Navigation – Plan du site

AccueilNuméros317ReprésentationsLes théâtres de société «mis en p...

Représentations

Les théâtres de société «mis en pièces» sur la scène française (1680-1746)

Jeanne-Marie Hostiou
p. 233-250

Résumé

La pratique des théâtres de société fait le sujet de nombreuses pièces de théâtre jouées à la Comédie-Française au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles. Pourquoi mettre en abyme ces petits théâtres amateurs sur la grande scène professionnelle des Comédiens du Roi? S’agit-il simplement d’imiter une mode qui offre de nouveaux sujets aux comédies de mœurs? S’agit-il de dénigrer une pratique qui constitue une cible facile pour la satire et la parodie? Cet article, fondé sur l’étude de seize pièces créées entre 1680 et 1746, montre, plus fondamentalement, comment la mise en pièces des théâtres de société autorise le travestissement d’un théâtre professionnel qui cherche à faire évoluer ses propres pratiques: elle offre un moyen détourné pour mieux se positionner au sein d’un champ théâtral en pleine mutation et conquérir de nouveaux publics.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mai 2023.

Aperçu du texte

Dans une pièce foraine de 1732, Les Désespérés, le déclin de la Comédie-Française est attribué à l’essor des théâtres de société. À la scène 5, un personnage de Comédien-Français s’en plaint à un cabaretier réputé pour savoir guérir ses clients du désespoir grâce à la vertu du vin. En déclamant des vers parodiés de Racine, l’acteur empanaché, vêtu à la Romaine, dit vouloir quitter Paris et renoncer à sa profession:

Cet heureux temps n’est plus, tout a changé de face,
Depuis que sur ces bords vingt théâtres nouveaux
Semblent comme à l’envi nous donner des rivaux.

Ce sur quoi renchérit le cabaretier:

Vingt théâtres! Dites plutôt trente; car j’en ai vu la liste dans le Mercure Galant. Il dit même que les acteurs jouent parfaitement bien.

Que l’on raille l’impopularité de la Comédie-Française dans une pièce foraine, cela n’est pas nouveau. Ce qui l’est davantage, c’est d’imputer cette impopularité à la concurrence de nouveaux acteurs au sein de théâtres amateurs qui se compteraient désormai...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jeanne-Marie Hostiou, « Les théâtres de société «mis en pièces» sur la scène française (1680-1746) »Études de lettres, 317 | 2022, 233-250.

Référence électronique

Jeanne-Marie Hostiou, « Les théâtres de société «mis en pièces» sur la scène française (1680-1746) »Études de lettres [En ligne], 317 | 2022, mis en ligne le 15 mai 2023, consulté le 29 juin 2022. URL : http://journals.openedition.org/edl/3849 ; DOI : https://doi.org/10.4000/edl.3849

Haut de page

Auteur

Jeanne-Marie Hostiou

Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3

Haut de page

Droits d’auteur

© Études de lettres

Haut de page
  • Logo Université de Lausanne
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search