Navigation – Plan du site

Contribution à l’étude du rapport au savoir en mathématiques de neuf professeurs des écoles expérimentés

Contribution to the study about nine primary school teachers’ relation to mathematics
Françoise Chenevotot, Marie-Pierre Galisson et Carole Baheux
p. 83-108

Résumés

Les évaluations, tant nationales qu’internationales, soulèvent des interrogations sur l’enseignement des mathématiques en France. Le plus souvent, les professeurs de l’enseignement élémentaire (élèves de 6 à 11 ans) ne sont pas des spécialistes de la discipline « mathématique ». C’est pourquoi nous faisons l’hypothèse que le rapport au savoir mathématique scolaire des professeurs des écoles a une influence sur leurs pratiques déclarées et sur les enjeux qu’ils attribuent à l’enseignement de cette discipline. Notre étude, ciblée sur neuf enseignants de cycle 3 (élèves de 9 à 11 ans), cherche à appréhender le rapport au savoir en mathématiques de ces professeurs des écoles (PE). Notre échantillon n’est pas représentatif de la population ordinaire des PE : les neuf PE interrogés sont expérimentés ; notre échantillon comprend une proportion importante de scientifiques (7 PE sont titulaires d’un Baccalauréat scientifique et 4 d’entre eux ont une formation scientifique d’au moins deux ans après le Baccalauréat) ; 6 PE interrogés sont maîtres formateurs et donc engagés dans la formation. Nous nous inscrivons dans le cadre théorique de l’approche socio-anthropologique du rapport au savoir élaboré par Charlot (1997) que nous avons adapté au contexte de notre recherche. Notre méthodologie s’appuie sur des entretiens semi-directifs. Nos analyses nous permettent de dégager quelques spécificités de ce rapport au savoir et leurs impacts sur les pratiques déclarées. Nous concluons sur quelques perspectives en termes de formation continue.

Haut de page

Notes de l’auteur

Cette recherche a bénéficié du soutien financier de l’ESPE LNF en 2015 et 2016 suite à un appel à projet.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Le savoir mathématique scolaire
Les mathématiques scolaires au cycle 3
Prédominance du numérique parmi les quatre domaines
Place de la résolution de problèmes
La transposition didactique des mathématiques scolaires
Une spécificité du rapport au savoir des professeurs des écoles
Cadre théorique
Différentes approches du rapport au savoir
Approche socio-anthropologique du rapport au savoir
Adaptation aux enseignants de l’approche socio-anthropologique du rapport au savoir
Au niveau de l’enseignement primaire
Au niveau de l’enseignement secondaire
Autres recherches sur le rapport au savoir des enseignants
Évolution du cadre théorique
Dimension épistémique
Dimension identitaire
Dimension sociale
Méthodologies de recueil et de traitement des données
Corpus
Méthodologie de recueil des données
Méthodologie de traitement des données
Pour la dimension épistémique
Rapport à des savoirs disciplinaires scolaires
Rapport à l’institution
Rapport à des ressources et des démarches pédagogiques et/ou didactiques
Pour la dimension identitaire
Rapport à soi
Rapport aux autres
Pour la dimension sociale
Analyse des données
Dimension épistémique
Rapport à des savoirs disciplinaires scolaires
Rapport à l’institution
Rapport à des ressources et des démarches pédagogiques et/ou didactiques
Les ressources
Le recours à la manipulation
La démarche de résolution de problèmes
Dimension identitaire
Rapport à soi
Rapport aux autres
Inspecteurs
Collègues
Élèves
Dimension sociale
Résultats
Première question de recherche : peut-on trouver des spécificités du rapport au savoir mathématique scolaire de professeurs des écoles expérimentés ?
Première spécificité : les PE interrogés cherchent à motiver les élèves pour qu’ils se mobilisent dans les activités mathématiques
D’un point de vue épistémique
D’un point de vue identitaire
En lien avec la dimension sociale
Deuxième spécificité : les PE visent le développement de compétences transversales mais aussi l’appropriation des bases fondamentales en calcul (utilité dans la vie quotidienne)
Troisième spécificité : leur rapport aux mathématiques scolaires (qui peut légitimer le statut social du PE) présente dans leur propos tous les traits d’une conformité aux exigences institutionnelles éducatives et politiques (programme et socle commun)
Deuxième question de recherche : comment ces éventuelles spécificités influencent-elles les pratiques déclarées d’enseignement des mathématiques de ces professeurs ?
Traits communs des pratiques déclarées des PE interrogés
Traits distinctifs des pratiques déclarées des PE interrogés
Trajectoires en évolution
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Les rapports de l’Inspection Générale (MEN 2013) mettent en évidence un certain nombre de constats sur la pratique des professeurs des écoles (PE) en mathématiques : des domaines négligés (grandeurs et mesures) et des activités insuffisamment mises en œuvre (résolution de problèmes). Le fait que des activités soient éludées dans les séances d’enseignement soulève la question du sens, de la valeur, que leur confèrent les professeurs des écoles. Un rapport récent (MEN 2018, p. 6) ravive cette question : « Un tiers des professeurs des écoles déclare ne pas aimer enseigner les mathématiques ».

Appréhender le rapport au savoir en mathématiques des professeurs des écoles peut fournir un outil d’intelligibilité pour mieux comprendre les activités d’apprentissage proposées par ces professeurs en classe. Tel que le caractérise Charlot (1997, p. 93), le rapport au savoir est « une relation de sens, et donc de valeur, entre un individu (ou un groupe) et les processus ou produits de ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise Chenevotot, Marie-Pierre Galisson et Carole Baheux, « Contribution à l’étude du rapport au savoir en mathématiques de neuf professeurs des écoles expérimentés », Éducation et didactique, 13-3 | 2019, 83-108.

Référence électronique

Françoise Chenevotot, Marie-Pierre Galisson et Carole Baheux, « Contribution à l’étude du rapport au savoir en mathématiques de neuf professeurs des écoles expérimentés », Éducation et didactique [En ligne], 13-3 | 2019, mis en ligne le 05 février 2020, consulté le 03 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/educationdidactique/5110 ; DOI : https://doi.org/10.4000/educationdidactique.5110

Haut de page

Auteurs

Françoise Chenevotot

Laboratoire de didactique André Revuz (EA 4434), UA, UCP, UPD, UPEC, URN, Université d’Artois, COMUE et INSPE Lille Nord de France, France

Marie-Pierre Galisson

Laboratoire de didactique André Revuz (EA 4434), UA, UCP, UPD, UPEC, URN, Université d’Artois, COMUE et INSPE Lille Nord de France, France

Carole Baheux

Laboratoire de Mathématiques de Lens (EA 2462), Université d’Artois, France

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page