Navigation – Plan du site

AccueilNuméros373Les points forts de ce numéro

Les points forts de ce numéro

Charlène Lambert, Roland Condor, Maxime Prével
Le travail institutionnel sur les pratiques agroécologiques dans la filière du paysage en France
La variété des acteurs et des travaux institutionnels participent à la transition du paysage. La synchronie des travaux institutionnels apparaît fondamentale. Le travail relationnel joue un rôle clé pour surmonter le conflit institutionnel.

Guillaume Denos, Jean Marc Ferrandi, Gaëlle Pantin-Sohier,
Valorisation des produits carnés : une étude du signal « élevé au pâturage » sur le packaging
Le packaging est un outil de différenciation et de catégorisation pour la viande bovine. Il impacte les inférences de qualité. Théorie du signal : arguments expérience supérieurs aux arguments de croyance. Valorisation pertinente du pâturage : pratique soucieuse de l'animal et environnement

Sébastien Bourdin
Concertation, localisation, financements : analyse des déterminants du déploiement de la méthanisation dans le Grand-Ouest français
Le manque de concertation et de communication est un frein majeur aux projets. L’acceptation sociale est plus élevée lorsque les projets sont éloignés des habitations. Les financements publics augmentent la probabilité de réussite d’un projet. Il y a un besoin fort pour réfléchir à la mise en œuvre d’une équité locale

Gérard Marty
De la chandelle aux ventes informatisées. L’organisation des ventes aux enchères de bois des forêts publiques, entre gouvernement des intérêts privés et souci de l’intérêt général (1318-2020) 
Les procédures d’enchères sont un outil de gouvernance des conduites économiques. Le cadre institutionnel marchand a donné lieu à un processus de dépendance au chemin. Le choix des formats d’enchères a donné lieu à un processus de dépendance au chemin. La sélection des procédures arbitre entre intérêts privés et soutien à la filière

Marc-Olivier Déplaude, Laure Bonnaud, Christine De Sainte Marie, Nathalie, Jas, Samuel Pinaud
Modernité industrielle et recherches sur le secteur agroalimentaire : le cas du laboratoire OMNIUM (1964-1976)
L’OMNIUM était un laboratoire d’études économiques en activité de 1964 à 1976. Il étudiait les entreprises, les filières et les marchés agroalimentaires. Ses membres étaient formés en économie et sur les questions agroalimentaires. Leur travail a contribué à la modernisation du secteur agroalimentaire en France.

Olivier Carvin, Sandra Saïd
Contrat agro-environnemental et participation des agriculteurs
Les mesures agro-environnementales exigeantes souffrent d’une faible participation. L’état de l’art révèle un lien entre caractéristiques du contrat et participation. Les alternatives existantes n’ont pas un impact positif clair sur la participation. Cet impact doit être étudié en fonction du contexte et de l’enjeu environnemental.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search