Navigation – Plan du site
Dossier

L’impossible vérité. Repenser les Fake News à partir du terrain survivaliste

An Impossible Truth: Reconceptualizing the Study of Fake News
Mathieu Burgalassi
p. 121-136

Résumés

Cet article cherche à explorer les modalités d’une approche scientifique de l’objet « fake news » en tant qu’interface communicationnelle. La première partie pose la question d’une définition des « fake news » qui ne s’appuie plus sur le potentiel de véracité de l’information transmise, mais sur les interrelations entre acteurs : émetteur, récepteur, révélateur. Cela permet d’interroger la nature du discours et notamment d’en proposer une relecture relativiste en termes de croyance. Puis, une seconde partie aborde les enjeux épistémologiques d’une approche des « fake news » par le terrain.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1. Comment se font les « fake news » ? La mécanique du pompier incendiaire
2. Quel terrain pour les « fake news » ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

En occident, la véracité des nouvelles est un enjeu social majeur. En effet, depuis le xixe siècle, l’accès à une information non-manipulée est perçu comme l’un des fondements à la capacité des peuples à se gouverner d’eux-mêmes (Goussot, 2018). Une phrase de François Guizot résume assez bien cette idée : « Ce n’est pas du tout pour procurer à quelque homme l’agrément de dire leur avis qu’un peuple demande et défend la liberté de la presse, c’est pour se procurer à lui-même tous les moyens de connaître, sur ses affaires, la vérité et son intérêt » (1817, 186). La phrase est claire : l’information, voilà l’outil par lequel le peuple décide à qui transférer son pouvoir souverain et par lequel il contrôle ensuite l’usage qui en est fait. On comprend alors le problème profondément politique que posent les « fake news ». Oxymores, elles font de la nouvelle – vraie par nature – un ensemble faux (Tandoc et al., 2017, 140). Dès lors, elles attaquent fondamentalement l’idéal occi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mathieu Burgalassi, « L’impossible vérité. Repenser les Fake News à partir du terrain survivaliste », Études de communication, 53 | 2019, 121-136.

Référence électronique

Mathieu Burgalassi, « L’impossible vérité. Repenser les Fake News à partir du terrain survivaliste », Études de communication [En ligne], 53 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 05 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/edc/9409 ; DOI : https://doi.org/10.4000/edc.9409

Haut de page

Auteur

Mathieu Burgalassi

CHERPA/IDEMEC – Aix-Marseille Université
mathieu.burgalassi@outlook.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page