Navigation – Plan du site

La défense d’une cause perdue. Le rôle de l’évêque Aymon de Montfalcon dans les procès Jetzer (Berne, 1507-1509)

Kathrin Utz Tremp
p. 63-84

Résumé

Cet article se penche sur le rôle joué par l’évêque Aymon de Montfalcon dans les trois procès Jetzer, menés dans les années 1507-1509 à Lausanne et à Berne et concernant des apparitions de la Vierge Marie survenues dans la première moitié de 1507 dans le couvent des dominicains de Berne. L’accusé fut d’abord un jeune frère convers du nom de Hans Jetzer qui avait vu les apparitions, puis ce fut le tour des supérieurs du couvent, suspectés d’être leurs instigateurs. Aymon de Montfalcon essaya de rendre justice aux deux parties. Il voulut d’abord préserver le frère convers d’un traitement trop dur de la part de la ville de Berne ; il voulut ensuite épargner les supérieurs du couvent de la condamnation au bûcher, même s’il les considérait probablement comme coupables, entre autres, du crime de profanation d’hostie qui semble l’avoir particulièrement préoccupé. Dans les deux cas, l’évêque de Lausanne défendait une cause perdue, peut-être aussi parce que, politiquement, il se situait du côté du roi de France qui était en train de perdre, à ce moment-là, la confiance – et les mercenaires – des Confédérés et de la ville de Berne.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Introduction
Le procès Jetzer à Lausanne et à Berne (du 8 octobre 1507 au 22 février 1508)
Le grand procès de Berne (du 26 juillet au 7 septembre 1508)
Le procès en révision (Berne, du 2 au 31 mai 1509)
Le rôle d’Aymon de Montfalcon dans le procès Jetzer

Aperçu du texte

Introduction

Pendant près de deux ans – de l’été 1507 jusqu’à la fin mai 1509 –, l’évêque de Lausanne Aymon de Montfalcon a été impliqué de manière continue dans les procès Jetzer, alors instruits à Berne. Il s’agit de l’histoire d’un jeune artisan-tailleur du nom de Hans Jetzer qui fut admis en automne 1506 comme frère convers dans le couvent des dominicains de Berne où, durant le premier semestre de 1507, il eut de fréquentes apparitions de la Vierge Marie, accompagnée de saintes et de saints comme Barbara, Cécile, Catherine de Sienne et Bernard de Clairvaux ; ces personnages plaidaient en faveur de la doctrine de la conception maculée de la Vierge, défendue par l’Ordre des dominicains à l’encontre de celui des franciscains. Il s’ensuivit trois procès inquisitoriaux, instruits pour déterminer qui était à l’origine des apparitions ; le premier fut dirigé uniquement contre Hans Jetzer, les deuxième et troisième – le procès principal et le procès en révision – contre Jetzer et les qu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kathrin Utz Tremp, « La défense d’une cause perdue. Le rôle de l’évêque Aymon de Montfalcon dans les procès Jetzer (Berne, 1507-1509) », Études de lettres, 3-4 | 2018, 63-84.

Référence électronique

Kathrin Utz Tremp, « La défense d’une cause perdue. Le rôle de l’évêque Aymon de Montfalcon dans les procès Jetzer (Berne, 1507-1509) », Études de lettres [En ligne], 3-4 | 2018, mis en ligne le 15 décembre 2020, consulté le 17 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/edl/1334 ; DOI : 10.4000/edl.1334

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • OpenEdition Journals