Navigation – Plan du site

Histoire scolaire à l’école primaire : configurations et conscience disciplinaires. Retour sur un corpus de recherche.

School history in primary school : disciplinary configurations and awareness. New approach on specific research material.
Catherine Souplet
p. 89-107

Résumés

Trois axes sont développés conjointement dans cet article : poursuivre le travail de spécification du concept de conscience disciplinaire, dans la continuité de travaux menés antérieurement par d’autres didacticiens ; reprendre un corpus déjà constitué et en étudier certains éléments en adoptant des choix méthodologiques explicités ; formaliser, par l’analyse, des formes de la conscience disciplinaire pour l’histoire scolaire, qui puissent contribuer à enrichir le champ des recherches en didactique de l’histoire.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Éléments de présentation
Entrer dans un corpus déjà constitué
Prendre en compte d’autres recherches, d’autres résultats, d’autres constats, ou « de l’état – partiel – de l’art »
Faire le point
La conscience disciplinaire, considérer des résultats de recherche déjà formalisés
Choix méthodologiques
La conscience disciplinaire : à propos des finalités conférées à l’histoire
La conscience disciplinaire : identifier l’espace de la discipline
La conscience disciplinaire : apprendre en histoire
Proposition de synthèse
Conclusion

Aperçu du texte

On fait de l’histoire pour savoir le passé, et pour apprendre ; apprendre le Moyen Âge, les guerres et la Révolution française, apprendre sur les rois, les/nos ancêtres, et sur les gens. En histoire, on fait des contenus, on écoute et on apprend ; on, et le professeur, parlent du passé.

Éléments de présentation

En 2007 dans un article du numéro 2, volume 1, de la revue Éducation et didactique, Yves Reuter proposait une présentation du concept de conscience disciplinaire, dans le prolongement d’une publication antérieure (Reuter, 2003). Au-delà d’en donner des éléments de définition, cet article en discutait également la genèse. Selon Yves Reuter, un des intérêts de ce concept réside dans le fait qu’il « peut contribuer à la construction de l’appareillage conceptuel des didactiques en tant que celui-ci participe fondamentalement de leur identité et de leur autonomie » (Reuter, 2007, p. 65). ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Souplet, « Histoire scolaire à l’école primaire : configurations et conscience disciplinaires. Retour sur un corpus de recherche. », Éducation et didactique, vol. 12-n°2 | 2018, 89-107.

Référence électronique

Catherine Souplet, « Histoire scolaire à l’école primaire : configurations et conscience disciplinaires. Retour sur un corpus de recherche. », Éducation et didactique [En ligne], vol. 12-n°2 | 2018, mis en ligne le 21 décembre 2020, consulté le 22 janvier 2019. URL : http://journals.openedition.org/educationdidactique/3380 ; DOI : 10.4000/educationdidactique.3380

Haut de page

Auteur

Catherine Souplet

maître de conférences en sciences de l’éducation — didactique de l’histoire, université de Lille, Théodile-CIREL EA 4354. catherine.souplet@univ-lille3.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page