Navigation – Plan du site

AccueilLa revueÉthique, évaluation, responsabilités

Éthique, évaluation, responsabilités

I. Déclaration d’éthique

Afin de veiller à l’intégrité de la construction et de la diffusion de la recherche scientifique, la revue Éducation & Didactique applique les règles éthiques exposées dans la présente déclaration. Nous engageons les membres de nos comités, les auteurs et autrices, les évaluateurs et évaluatrices à les respecter.

Ce document s’inspire des recommandations du Committee on Publication Ethics (COPE), du Code de conduite européen pour l’intégrité en recherche élaboré par l’All European Academies (ALLEA), des avis du Comité d’éthique du CNRS (Comets), des documents produits par le Comité pour la science ouverte, ainsi que des chartes d’autres revues. Nous vous invitons à être attentifs aux droits d'auteurs.

L’équipe d’Éducation & Didactique souhaite insister sur le fait que les auteurs ou contributeurs portent seuls l’entière responsabilité des idées exprimées dans leurs écrits.

Enfin, il revient aux auteurs de s’acquitter des éventuels droits d’auteurs (illustrations, citations, etc.) liés à leur production. Avant publication de leurs travaux dans Éducation & Didactique, les auteurs doivent obtenir des autorisations de reproduction des illustrations ou des œuvres citées auprès des organismes concernés et doivent citer, en bonne et due forme, les extraits d’œuvres présents dans leurs articles ou productions qui ne sauraient aucunement être assimilés à un « copier-coller » ou à toute forme de plagiat.

1. Obligations du comité de rédaction

Art. 1.1. Neutralité

Le contenu intellectuel des manuscrits soumis est évalué sans tenir compte de leur origine, du sexe, de l’orientation sexuelle, de l’âge, de l’infirmité, de la religion, de l’origine ethnique, de la philosophie politique des auteurs.

Art. 1.2. Confidentialité

Ces informations sont conservées dans un délai de 6 à 12 mois en moyenne par le comité de la revue.

Tous les manuscrits sont traités comme des documents confidentiels. Ils ne sont pas diffusés sans l’autorisation du comité de rédaction. Le comité et le personnel de rédaction ne divulguent aucune information concernant le manuscrit soumis hormis à l’auteur, aux évaluateurs et aux évaluateurs potentiels.

Art. 1.3. Protection des droits des auteurs et conflits d’intérêts

Les données non publiées contenues dans les manuscrits soumis ne sont pas utilisées par les membres de la rédaction ou les évaluateurs dans leurs propres recherches sans l'accord explicite de l’auteur.

Art. 1.4. Décision de publication

Le comité de rédaction de la revue Éducation & Didactique décide in fine de la publication des articles soumis. Le comité de rédaction s’appuie sur la politique éditoriale de la revue, en tenant compte des obligations légales concernant la diffamation, les droits d’auteur et le plagiat. Le comité de rédaction peut partager la décision avec les évaluateurs. Dans le cas d’un appel de la décision du comité de rédaction, celui-ci peut solliciter de nouveaux évaluateurs.

Art. 1.5. Décisions et demandes après publication

Après publication, d’éventuelles demandes de rectifications, voire de retrait d’un article pour des raisons de non-conformité à l’éthique de la recherche peuvent être adressées à tout moment au comité de rédaction de la revue. Ces demandes font l’objet d’un examen à partir des éléments factuels qui sont fournis. Dans le cas où le comité juge la demande recevable, le point de vue de l’auteur est sollicité. La décision de demander une rectification à l’auteur, ou le choix de retirer l’article, appartiennent au comité de rédaction.

2. Obligations des évaluateurs

Art. 2.1. Contribution dans les décisions éditoriales

En se basant sur une évaluation précise et argumentée formulée dans la fiche d’évaluation des manuscrits, les évaluateurs assistent le comité de rédaction dans la prise de décisions et peuvent également assister l’auteur pour améliorer la qualité du manuscrit.

Art. 2.2. Les délais

En acceptant de réaliser l’évaluation, les évaluateurs déclarent avoir les compétences requises et s’engagent à communiquer leur évaluation dans le délai convenu.

