Navigation – Plan du site

AccueilNuméros317FonctionsLe théâtre de société de Germaine...

Fonctions

Le théâtre de société de Germaine de Staël: une forme d’engagement?

Blandine Poirier
p. 105-124

Résumé

Entre 1808 et 1811, en exil, Germaine de Staël compose trois pièces comiques, destinées à un théâtre de société. Auguste de Staël, qui les publie de manière posthume en 1820-1821, leur dénie toute importance, argumentant qu’elles ne sont que des divertissements légers. Or leur contexte particulier de production nous engage à interroger la dimension critique de ces pièces. Railler une volonté de suprématie française et l’omniprésence de l’esprit militaire, n’est-ce pas viser, même implicitement et de manière diffuse, la puissance hégémonique de l’Empire napoléonien? Le théâtre de société, par la fantaisie qu’il permet, serait alors un espace de liberté formidable, et permettrait la mise à mal de deux piliers de la société impériale française.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2023.

Plan

1. Le Mannequin, ou le Français dupé
2. L’esprit militaire désamorcé par le rire
3. La revanche de l’imagination
Conclusion

Aperçu du texte

Lorsque Germaine de Staël meurt, le 14 juillet 1817, elle est avant tout, aux yeux du public, une romancière et essayiste, auteure de traités moraux ou d’analyse littéraire. Les grands textes politiques staëliens ne sont pas connus du plus grand nombre: les Réflexions sur la paix intérieure, l’ouvrage Des Circonstances actuelles, les Considérations sur les principaux événements de la Révolution française et Dix années d’exil ne sont pas encore publiés. D’autres brochures politiques, écrites pendant la Révolution, sont certes parues, mais de manière anonyme. Plus encore, les contemporains de Staël ignorent aussi une facette pourtant majeure de son écriture: le théâtre. Cette part de sa production sera révélée en 1820-1821 par la parution de ses Œuvres complètes, réalisée par Auguste de Staël. Elle avait en effet chargé par voie testamentaire son fils aîné de la publication de ses textes, précisant: «Je prie mon fils Auguste de veiller conjointement avec Monsieur Schlegel à la publica...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Blandine Poirier, « Le théâtre de société de Germaine de Staël: une forme d’engagement? »Études de lettres, 317 | 2022, 105-124.

Référence électronique

Blandine Poirier, « Le théâtre de société de Germaine de Staël: une forme d’engagement? »Études de lettres [En ligne], 317 | 2022, mis en ligne le 15 mai 2023, consulté le 02 juillet 2022. URL : http://journals.openedition.org/edl/3800 ; DOI : https://doi.org/10.4000/edl.3800

Haut de page

Auteur

Blandine Poirier

Université Paris-Diderot, CERILAC

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search