Navigation – Plan du site

AccueilNuméros54DossierDes images en débat : de la bless...

Dossier

Des images en débat : de la blessure de Geneviève Legay à la répression des Gilets Jaunes

Images in Debate: From the Injuring of Geneviève Legay to Police Repression of “Yellow Vests”
Édouard Bouté et Clément Mabi
p. 29-52

Résumés

Cet article étudie la mobilisation des images dans les débats Twitter concernant « l’affaire Geneviève Legay », militante blessée lors d’une manifestation Gilets Jaunes interdite à Nice le 23 mars 2019. Notre enquête montre une évolution du statut des images dans les échanges. D’abord utilisées comme appuis à l’argumentation pour justifier le point de vue exprimé, elles deviennent progressivement le support d’un affrontement de principe, moral et axiologique, dont l’objectif est moins d’éclairer un point de vue sur l’événement en lui-même que de le réinscrire dans des enjeux et un conflit plus larges concernant la légitimité de l’action policière en situation de maintien de l’ordre. Nous faisons l’hypothèse que ce glissement s’explique en partie par la configuration sociotechnique et technosémiotique des RSN qui structures la dynamique conflictuelle de l’affaire. Les formats d’écritures orientés vers l’interaction entre internautes et le partage d’images contribueraient à la montée en généralité du conflit et à l’ouverture du cadrage des échanges en fournissant de nouveaux appuis à l’argumentation.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

1. Les RSN comme levier d’une nouvelle culture du débat public
2. Un cadrage médiatique favorable au discours officiel, contesté sur les RSN
3. Une montée en généralité axiologique du débat appuyée sur de nouvelles images
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le 23 mars 2019, Geneviève Legay, retraitée âgée de 73 ans, militante auprès de l’organisation Attac, est grièvement blessée à la tête lors d’une manifestation « Gilets Jaunes » interdite à Nice. Rapidement, plusieurs interprétations de l’événement se font face. Pour certain·es, cette blessure serait une nouvelle bavure policière, dans un contexte où la stratégie de maintien de l’ordre face au mouvement social en cours est vivement contestée. Pour d’autres, Geneviève Legay se serait blessée « toute seule » et n’aurait tout simplement pas dû se trouver sur place. Dans les jours et les semaines qui suivent, le débat est régulièrement alimenté par les prises de position d’acteurs publics. Dès le 25 mars, Nice-Matin rapporte les propos du chef de l’État, Emmanuel Macron, qui déclare que Geneviève Legay « n’a pas été en contact avec les forces de l’ordre ». Le même jour, le procureur de la République de Nice écarte lui aussi toute possibilité de « contact avec un agent de sécurité » et t...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Édouard Bouté et Clément Mabi, « Des images en débat : de la blessure de Geneviève Legay à la répression des Gilets Jaunes », Études de communication, 54 | 2020, 29-52.

Référence électronique

Édouard Bouté et Clément Mabi, « Des images en débat : de la blessure de Geneviève Legay à la répression des Gilets Jaunes », Études de communication [En ligne], 54 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2022, consulté le 01 décembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/edc/9996 ; DOI : https://doi.org/10.4000/edc.9996

Haut de page

Auteurs

Édouard Bouté

UTC - Université de Technologie de Compiègne, Laboratoire Costech - UPR 2223 - Connaissance Organisation et Systèmes TECHniques
edouard.boute@utc.fr

Clément Mabi

UTC - Université de Technologie de Compiègne, Laboratoire Costech - UPR 2223 - Connaissance Organisation et Systèmes TECHniques
clement.mabi@utc.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search