Un évaluateur invité, s’il ne se sent pas suffisamment compétent pour évaluer la recherche présentée dans le manuscrit, ou s’il se trouve dans l’impossibilité de fournir son compte-rendu à temps, doit en informer le comité de rédaction sans délai, afin de lui laisser le temps de contacter d’autres évaluateurs.

Art. 2.3. Normes d’objectivité, de civilité et de respect

Le comité de rédaction s’assure que les évaluations visent à l’objectivité et à l’impartialité. Les articles sont évalués sur leur seul contenu, sans distinction d’origine ethnique, de sexe, d’orientation sexuelle, de conviction religieuse ou d’opinion politique. La nationalité, l’affiliation institutionnelle ou le statut professionnel ne sauraient être considérés comme des critères d’évaluation que dans la mesure où ces informations ont une pertinence scientifique.

L’évaluateur est invité à produire une évaluation rigoureuse, mais bienveillante. Évaluation rigoureuse, au sens où les critiques formulées sont référées au contenu du texte d’une part, et aux standards d’une recherche exigeante d’autre part. Évaluation bienveillante, au sens où le travail et la personne de l’auteur sont respectés quelles que soient les observations formulées. Dans le cas d’une acceptation avec réserves, la formulation de celles-ci doit pouvoir conduire l’auteur à une amélioration significative du texte. Dans le cas d’un rejet, les critiques doivent pouvoir nourrir la réflexion épistémologique et méthodologique de l’auteur dans la perspective de son travail futur. Les remarques et critiques personnelles visant l’auteur ou les propos blessants visant le contenu du texte ne sont pas admissibles. L’avis de l’évaluateur doit être clair, argumenté et respectueux de l’auteur.

Art. 2.4. Indication des sources

L’évaluateur doit identifier les publications non citées par l’auteur. Toute indication de ce genre doit être accompagnée d’un commentaire approprié. L’évaluateur doit attirer l’attention du comité de rédaction sur toute similitude, tout chevauchement entre le manuscrit et des données déjà publiées.

Art. 2.5. Révélation de l’information et conflits d’intérêts

2.5.1 En ce qui concerne l'évaluation en double aveugle

Les informations et les idées obtenues par la relecture anonyme sont confidentielles et ne doivent pas être utilisées à l’avantage personnel de l’évaluateur.

Les évaluateurs déclarent spontanément tout conflit d’intérêts : proximité au sein d’une même institution, collaboration en cours ou passée, publication commune, situation de concurrence professionnelle, relation hiérarchique (telle que la direction d’un mémoire universitaire) ou relation personnelle risquant de porter préjudice à la qualité et à l’indépendance de l’évaluation. Les évaluateurs ne doivent pas accepter la relecture des manuscrits quand cela peut aboutir à un tel conflit d’intérêts.

Si nécessaire, se référer à la définition du Code de la propriété intellectuelle (COPE) des conflits d’intérêts.

Sur demande de l’une des deux parties (auteur[s] ou évaluateur[s]), et sous réserve de leur acception et de celle du comité de rédaction, une levée de l’anonymat peut être entendue. Dans ce cas, les auteurs sont mis en relation avec leur(s) évaluateur(s) (voir également article 3.5).

2.5.2 En ce qui concerne l'évaluation ouverte par les pairs (open reviewing)

En cas d'évaluation ouverte par les pairs, un accord écrit devra être conclu entre les parties. Les évaluateurs s'engagent à collaborer sous la forme d'échanges scientifiques contribuant à la rédaction de la version finale de l'article. Les noms des évaluateurs (et éventuellement la parution de leur évaluation) seront alors communiqués lors de la publication avec l'accord des parties concernées.

Art. 2.6. Signalement des écarts à l’éthique scientifique

Les évaluateurs signalent les écarts à l’éthique scientifique qu’ils pourraient constater à la lecture (plagiat, manipulation de données, etc.). Les observations sont reçues et traitées par le comité de rédaction. Si elles sont confirmées, elles font alors l’objet d’un débat contradictoire avec l’auteur. Des données ou informations complémentaires peuvent être demandées à cet effet.

3. Obligations des auteurs

Art. 3.1. Validité des articles soumis

Le comité éditorial vérifie que les articles proposés correspondent aux exigences de la politique éditoriale ainsi qu’à celles précisées dans les « instructions aux auteurs ».

