Navigation – Plan du site

Rapports aux savoirs d’élèves de seconde générale aux SVT et pratiques d’enseignement et d’étude en classe

Étude de cas : l’apport sanguin aux muscles en activité
Students’relationships to knowledge related to biology and Earth science and teaching and learning practices. Blood supply to organs in grade 10
Pascale Cappiello, Patrice Venturini et Patricia Schneeberger
p. 9-42

Résumés

Cet article rend compte d’une étude des relations entre les rapports entretenus par des élèves de seconde avec les savoirs des SVT et les pratiques d’étude et d’enseignement dans le cas de l’étude de l’apport sanguin aux muscles en activité. Ainsi, après avoir identifié les rapports aux savoirs des élèves dans le cadre de l’approche socio-anthropologique, nous avons analysé les pratiques à l’aide de la Théorie de l’Action Conjointe en Didactique puis mis en relation les résultats obtenus dans chacun des cas. Les méthodologies correspondantes ont été empruntées à des études déjà réalisées et sont respectivement basées pour l’une sur des bilans de savoirs et des entretiens, pour l’autre sur un corpus regroupant des vidéos de classe, des entretiens avec l’enseignant et les élèves ainsi que les documents préparatoires de l’enseignant et ceux distribués et remplis en classe par les élèves. Les résultats obtenus montrent que le rapport aux savoirs des élèves peut être envisagé comme un des déterminants de l’action conjointe. Ils montrent aussi que les pratiques d’enseignement observées dans une situation ordinaire pourraient contribuer à accentuer les phénomènes concourant dans les processus constitutifs des rapports aux savoirs, à la mobilisation des élèves les plus mobilisés dans leurs apprentissages, ou à la démobilisation des élèves les moins mobilisés.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Théorie de l’action didactique conjointe (TACD)
Contexte institutionnel des savoirs en jeu
Analyse didactique des savoirs en jeu
Point de vue « biophysique »
Point de vue « fonction de nutrition »
Point de vue « éducation à la santé »
Questions de recherche
Méthodologie
Présentation du contexte de la recherche
Identification des rapports aux savoirs des élèves
Analyse des pratiques et mise en relation avec les rapports aux savoirs idéaux-typiques
Présentation de la séance et commentaires associés
Présentation du contexte de la séance étudiée
Analyse a priori des tâches 1 et 2 de la séance 1
Des implicites pourtant nécessaires à la réalisation de la tâche
Tâche 1 : une démarche implicite
Tâche 2 : des savoirs à mobiliser implicites
Le choix d’une conceptualisation mécaniste du fonctionnement de l’organisme
Tâche 1 : des processus complexes réduits à une réponse mécaniste
Tâche 2 : l’approvisionnement des muscles résolu au seul niveau anatomique
Une lecture problématique des documents
Tâche 1 : des hypothèses relevant de points de vue différents
Tâche 1 : des données difficiles à trier et à sélectionner
Tâche 2 : des règles de codage à déchiffrer
Résultats
Association des élèves de la demi-classe observée à un des rapports aux savoirs idéaux-typiques préalablement construits
Observation des pratiques d’étude et d’enseignement
Description des pratiques observées
Jeu 1 : Trier et sélectionner des données pour valider ou réfuter de manière inductive deux hypothèses
Structuration du jeu
Narration didactique
Jeu 2 : Compléter un schéma de circulation sanguine en série par un circuit en dérivation
Structuration du jeu
Narration didactique
Analyse des deux jeux à l’aide des descripteurs de la TACD
L’enseignant définit les règles et l’enjeu du jeu sans les expliciter totalement et s’assurer de leur compréhension par les élèves qui manifestent leur difficulté à entrer dans le jeu
Au regard des difficultés persistantes des élèves pour jouer le jeu, l’enseignant opère des régulations centrées sur la règle du jeu ou par glissement de l’enjeu du jeu
Les élèves ont la responsabilité de la chronogenèse mais l’assument de manière différente selon l’idéal-type auquel ils sont associés
L’enseignant institutionnalise les savoirs sans s’assurer que les élèves aient gagné au jeu ou même aient compris comment gagner
L’enseignant véhicule implicitement une certaine image des sciences
Synthèse des pratiques observées dans les deux jeux
Pratiques d’étude
Pratiques d’enseignement
Quelques déterminants professoraux inférés des pratiques
Conclusion : réponse provisoire à nos questions de recherche
Discussion
Les résultats
La méthodologie
Les perspectives de recherche

Aperçu du texte

Introduction

Cet article rend compte de travaux visant à mieux comprendre ce qui se joue en classe dans les relations entre d’une part, les rapports aux savoirs des sciences de la vie et de la Terre (SVT) d’élèves de seconde générale et d’autre part, les pratiques d’étude et d’enseignement développées lors d’une séquence sur l’apport sanguin en dioxygène et nutriments aux muscles en activité.

Nous entendons le rapport aux savoirs dans la filiation de l’approche socio-anthropologique d’ESCOL (Charlot, Bautier & Rochex, 1992 ; Charlot, 1997), développée pour comprendre les trajectoires d’élèves qui conduisent ou non à l’échec scolaire, tel que Charlot le définit en 2003 (p. 48) : « Le rapport au savoir est l’ensemble des relations qu’un sujet entretient avec un objet, “un contenu de pensée”, une activité, une relation interpersonnelle, un lieu, une personne, une situation, une obligat...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascale Cappiello, Patrice Venturini et Patricia Schneeberger, « Rapports aux savoirs d’élèves de seconde générale aux SVT et pratiques d’enseignement et d’étude en classe », Éducation et didactique, 12-1 | 2018, 9-42.

Référence électronique

Pascale Cappiello, Patrice Venturini et Patricia Schneeberger, « Rapports aux savoirs d’élèves de seconde générale aux SVT et pratiques d’enseignement et d’étude en classe », Éducation et didactique [En ligne], 12-1 | 2018, mis en ligne le 28 août 2020, consulté le 20 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/educationdidactique/2902 ; DOI : 10.4000/educationdidactique.2902

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page