Navigation – Plan du site

AccueilNuméros61VariasMalaise dans le « male gaze » : G...

Varias

Malaise dans le « male gaze » : Généalogie critique d’un concept controversé

Blinded by the "male gaze". Critical genealogy of a controversial concept
Maxime Cervulle
p. 189-212

Résumés

Le concept de « male gaze », proposé par Laura Mulvey en 1975, bénéficie aujourd’hui d’une actualité forte. Les usages contemporains du concept tendent cependant à évacuer ses fondements psychanalytiques aussi bien que la thèse centrale sur laquelle il repose : l’idée d’une subjectivation des publics par l’expérience cinématographique. À partir de l’étude de deux controverses survenues entre 1974 et 1980 autour des thèses de Mulvey, cet article montre que ces points ont pourtant été l’objet d’intenses conflits théoriques et politiques. Ils soulignent l’inadéquation du concept pour appréhender le processus de réception mais aussi l’incompatibilité radicale entre les cultural studies et la tradition depuis laquelle opère Mulvey.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

1. L’éducation au cinéma contre la psychanalyse : dispute au sein de Screen
2. L’école de Birmingham contre la « Screen Theory »
3. Regarder en féministe

Aperçu du début du texte

Quel rôle joue le regard dans la reproduction des rapports de genre ? Posée en 1975 par la chercheuse britannique Laura Mulvey dans un texte désormais classique intitulé « Plaisir visuel et cinéma narratif » (1975 ; 1993), cette question demeure lancinante. À tel point que le concept de « male gaze » (regard masculin) alors forgé par Mulvey est aujourd’hui considéré comme crucial pour contester les pratiques d’objectification des femmes (Paasonen et al., 2021). Reconnu comme l’un des fondements des théories féministes du cinéma (Chaudhuri, 2006), ce dernier s’est d’ailleurs très largement diffusé, aussi bien par-delà le champ des études cinématographiques qu’outre la seule sphère académique. Dans le contexte français contemporain, il jouit actuellement d’une forte actualité. Le concept de « male gaze » circule largement dans les espaces militants féministes et il est régulièrement brandi par les étudiant·es dans les formations en études cinématographiques ou en sciences de l’informa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maxime Cervulle, « Malaise dans le « male gaze » : Généalogie critique d’un concept controversé »Études de communication, 61 | 2023, 189-212.

Référence électronique

Maxime Cervulle, « Malaise dans le « male gaze » : Généalogie critique d’un concept controversé »Études de communication [En ligne], 61 | 2023, mis en ligne le 02 janvier 2025, consulté le 21 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/edc/16351 ; DOI : https://doi.org/10.4000/edc.16351

Haut de page

Auteur

Maxime Cervulle

EA 3388 CEMTI Centre d’études sur les médias, les technologies et l’internationalisation, Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search