Les informations contenues dans les manuscrits soumis pour publication doivent présenter les résultats des recherches effectuées par les auteurs ainsi qu’une discussion objective de ces résultats et de leur importance. Les données sous-jacentes doivent être présentées correctement. Les informations frauduleuses et consciemment imprécises sont considérées comme des actes contraires à l’éthique et ne sont pas acceptables.

L’identification des recherches menées par d'autres auteurs doit toujours être clairement donnée. Les auteurs doivent citer les publications qui ont influencé leur étude.

Art. 3.2. Originalité et plagiat

Les auteurs doivent garantir d’avoir écrit une étude complètement originale, et s’ils/elles ont utilisé des ouvrages ou des propos d’autres personnes, ceux-ci doivent être correctement cités.

Art. 3.3. Publications multiples

Un auteur ne doit pas soumettre des manuscrits représentant la même étude à plus d’une revue (ou ouvrage). La soumission du même manuscrit en parallèle dans plus d’une revue est contraire à l’éthique et n’est pas acceptable.

La revue Éducation & Didactique accepte les articles publiés originellement en français et en anglais. Dans le cas d’une précédente publication dans une autre langue, les auteurs doivent donner la référence de la première publication et qu’elle soit libre des droits d’auteur de l’éditeur original.

Art. 3.4. Mention des auteurs

Lorsqu’un article a plusieurs auteurs, figurent dans la liste des co-auteurs les personnes ayant contribué d’une manière significative à la réalisation des recherches présentées. Tous ceux qui ont contribué à l’étude doivent être présents dans la liste des auteurs. Si d’autres personnes ont participé à certains aspects du projet de recherche, elles peuvent être mentionnées dans les remerciements.

L’auteur en contact avec la revue veille à ce que tous les co-auteurs aient relu et approuvé la version finale du manuscrit.

De même, pendant le processus d’évaluation et jusqu’à la publication, si des modifications importantes sont apportées au texte, tous les co-auteurs doivent en être informés.

Art. 3.5. Révélation de l’information et conflits d’intérêts

Tous les auteurs doivent indiquer, à la suite de leur présentation biographique, les conflits d’intérêts qui pourraient avoir une incidence sur leur projet de publication. Les financements des projets de recherche ayant rendu possible l’étude doivent être indiqués.

Conformément à l’article 2.5, sur demande de l’une des deux parties (auteur[s] ou évaluateur[s]), et sous réserve de leur acception et de celle du comité de rédaction, une levée de l’anonymat peut être entendue. Dans ce cas, les auteurs sont mis en relation avec leur(s) évaluateur(s).

Art. 3.6. Erreurs dans la publication

Si l’auteur découvre une erreur importante ou une inexactitude dans sa publication, son obligation est d’en informer rapidement le responsable de rédaction et d’envisager, en accord avec le responsable, le retrait de l’article ou la publication de l’information concernant l’erreur.

Art. 3.7. Implication des auteurs dans les évaluations

Les auteurs acceptent de faire partie des évaluateurs potentiels des articles soumis à la revue.

II. Précisions sur la procédure d’évaluation

1. Principes

L’évaluation se fait par les pairs et en double aveugle.

Le comité de rédaction examine les propositions d’articles reçues et décide de leur entrée dans le processus d’évaluation. Pour les articles retenus, il sollicite un évaluateur considéré comme connaisseur spécifique de la question traitée et un évaluateur considéré comme connaisseur plus générique du champ considéré.

Toute appréciation notée « D » par l’un des évaluateurs entraîne le refus de l’article.

2. Déroulement

La phase d’évaluation est schématisée comme suit :

Image

3. Le dossier d’évaluation

Un dossier d’évaluation est constitué après chaque lecture et est envoyé à l’auteur ainsi qu’aux évaluateurs.

Il comprend :

  • Une synthèse produite par le comité de rédaction ;

  • La fiche d’évaluation de chaque évaluateur comprenant un avis circonstancié ;

  • L’article annoté par chaque évaluateur, à chaque fois que possible.

  • Logo Association pour des recherches comparatistes en didactique
  • Logo ESPE de Bretagne
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search