Navigation – Plan du site

Trilogie de la personne. La pensée philosophique et l’engagement politique de Denis de Rougemont

Damiano Bondi
Traduction de Elisa Grimaldi
p. 163-180

Résumé

Cet article vise à examiner l’ensemble de la pensée de Rougemont selon trois perspectives principales : tout d’abord, la naissance « négative » du personnalisme en tant que réaction politique à la fois au totalitarisme et à l’individualisme ; deuxièmement, la recherche d’une proposition philosophique positive en tant que soutien théorique à l’exercice d’actions sociales et culturelles ; troisièmement, l’engagement politique personnel de Rougemont dans le processus d’unification européenne. En fin de compte, nous soulignons pourquoi et comment la connaissance et l’étude de cet auteur peuvent être non seulement enrichissantes sur le plan personnel, mais également très importantes pour mieux comprendre la situation actuelle de l’Union européenne et les possibilités de la modifier.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2021.

Plan

1. La personne contre les mythes collectifs
2. Une définition concrète
3. Pour une politique de la personne

Aperçu du texte

La première tâche des intellectuels est, aujourd’hui, de conduire une critique des mythes collectivistes nés de la maladie de la personne. Puis il s’agit de retrouver une définition concrète de la personne. Enfin de la traduire en institutions et coutumes. Ou, tout au moins, d’indiquer les limites, la formule et les buts de ces institutions.

Dans cette déclaration, nous pouvons voir une synthèse de toute la vie intellectuelle de Denis de Rougemont, ainsi que de son travail philosophique et de son engagement politique. En effet, tout au long de sa production (tant théorique que théologique, littéraire que sociologique), il est possible d’identifier trois pôles thématiques qui se recoupent tout en se distinguant, qui structurent et qui déterminent leur développement, tant au sens diachronique que synchronique. Le premier noyau thématique, celui de la « critique des mythes collectivistes nés de la maladie de la personne », remonte notamment à la première phase de sa pensée, qui va des M...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Damiano Bondi, « Trilogie de la personne. La pensée philosophique et l’engagement politique de Denis de Rougemont », Études de lettres, 311 | 2019, 163-180.

Référence électronique

Damiano Bondi, « Trilogie de la personne. La pensée philosophique et l’engagement politique de Denis de Rougemont », Études de lettres [En ligne], 311 | 2019, mis en ligne le 15 décembre 2021, consulté le 05 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/edl/1889

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • OpenEdition Journals