Navigation – Plan du site

Des registres pour apprendre

Registers to learn
Patrick Rayou
p. 49-64

Résumés

Cet article veut s’inscrire dans les approches en termes de rapport au savoir ouvertes par l’équipe Escol, dont il souhaite approfondir les analyses sur ce qui peut faire malentendu à l’école. Il développe pour cela une typologie des registres de l’apprentissage caractérisés par leur manière de prendre en compte une logique, un milieu culturel, un mode d’engagement des sujets propres à l’école contemporaine. Ces registres sont proposés comme un invariant des apprentissages scolaires dont l’étude des configurations et des reconfigurations ici esquissée permet de se tenir au plus près des difficultés particulières et des trajectoires singulières des élèves. L’article fait quelques suggestions en matière de collaborations de diverses disciplines des sciences de l’éducation qui s’attacheraient à mieux comprendre ces registres ; il ouvre in fine une perspective relative à la question de l’essaimage de pratiques pédagogiques qui peuvent apparaître fécondes en matière de lutte contre les inégalités d’apprentissages.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Des registres scolaires
Un registre cognitif
Un monde des savoirs seconds
À quel jeu joue-t-on à l’école ?
Un registre culturel
Objets et valeurs d’apprentissage
Une porosité
La culture générale
Un registre symbolique identitaire
Un sujet scolaire
Un autre moi
La revalorisation du sujet à l’école
Une mise à l’épreuve des familles populaires
Des registres à configurer
Des registres à reconfigurer
Conclusion

Aperçu du texte

La création de l’équipe de recherche Escol de Paris 8 émanait d’une volonté de comprendre, plus finement que ce que les théories holistiques avaient déjà appris sur le rôle de reproduction sociale de l’école, « comment de l’inégalité sociale se transforme en différenciation scolaire à travers des histoires singulières » (Charlot, Bautier & Rochex, 1992, p. 229). Il s’agissait notamment de rendre compte de faits, certes marginaux mais polémiques, comme la réussite d’élèves que rien dans leur héritage familial ne destinait au succès ou, à l’inverse, l’échec scolaire d’« héritiers » qui semblaient avoir tous les atouts en mains pour réussir. Même si ces cas n’invalident en rien le caractère massif de la reproduction scolaire et sociale, ils incitent en effet à mieux comprendre les mécanismes dont les tableaux statistiques qui les saisissent ne constituent que des arrêts sur image. L’idée, notamment, que les enfants des classes populaires seraient victimes d’un « handicap socio-culturel...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick Rayou, « Des registres pour apprendre », Éducation et didactique, 14-2 | 2020, 49-64.

Référence électronique

Patrick Rayou, « Des registres pour apprendre », Éducation et didactique [En ligne], 14-2 | 2020, mis en ligne le 04 janvier 2022, consulté le 07 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/educationdidactique/6737 ; DOI : https://doi.org/10.4000/educationdidactique.6737

Haut de page

Auteur

Patrick Rayou

Professeur en sciences de l'éducation, Université Paris 8, membre du laboratoire-Circeft-Escol

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page