMC-IV). Deux principaux résultats ressortent de l’étude. Dans un premier temps, il existerait une « Pseudo CEK » en forme de « N » entre la croissance économique et les différents types de polluants. Les émissions de gaz à effet de serre (GES) suivraient alors une tendance sinusoïdale ou cyclique dans la CEEAC. Dans un second temps, l’amélioration de la gouvernance permettrait d’atténuer significativement les émissions polluantes dans les pays considérés. Dès lors, le renforcement des programmes de gouvernance et d’amélioration de la qualité des institutions contribuera globalement à réduire les niveaux d’émission des gaz à effet de serre (GES) dans les pays de la CEEAC.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Revue de la littérature
1. La courbe environnementale de Kuznets : une hypothèse assez discutée
2. Les déterminants liés à la gouvernance et à la qualité des institutions
Méthodologie de la recherche
1. Présentation des variables
2. Spécification du modèle économétrique
3. Techniques d’estimation
Résultats
1. Résultats des estimations par les MCG
2. Résultats des estimations par les DMC-IV
3. Analyse des points de retournements
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’une des caractéristiques des pays en développement est l’utilisation des technologies anciennes et la dépendance aux ressources naturelles dont l’exploitation accroît progressivement les émissions des gaz responsables du réchauffement climatique. Les pays de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) ne sont pas épargnés par cette tendance. En 2012, ceux-ci figuraient parmi les 50 premiers émetteurs de dioxyde de carbone (CO2) au monde (WDI, 2017). Leurs émissions cumulées sont passées de 21 millions de tonnes en 2000 à 56 millions de tonnes en 2013. Une tendance similaire a été observée pour deux autres gaz à effet de serre (GES), à savoir l’oxyde nitreux (N2O) et le méthane (CH4). Globalement, les émissions anthropogéniques de GES ont augmenté en moyenne au taux de 1,3 % par an entre 1970 et 2000, et de 2,2 % entre 2000 et 2010 (IPCC, 2014).

Les conséquences du réchauffement climatique sur les activités humaines et sur la qualité de la vie sont connues : aug...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hilaire Nkengfack, Serge Temkeng Djoudji et Hervé Kaffo Fotio, « Gouvernance, institutions et protection de l’environnement dans les pays de la CEEAC », Économie rurale, 371 | 2020, 5-22.

Référence électronique

Hilaire Nkengfack, Serge Temkeng Djoudji et Hervé Kaffo Fotio, « Gouvernance, institutions et protection de l’environnement dans les pays de la CEEAC », Économie rurale [En ligne], 371 | janvier-mars 2020, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 05 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/7384 ; DOI : https://doi.org/10.4000/economierurale.7384

Haut de page

Auteurs

Hilaire Nkengfack

Université de Dschang, Cameroun ; h.nkengfack@gmail.com

Serge Temkeng Djoudji

Université de Buéa, Cameroun ; tdserge@yahoo.fr

Hervé Kaffo Fotio

Université de Maroua, Cameroun ; kaffofotioherve@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page