Navigation – Plan du site

AccueilNuméros54VariasModes de déploiement du parler po...

Varias

Modes de déploiement du parler politique dans le monde du hardcore punk

Modes of Deployment of Political Parlance in the World of Hardcore Punk
Alain Mueller
p. 157-178

Résumés

Cet article explore la fabrique collective de regroupements dits « subculturels », et le rôle qu’y joue le régime d’énonciation politique. Je mobilise l’exemple du hardcore punk, un monde articulé autour du partage de conventions musicales, esthétiques, idéologiques et philosophiques spécifiques. Je développe l’idée selon laquelle la fabrique du collectif hardcore punk repose sur le rôle de médiation du « parler politique » tel qu’il est problématisé par Bruno Latour, et plus particulièrement de la « parole mobilisatrice » de laquelle il participe. Afin de soumettre cette proposition à l’épreuve des données empiriques, j’examine différents exemples de déploiement de la parole mobilisatrice, et met en relief sa spécificité dans le monde du hardcore punk.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction : le collectif « hardcore punk » à l’aune d’une approche « constructiviste » et pragmatique
1. Comprendre le hardcore punk et ses conventions, un court mode d’emploi introductif
2. Du rôle du parler politique et de la parole mobilisatrice dans la fabrique du collectif hardcore et de ses frontières
2.1. Hardcore et parole mobilisatrice en situation : branchements et débranchements, emprunts et prêts
2.2. Prises de paroles, jets de lasso
2.3. Comment gommer le prestige alloué par la parole mobilisatrice ?
2.4. Médiatiser la médiation ? À propos des vidéos et de leur mise en ligne
En définitive : penser l’articulation des régimes d’énonciation et des modes d’existence

Aperçu du début du texte

Introduction : le collectif « hardcore punk » à l’aune d’une approche « constructiviste » et pragmatique

«Frère – Je prendrai toujours soin de toi. Si j’estime le recevoir en retour. Sœur – Nous allons braver le monde extérieur. Hors des chantiers battus. Quand c’est nous contre eux. Tu peux toujours compter sur moi. Quand c’est nous contre eux. C’est une unité globale. Ouvrons la famille étendue. La famille grandit si vite. L’amitié va transcender les frontières». Ces textes, tirés d’une chanson du groupe de hardcore punk new-yorkais Sick of It All intitulée Us vs. Them – littéralement « Nous contre eux »  rendent compte, intarissablement, d’un « nous », d’un collectif, d’une « famille », d’une « unité globale » (global unity) opposée au « reste du monde » (outside world). En cela, l’énoncé dont ils participent semble postuler un statut ontologique du collectif que constitue la « famille » hardcore punk ; celui-ci existe en soi et pour soi, et semble être délimité par des frontière...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Mueller, « Modes de déploiement du parler politique dans le monde du hardcore punk », Études de communication, 54 | 2020, 157-178.

Référence électronique

Alain Mueller, « Modes de déploiement du parler politique dans le monde du hardcore punk », Études de communication [En ligne], 54 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2022, consulté le 27 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/edc/10283 ; DOI : https://doi.org/10.4000/edc.10283

Haut de page

Auteur

Alain Mueller

Université de Bâle
Séminaire d’anthropologie culturelle et d’ethnologie européenne
alain.mueller@unibas.ch

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search