Navigation – Plan du site

Éditorial

Marie-Paule Poggi, Mathilde Musard, Fabienne Brière-Guenoun, Nathalie Wallian et Yannick Lemonie

Texte intégral

Les propositions de manuscrits sont à envoyer à :
ejrieps[at]orange.fr

« Numéros Spéciaux » ou des « Numéros Hors Série »

1L’équipe de rédaction d’eJRIEPS a le plaisir de vous informer de la création de deux nouvelles formes de publication. Vous pouvez désormais soumettre des « Numéros Spéciaux » ou des « Numéros Hors Série ».

2Les « Numéros Spéciaux », sous la responsabilité de Fabienne Brière, ont pour vocation d’accueillir des dossiers thématiques dans le champ de l’intervention en EPS et en sport autour de problématiques éducatives actuelles.

3Les « Numéros Hors Série », pilotés par Mathilde Musard, proposent des appels à communication autour d’une thématique relative aux programmes de concours de recrutement en EPS, à une APSA ou une famille d’APSA.

4Les modalités de soumission et d’expertise sont précisées dans l’onglet Numéros spéciaux et hors-série accessible sur la page web d’eJRIEPS (http://elliadd.univ-fcomte.fr/​ejrieps/​num_speciaux_horsserie).

5Nous vous invitons à adresser vos propositions à ejrieps@orange.fr

Le numéro 41 d’eJRIEPS propose quatre contributions originales

6Proposée par Nabila Bennour, L’engagement disciplinaire productif d’élèves contrastés dans l’action didactique conjointe en gymnastique : étude de cas dans un lycée tunisien, est la première d’entre elles. Cet article s’attache à décrire les conditions de l’engagement disciplinaire productif des élèves dans l’enseignement de la gymnastique en Tunisie. L’étude montre comment les ruptures du contrat didactique participent à l’avancée du savoir en classe et permettent aux élèves de contribuer au processus didactique in situ. La recherche mobilise de façon originale deux cadres théoriques, celui de la théorie de l’action conjointe en didactique articulé à celui du courant anglo-saxon de « l’engagement disciplinaire productif ». Les résultats caractérisent les conditions mésogénétiques dans lesquelles les élèves s’enseignent à eux-mêmes et mettent en évidence certaines manières de faire génériques relevant de processus topogénétiques susceptibles de les inscrire dans un engagement disciplinaire productif.
La seconde contribution est présentée par Laurent Dastugue, Guillaume Escalie et Sébastien Chalies. Faire pratiquer des activités physiques, sportives et artistiques dans la formation STAPS : quelle contribution à la professionnalisation des étudiants se destinant aux métiers de l'enseignement ? est un article qui propose une revue de littérature interrogeant la contribution de la pratique physique, sportive et artistique (PPSA) à la professionnalisation des étudiants se destinant aux métiers de l’enseignement. Il met en évidence des zones d’ombre quant à la réelle participation à la professionnalisation des étudiants de la PPSA. Finalement, l’enjeu pour les auteurs est de situer les conditions permettant de faire de la PPSA en formation initiale un outil de professionnalisation.

7Dans le troisième texte de ce numéro intitulé Enseigner la danse en EPS : réticences des enseignants et impact des formations initiales, Geneviève Cogérino s’interroge sur la faiblesse du volume horaire consacré à l’enseignement de la danse et du cirque en EPS et analyse le rôle joué par les formations initiales et continuées des enseignants d’EPS en danse. Les résultats précisent dans quelle mesure ces pratiques artistiques bousculent ou non l’habitus sportif des enseignants interrogés, créent des tensions entre réticences et obligations institutionnelles. L’auteur dressent quelques perspectives permettant à davantage de futurs enseignants d’introduire la danse en EPS comme par exemple accroître « la confiance à enseigner la danse » plutôt que chercher à « faire connaître la danse ».

8Enfin, pour clore ce numéro, Sylvie Moussay, Véronique Blanjoie et Patrick Babut proposent une recherche sur Les conflits vécus par le tuteur ESPE et le tuteur EPLE dans le dispositif du tutorat mixte. Inscrite dans l’approche clinique de l’activité, l’étude, à partir de l’analyse des données d’entretiens d’autoconfrontation, analyse les dimensions contrariées de l’activité vécues par les deux tuteurs au cours de la visite formative. Les résultats permettent d’apprécier l’intérêt du dialogue collectif comme lieu d’émergence et de formalisation des conflits d’activité individuelle et collective.

9Toute l’équipe d’eJRIEPS espère que vous apprécierez la lecture de ce numéro 41.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-Paule Poggi, Mathilde Musard, Fabienne Brière-Guenoun, Nathalie Wallian et Yannick Lemonie, « Éditorial »eJRIEPS [En ligne], 41 | 2017, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 28 mars 2020. URL : http://journals.openedition.org/ejrieps/664

Haut de page

Auteurs

Marie-Paule Poggi

Editrice scientifique eJRIEPS

Articles du même auteur

Mathilde Musard

Editrice scientifique eJRIEPS

Articles du même auteur

Fabienne Brière-Guenoun

Editrice scientifique eJRIEPS

Articles du même auteur

Nathalie Wallian

Editrice scientifique eJRIEPS

Articles du même auteur

Yannick Lemonie

Editeur scientifique eJRIEPS

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License
La revue eJRIEPS est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Attribution 4.0 International License.

Haut de page
  • Logo Université de Franche-Comté
  • Logo ELLIADD - Édition, Langages, Littératures, Informatique, Arts, Didactiques, Discours
  • OpenEdition Journals