Navigation – Plan du site
Dossier

Introduction

Joachim Schöpfel, Renaud Fabre et Bernard Jacquemin
p. 7-10

Texte intégral

1L’idée du dossier thématique « Libre accès et données de la recherche. Quelle résonance dans les SIC ? » était de proposer un espace d’études et de réflexions autour des données de recherche, avec les cadres théoriques et les approches méthodologiques de notre discipline, sur les quatre axes suivants :

21. Interrogation opérationnelle : analyse des dispositifs de la gestion des données de la recherche (plates-formes, réseaux...), formes de médiation et de communication des données de la recherche.
2. Interrogation portant sur les usages et usagers : études des pratiques et besoins des chercheurs SIC en matière de production et gestion des données de la recherche, évaluation de l’usage de ces dispositifs, études de la culture informationnelle des données de la recherche (« data literacy »).
3. Interrogation sur la donnée de recherche et son traitement : approche conceptuelle de la donnée, en particulier dans les humanités numériques, épistémologie des données de la recherche (construction de connaissances basées sur la réutilisation des jeux de données dans d’autres contextes, ou sur le croisement de jeux distincts), patrimonialisation et mémorialisation de l’activité de recherche, documentarisation des données de la recherche (bonnes pratiques).
4. Interrogation de la sphère publique et citoyenne : études des politiques des données de la recherche, aspects éthiques et réglementaires (règles d’exposition, de partage, d’appropriation des données ; règles d’enregistrement des parcours documentaires sur les plates-formes ; comparaisons internationales des dispositifs éthiques et réglementaires...).

3À partir des propositions d’articles, quatre études originales ont été retenues. Deux travaux relèvent de l’axe opérationnel (1) : une analyse des perspectives d’étude de l’écosystème du rôle des professionnels de l’information en gestion des données de recherche ; et une étude empirique sur les entrepôts de données en sciences de l’information et de la communication. Un troisième article porte sur les usages et usagers (axe 2) : il présente quelques résultats d’une enquête sur les pratiques des chercheurs à l’Université de Strasbourg et pose la question de la valorisation des la recherche appliquée, notamment dans les domaines des sciences, technologies et médecine. Un quatrième article relève de l’axe 3 sur la donnée de recherche et son traitement : il s’agit d’une analyse de l’ouverture des données de la recherche en SIC, à partir du cas des médias sociaux.

4Aucune proposition n’a été faite pour l’axe 4 ; et nous renvoyons donc vers d’autres publications récentes sur ces thématiques, sur l’éthique (Jacquemin et al., 2018), sur les aspects normatifs (Schöpfel, 2018) et sur les enjeux politiques et scientifiques de l’ouverture des connaissances (Fabre, 2017 ; voir aussi les deux dossiers dans RFSIC sur « Information scientifique et diffusion des savoirs », 2018 et sur « Libre accès aux publications et sciences ouvertes en débat », 2017).

5Pour ouvrir le dossier à l’international, nous avons ajouté deux contributions de l’équipe scientifique de l’Université Humboldt à Berlin : une synthèse des travaux et projets autour des données de recherche en Allemagne, notamment à partir des contributions de Peter Schirmbacher, l’un des partenaires des projets de recherche du laboratoire GERiiCO ; et une analyse originale et engagée des motivations et attitudes des chercheurs face à l’ouverture et au partage des données de recherche. Cette dernière contribution se termine par un plaidoyer en faveur d’une collaboration étroite entre professionnels de l’information et chercheurs : « les exigences d’une science numérique ouverte ne peuvent être réalisées qu’en tant que projet de l’ensemble du système scientifique ».

6Le dossier est porté par cette même conviction d’un partenariat entre professionnels et scientifiques. Nous pouvons, certes, distinguer entre problèmes techniques et informatiques, problèmes documentaires, problèmes de gestion, etc. ; les solutions nécessitent cependant une approche commune, partagée, avec des solutions à la fois pratiques et intellectuelles.

7Le dossier montre quelques perspectives d’une recherche SIC sur les données de recherche dans le contexte de la science ouverte. Il serait intéressant de rapprocher ces perspectives avec le « research agenda » du Grand Challenges Summit des bibliothèques du MIT en 20181 qui préconise entre autre des études sur les barrières d’un écosystème scientifique durable et ouvert, ainsi que sur des algorithmes de traitement de l’information et des données au sein de ce système. En d’autres termes, faire le lien entre l’analyse de la production et de la gestion des données et l’étude de leur exploitation et des finalités et application de cette exploitation. La qualité des données de recherche et la fiabilité des dispositifs de données sont deux autres enjeux aujourd’hui encore (trop) peu analysés. Or, comme vient de souligner un rapport d’Outsell2, l’intelligence artificielle et la confiance (trust) sont les deux grands défis et thèmes de l’industrie de l’information en 2019. Parions que ces deux enjeux vont prendre de l’ampleur au fur et à mesure de la mise en oeuvre du plan national de la science ouverte.

8Le dossier laisse nécessairement des questionnements en suspens, avec une réelle latitude pour les chercheurs qui feront de l’utopie de l’ouverture et du partage un idéal réaliste.

Haut de page

Bibliographie

Chartron G., Schöpfel J. (dir.) (2017). « Libre accès aux publications et sciences ouvertes en débat. Dossier ». In Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication, 11. Disponible sur https://journals.openedition.org/rfsic/2868 (page consultée le 11 avril 2019).

Dillaerts H., Boukacem-Zeghmouri C. (dir.) (2018). « Information scientifique et diffusion des savoirs : entre fragmentations et intermédiaires. Dossier ». In Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication, 15. Disponible sur https://journals.openedition.org/rfsic/4543 (page consultée le 11 avril 2019).

Fabre R. (2017). Les nouveaux enjeux de la connaissance. Londres, ISTE Editions.

Jacquemin B., Schöpfel J., Chaudiron S., Kergosien É. (2018). « L’éthique des données de la recherche en sciences humaines et sociales. Une introduction ». In Balicco L., Broudoux É., Chartron G., Clavier V., Pailliart I. (dir.), L’éthique en contexte info-communicationnel numérique. Déontologie, régulation, algorithme, espace public. Actes du colloque « Document numérique et société », Échirolles, De Boeck Supérieur, p. 71‑86. Disponible sur https://hal.archives-ouvertes.fr/GERIICO/hal-01958472v1 (page consultée le 11 avril 2019).

Schöpfel J. (2018). « Hors norme ? Une approche normative des données de la recherche ». In Revue COSSI, vol. 5. Disponible sur https://revue-cossi.info/numeros/n-5-2018-processus-normalisation-durabilite-information/730-5-2018-schopfel (page consultée le 11 avril 2019).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Joachim Schöpfel, Renaud Fabre et Bernard Jacquemin, « Introduction », Études de communication, 52 | 2019, 7-10.

Référence électronique

Joachim Schöpfel, Renaud Fabre et Bernard Jacquemin, « Introduction », Études de communication [En ligne], 52 | 2019, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 23 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/edc/8544

Haut de page

Auteurs

Joachim Schöpfel

Univ. Lille, EA 4073 - GERiiCO, F-59000 Lille, France
joachim.schopfel@univ-lille.fr

Articles du même auteur

Renaud Fabre

Univ. Paris 8 Vincennes–Saint-Denis, Laboratoire d’Économie Dionysien, France
renaudfabre@orange.fr

Articles du même auteur

Bernard Jacquemin

Univ. Lille, EA 4073 - GERiiCO, F-59000 Lille, France
bernard.jacquemin@univ-lille.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page