Navigation – Plan du site

AccueilNuméros374Éditorial

Texte intégral

1Comme beaucoup de revues, Économie rurale a été perturbée dans son activité éditoriale par la crise sanitaire durant cette année. Nous prions de ce fait nos lecteurs d’excuser un retard de parution pour certains de nos numéros. Nous sommes néanmoins heureux du bilan de cette année, qui nous a permis de faire aboutir quatre numéros de qualité.

2Les deux numéros « varia » de janvier-mars et juillet-septembre rassemblent une série d’articles qui approfondissent les connaissances disponibles sur les pratiques agro-écologiques, les circuits courts ou encore l’économie circulaire des productions agricoles et d’élevage. Ils confirment la montée en puissance de propositions d’articles sur le sujet en provenance d’Afrique francophone et le rôle joué par la revue pour faire connaître ces travaux.

3Le numéro d’avril-juin a été consacré à un dossier spécial particulièrement attendu sur les trajectoires d’évolution des politiques agricoles et alimentaires, à la suite d’un colloque organisé par la Société française d’économie rurale sur le sujet. Outre la publication d’études approfondies menées en Europe et d’Amérique latine, ce numéro a permis, sous forme de papiers invités, de faire connaître des positions d’experts ou groupe d’experts sur l’avenir des politiques publiques en la matière.

4Le numéro qui clôt cette année 2020 sur un second dossier spécial offre l’occasion de présenter un panel de travaux sur un objet peu étudié par la recherche académique : la filière équine, qui renvoie à des usages et des activités complexes (élevage, loisirs, services rendus à l’agriculture) et se situe au croisement d’enjeux d’internationalisation et de relocalisation des activités. Ce dossier suscitera l’intérêt de nos lecteurs par son originalité et stimulera sans doute des recherches futures, comme le suggèrent dans leur propos introductif les deux coordinatrices du dossier, Carole Botton et Johanna Edelbloude.

5L’année 2020 qui s’achève est par ailleurs marquée par des changements importants au sein de notre revue. Notre comité de rédaction a été profondément renouvelé. Nous remercions chaleureusement les collègues sortants pour leur investissement et leur temps consacré pour la revue (Dominique Barjolle, Ali Daoudi, Danielle Galliano, Alexandre Gohin, Bruno Jean) et saluons l’arrivée de nouveaux collègues : Pascal Grouiez de l’Université Paris Diderot, Pierre Levasseur et Stéphane Lemarié, chercheurs à INRAE, Catherine Laroche-Dupraz de l’Institut Agro, Mathieu Ouedraogo, chercheur au CCAFS de Bamako, Kévin Maréchal de l’Université de Liège, Samuel Pinaud de l’Université Paris Dauphine, Lamia Rouached de l’Université de Tunis. Ces nouvelles arrivées témoignent de l’engagement de la revue au sein du monde académique francophone dans sa diversité.

6Par ailleurs, notre rédaction en chef collégiale sera entièrement renouvelée début 2021. Romain Melot et Céline Bignebat resteront dans le comité de rédaction en 2021 et Pierre Labarthe quittera définitivement la revue en décembre, après de bons et loyaux services. Tous les collègues de la revue le remercient profondément pour le travail considérable qu’il a accompli depuis toutes ces années pour Économie rurale !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Romain Melot, « Éditorial », Économie rurale, 374 | 2020, 7-7.

Référence électronique

Romain Melot, « Éditorial », Économie rurale [En ligne], 374 | Octobre-décembre, mis en ligne le 31 décembre 2020, consulté le 06 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/economierurale/8182 ; DOI : https://doi.org/10.4000/economierurale.8182

Haut de page

Auteur

Romain Melot

Pour la rédaction en chef

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search