Navigation – Plan du site

AccueilNuméros317RéseauxAutour de la Vaudoise Catherine d...

Réseaux

Autour de la Vaudoise Catherine de Sévery, «la Clairon de ce pays-là»

Béatrice Lovis
p. 67-86

Résumé

L’étude des écrits du for privé, dont les archives vaudoises abondent, éclaire sous un nouveau jour la pratique du théâtre de société en terre romande dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Correspondances et journaux personnels révèlent à la fois le rôle prépondérant des femmes et la fonction éminemment sociale que revêt le théâtre. L’exemple de Catherine de Charrière de Sévery permet de mieux comprendre comment les femmes issues de la noblesse lausannoise se sont appropriées ce divertissement, qui connaît un succès sans précédent dans le Pays de Vaud depuis l’arrivée de Voltaire sur les rives du Léman1.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2023.

Plan

1. «La fureur histrionique nous a saisi cet hiver»
2. Catherine de Sévery, salonnière et actrice de société
3. Un lieu d’expression privilégié des femmes

Aperçu du texte

L’historiographie vaudoise a longtemps réduit le théâtre du XVIIIe siècle, et a fortiori le théâtre de société, aux spectacles joués en présence de Voltaire sur la scène privée de Mon-Repos, situé alors dans la campagne lausannoise. La quinzaine de représentations qui y ont été données en 1757 et 1758 marquent un tournant décisif pour la pratique du théâtre de société dans la petite ville de Lausanne, qui compte alors quelque sept mille habitants. Avec Voltaire, les spectacles de société sortent des cercles familiaux pour devenir des événements mondains courus loin à la ronde. Les brefs séjours du dramaturge français et l’implication de son émule, le Lausannois David-Louis Constant d’Hermenches, qui dirige à sa suite le théâtre de Mon-Repos, participent activement à l’essor de l’art dramatique dans le Pays de Vaud. En organisant régulièrement spectacles, bals et concerts, Constant d’Hermenches donnera le ton à la scène culturelle pendant une douzaine d’années. Néanmoins, se limiter ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Béatrice Lovis, « Autour de la Vaudoise Catherine de Sévery, «la Clairon de ce pays-là» »Études de lettres, 317 | 2022, 67-86.

Référence électronique

Béatrice Lovis, « Autour de la Vaudoise Catherine de Sévery, «la Clairon de ce pays-là» »Études de lettres [En ligne], 317 | 2022, mis en ligne le 15 mai 2023, consulté le 29 juin 2022. URL : http://journals.openedition.org/edl/3790

Haut de page

Auteur

Béatrice Lovis

Université de Lausanne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search