Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Au moment où j’écris ces lignes, la société Wing parente de Google a obtenu l’autorisation de l’administration fédérale de l’aviation américaine d’utiliser ses drones à des fins commerciales et un verre connecté est testé en France au moment de l’épisode caniculaire pour s’assurer que nos aînés s’hydratent régulièrement. Je pourrais multiplier ainsi les exemples. Ce qui ressort est que nos sociétés industrialisées sont aujourd’hui façonnées par le numérique pour le meilleur mais aussi pour le pire comme cela a toujours été le cas avec les différentes inventions de l’Homme. Dans la mesure où la finalité de l’école est de préparer les jeunes pour le monde dans lequel ils vont vivre, les enseignants en général et les enseignants d’éducation physique (EP) en particulier ne peuvent ignorer ce que l’on appelle la révolution numérique.
Les articles rassemblés dans ce numéro spécial consacré à l’utilisation des technologies dans l’enseignement de l’éducation physique visaient à informer les lecteurs sur les connaissances produites dans ce domaine dans le contexte international mobilisant une diversité de méthodes et de technologies. Il rassemble ainsi des articles écrits par des scientifiques travaillant en Belgique, aux États-Unis, en Grande-Bretagne ou encore en Suisse et mobilise des technologies comme les jeux vidéos actifs, les tablettes tactiles ou encore des montres connectées avec une diversité d’élèves. L’article de Pope, Fautsch, Zeng et Gao intitulé Comparison of Exergaming and Adaptive Physical Education on Physical Activity, On-task Behavior, and Communication in Children with Autism Spectrum Disorder visait à mobiliser les jeux vidéos actifs pour engager dans l’activité physique des élèves qui en sont souvent les plus éloignés et en particulier ceux atteints d’autisme. Leur étude montre que les jeux vidéos actifs sont une alternative crédible aux cours habituels d’EP adaptés pour promouvoir des niveaux d’activité physique chez ces élèves compatibles avec des objectifs de santé mais restent en retrait de ces cours d’EP adaptés en ce qui concerne leur capacité à maintenir les élèves sur la tâche et à communiquer.
Trois articles sont ensuite directement en lien avec la problématique de l’intégration des technologies numériques en EP : le premier du point de vue d’un formateur d’enseignants, le second du point de vue des élèves et le troisième du point de vue d’un enseignant néo-titulaire. Tout d’abord, dans l’article le long chemin de l’intégration des tablettes tactiles dans l’enseignement de l’éducation physique et sportive : récit d’expérience d’un formateur d’enseignants, Melly et Rumos mobilisent une étude de cas pour s’interroger sur l’intégration des tablettes tactiles dans l’enseignement de l’EP à partir du point de vue d’un formateur impliqué de longue date dans la formation des enseignants. Leur étude révèle le long chemin de l’intégration de ces technologies et identifie les types de résistances à l’œuvre mais aussi les fortes motivations qui accompagnent cette intégration. Ensuite, l’article de Roure intitulé Impact des technologies numériques sur la motivation des élèves en éducation physique au sein du style d’enseignement par la découverte guidée mobilise une approche quantitative pour s’intéresser à l’impact d’un style d’enseignement centré sur l’élève associé à des tablettes tactiles sur la motivation des élèves. Son étude montre que des cours d’EP basés sur un style d’enseignement valorisant l’autonomie des élèves couplés à l’utilisation de tablettes tactiles sont perçus par les élèves comme plus motivants que des cours dans lesquels l’enseignant ne mobilise pas de technologies numériques et dirige l’activité des élèves. Tout semble se passer comme si l’intégration de technologies numériques était mieux supportée dans un contexte d’enseignement privilégiant l’autonomie des élèves. Enfin, l’article de Bodsworth et Goodyear Obstacles et facilitateurs à l’usage des technologies numériques dans le cadre du modèle d’apprentissage coopératif en éducation physique mobilise la méthodologie de la recherche-action pour étudier le processus continu d’intégration du numérique dans le cadre d’un enseignement centré sur l’apprentissage coopératif. Leur étude révèle les obstacles et les facilitateurs à cette intégration du côté de l’enseignant et de l’institution mais aussi, et cela est nouveau, du côté des élèves.
Pour terminer, ce numéro spécial accueille aussi l’article Using a hybrid design to analyze effectiveness and implementation of a refined energy-balance education module for upper elementary physical education de Chen, Liu et Welk s’intéressant aux conditions d’efficacité et de mise en œuvre d’un module enrichi d’enseignement à l’équilibre énergétique en EP basé sur l’utilisation de montres connectées. Leur étude montre que les élèves apprennent plus sur l’équilibre énergétique dans le cadre de ce module en comparaison avec son ancienne forme.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denis Pasco, « Éditorial », eJRIEPS [En ligne], Hors-série N° 3 | 2019, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 17 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/ejrieps/3402

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License
La revue eJRIEPS est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Attribution 4.0 International License.

Haut de page
  • Logo Université de Franche-Comté
  • Logo ELLIADD - Édition, Langages, Littératures, Informatique, Arts, Didactiques, Discours
  • OpenEdition Journals