Navigation – Plan du site

AccueilNuméros15-2Les langues de spécialité dans l’...

Les langues de spécialité dans l’enseignement supérieur en France : un exemple de littératie enseignante dans le domaine de l’anglais des sciences

Specialised languages in higher education in France: an example of teacher literacy in English for science
Anne-Marie O’Connell et Claire Chaplier
p. 85-102

Résumés

Cet article a pour objectif de définir la littératie des enseignants de langue de spécialité au sein du champ conceptuel des New Literacy Studies, à la croisée entre savoir savant et savoir pratique. La première partie sera consacrée à l’analyse du concept de littératie enseignante et de ses conditions d’émergence dans le champ de l’enseignement-apprentissage des langues à des publics de non-spécialistes. La deuxième partie explorera la question de la constitution d’un savoir littératique et didactique « emprunté » au domaine de spécialité dans lequel interviennent les enseignants de langue de spécialité, fondé en partie sur un déficit de savoir dans la thématique dominante de la formation dans laquelle ils enseignent. Enfin, ce concept sera illustré en particulier par l’anglais des sciences dans l’enseignement supérieur français, qui invite l’enseignant de langue de spécialité à repenser sa mission comme intrinsèquement interdisciplinaire, entre la langue étrangère et le domaine thématique, mais aussi interculturelle et interactive, symbolisée par le concept de Common Knowledge qui fonctionne comme un espace de dialogue entre enseignant et étudiants.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article soumis le 12/05/2020 et accepté le 16/09/2020

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Cartographie théorique du concept de littératie enseignante
Un savoir « complexe »
Littératie enseignante et approche didactique : l’exemple des langues vivantes à l’université
Identité et représentations professionnelles
Les langues de spécialité, un agencement littératique complexe
Contexte institutionnel
Un entre-deux littératique
Fondement praxéologique de la littératie des enseignants de LSP
Le « savoir emprunté » dans l’enseignement des LSP
La transaction praxéologique dans la constitution d’un savoir littératique
Un territoire praxéologique mouvant
L’exemple de la littératie enseignante en anglais des sciences
L’enseignement de l’anglais en contexte scientifique à l’université
Littératie enseignante en anglais des sciences
Démarche interdisciplinaire fondée sur le savoir en « science »
Vers une forme de savoir emprunté : le Common Knowledge
Définir le Common Knowledge et le savoir générique
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

La littératie, est définie par l’OCDE comme étant « l’aptitude à comprendre et à utiliser l'information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d'atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités » (2013, p. 63). Par ailleurs, le terme littéracie est un « calque » linguistique de l’anglais literacy qui appartient au langage commun et désigne la capacité à lire et à écrire. Cependant, ce terme revêt une certaine ambiguïté. En effet, il « peut renvoyer à un sens technique, formel, désignant les contenus et les effets de l’alphabétisation (un ensemble de compétences, dont ne dispose pas l’illettré ou l’analphabète) aussi bien qu’à un sens culturel, renvoyant aux cultures lettrées et aux hiérarchies sociales qui les sous-tendent, c’est-à-dire à un ensemble de pratiques situées dans des contextes spécifiques et des usages sociaux » (Fraenkel et Mbodj, 2010). Cette ambiguïté sémantique a engendré, dans le ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne-Marie O’Connell et Claire Chaplier, « Les langues de spécialité dans l’enseignement supérieur en France : un exemple de littératie enseignante dans le domaine de l’anglais des sciences »Éducation et didactique, 15-2 | 2021, 85-102.

Référence électronique

Anne-Marie O’Connell et Claire Chaplier, « Les langues de spécialité dans l’enseignement supérieur en France : un exemple de littératie enseignante dans le domaine de l’anglais des sciences »Éducation et didactique [En ligne], 15-2 | 2021, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 19 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/educationdidactique/8729 ; DOI : https://doi.org/10.4000/educationdidactique.8729

Haut de page

Auteurs

Anne-Marie O’Connell

UMR EFTS – Université Toulouse Jean JaurèsIdentifiant ORCID : 0000-0003-4141-1044

Claire Chaplier

UMR EFTS – Université Toulouse Jean JaurèsIdentifiant ORCID : 0000-0002-9735-3560

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association pour des recherches comparatistes en didactique
  • Logo ESPE de Bretagne
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search