Navigation – Plan du site

L’autodétermination dans les romans d’In-Koli Jean Bofane – droit de réponse à la violence postcoloniale

Isabelle Chariatte
p. 57-82

Résumé

Si le concept historique et politique de l’autodétermination a surtout été pensé pour la décolonisation, il se prête encore comme instrument de réflexion et d’analyse pour étudier à plusieurs niveaux du récit les romans d’In-Koli Jean Bofane : dans cet article, l’autodétermination sera, d’abord, repensée par rapport aux questions de souveraineté et de bonne gouvernance formant le contexte des intrigues interrogeant sous un nouvel angle les répercussions du passé sur le présent, les implications de la globalisation sur le Congo. Puis, pour les personnages victimes de la violence postcoloniale, l’autodétermination enclenche des stratégies non occidentales leur permettant de s’affranchir d’un pouvoir oppresseur. Enfin, l’autodétermination définit la posture de l’écrivain africain qui recourt à de multiples catégories de pensées et de procédés linguistiques et littéraires bouleversant ainsi les habitudes du lecteur.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

1. L’autodétermination face à la mondialisation
2. L’autodétermination individuelle face au pouvoir oppresseur
3. L’autodétermination poétique

Aperçu du texte

Un pygmée de la forêt équatoriale s’installe dans la capitale pour mondialiser, un ancien orphelin de guerre manipule jusqu’aux plus hautes sphères du pouvoir national et international, un Chinois abandonné dans les rues de Kinshasa transforme une émeute d’enfants des rues en révolution maoïste, etc. Tant de personnages surprenants dans les romans d’In-Koli Jean Bofane qui annoncent un projet littéraire ancré dans le décentrement du point de vue occidental, le renversement des rapports de forces habituels, la contestation des relations de pouvoirs traditionnels, le développement de stratégies autonomes. Ces positions créent le point de départ de l’écrivain africain et lui permettent de développer un discours repositionnant le continent noir dans l’Histoire et l’actualité mondiales. Fidèle aux démarches de certains de ses collègues, dont Patrice Nganang, In-Koli Jean Bofane semble lui aussi mû par le besoin de témoignage, celui de faire entendre d’autres voix dans un monde en pleine ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Chariatte, « L’autodétermination dans les romans d’In-Koli Jean Bofane – droit de réponse à la violence postcoloniale », Études de lettres, 3-4 | 2017, 57-82.

Référence électronique

Isabelle Chariatte, « L’autodétermination dans les romans d’In-Koli Jean Bofane – droit de réponse à la violence postcoloniale », Études de lettres [En ligne], 3-4 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 22 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/edl/1037 ; DOI : 10.4000/edl.1037

Haut de page

Auteur

Isabelle Chariatte

Université de Bâle

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • OpenEdition Journals