Navigation – Plan du site

Vers un théâtre graphique. Les jeux de l’amour et du football dans les BD de François Bégaudeau

Camille Vorger
p. 129-152

Résumé

Dans cet article, notre propos est d’étudier deux BD de l’auteur contemporain François Bégaudeau en mettant en lumière la théâtralité qui leur est inhérente. Nous parlons en ce sens de « théâtre graphique » comme pendant de l’appellation « roman graphique ». Notre approche se veut originale en ce qu’elle rapproche la BD du genre dramatique alors que la plupart des études mettent en relation le 9e art avec le 7e art. Dans cette perspective, nous analysons de nombreuses cases et planches des deux BD constituant notre corpus, en étayant notre propos d’un entretien avec leur scénariste et d’extraits du tapuscrit qu’il nous a transmis.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2019.

Plan

Tous les jeux sont permis
1. La BD, théâtre graphique ?
1. 1. Liens a priori et rapprochements sémantiques
1. 2. Observation du tapuscrit
1. 3. Scénario et mise en scène : une polyphonie en acte
2. MOC ou la mise en scène de la rencontre
2. 1. La métaphore théâtrale
2. 2. La mise en espace
2. 3. Les mises en abyme et citations graphiques
2. 4. L’importance du corps ou le narcissisme amoureux
2. 5. Les banderoles ou le comique de situation littéralisé
2. 6. Les dialogues de sourds
3. Petite frappe ou la théâtralité du foot
3. 1. Du marivaudage au bégaudage, l’art de la drague
3. 2. Théâtralité dans le monde footballistique
3. 3. Œil de lynx et oreille de rocker
Ecrire à travers les genres

Aperçu du texte

Viens petite fille dans mon comic strip
Viens faire des bulles, viens faire des WIP
Des CLIP ! CRAP ! des BANG ! des VLOP ! et des ZIP !
SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZ !
N’aie pas peur bébé, agrippe-toi CHRACK !
Je suis là CRASH ! Ferme les yeux CRACK !
Embrasse-moi SMACK !
SHEBAM ! POW ! GLOP ! WIZZZZZ !

Dans la rencontre amoureuse, je rebondis sans cesse, je suis léger
.

Tous les jeux sont permis

Le jeu, dans tous les sens de ce terme, apparaît comme un fil rouge dans l’œuvre de François Bégaudeau où tous les jeux sont permis, semble-t-il, ce qui sied particulièrement à la BD, espace de jeu pour l’auteur comme pour le lecteur : « La page est un échiquier, un jeu de go […]. Moi la BD, j’élabore les mouvements des corps ». Notons d’emblée que l’écriture théâtrale occupe une place nodale chez cet auteur, déjà contenue dans son roman Entre les murs (2006) qui a fait l’objet d’une adaptation cinématographique. De fait, sa façon de traiter les dialogues, ainsi que les descriptions très précises qui le...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Camille Vorger, « Vers un théâtre graphique. Les jeux de l’amour et du football dans les BD de François Bégaudeau », Études de lettres, 3 | 2016, 129-152.

Référence électronique

Camille Vorger, « Vers un théâtre graphique. Les jeux de l’amour et du football dans les BD de François Bégaudeau », Études de lettres [En ligne], 3 | 2016, mis en ligne le 15 septembre 2019, consulté le 13 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/edl/1247 ; DOI : 10.4000/edl.1247

Haut de page

Auteur

Camille Vorger

Université de Lausanne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • OpenEdition Journals