Skip to navigation – Site map

HomeThematic issues30La lutte est pleine

La lutte est pleine

Rédaction de l’EJTS
Translation(s):
As the Struggle Continues

Full text

“France’s government needs to take a harder look at its latest competitiveness agenda, now that researchers have had time to study the impacts of such policies elsewhere. It should strive for the best of both worlds: to produce research that benefits society, balanced with support for the well-being of those on the academic front line.” (Nature 2020: 8)

1Bientôt un an que la rédaction de l’EJTS participe à la mobilisation suscitée en France par le projet de « loi de programmation pluriannuelle de la recherche » (LPPR), qui va de pair avec le projet de réforme du système français des retraites. La première trace de cette mobilisation, inscrite au cœur de notre activité, fut notre numéro « Recherche en danger » paru l’été dernier. Numéro blanc, vide de toute recherche, en signe annonciateur de la stérilité scientifique programmée par la LPPR (EJTS 2019). Six mois plus tard, la loi — désormais renommée, en une sorte d’aveu de court-termisme, « loi de programmation de la recherche » (LPR) — était votée, sa teneur aggravée. (Cf. CPESR 2020)

2L’affaire est-elle entendue ? Ce numéro « En lutte » est notre réponse collective. Critiquer tel projet de loi, la LP(P)R, dans tel pays, la France, exigeait de mettre les situations dont nous sommes familiers en regard d’autres contextes nationaux ou régionaux ; et ce faisant, de nous lier d’amitié avec des chercheurs et chercheuses ayant l’expérience d’autres mondes. L’hétérogénéité de ces prises de parole est tangible jusque dans leurs différents formats d’écriture : le récit du témoin côtoie l’entretien-fleuve, l’analyse graphique succède au manifeste. Et cependant, les auteurs savaient qu’ils se livraient à un travail collectif. En même temps qu’ils écrivaient, ils se lisaient les uns les autres. Cette lecture croisée est ce à quoi invite ce numéro. Il témoigne de liens, noués ou réactivés grâce au mouvement, et constitutifs à leur tour de mobilisations à venir.

3Les concepteurs de la LP(P)R en France l’ont dit et répété : leur souci premier est le « risque de décrochage de la France en termes d’investissement », retard qu’il est urgent de rattraper vis-à-vis des « pays les plus avancés » (LPR 2020, rapport annexe : 3 et suiv.). Or ces mêmes pays seraient aussi censément représentatifs d’une « pratique internationale standard » à laquelle la France ferait exception (ibid. : 39). Fort logiquement donc, la solution serait l’alignement des normes (de recrutement, de rémunération, de pilotage, d’évaluation...) sur celles, supposément standard, de ces pays modèles.

4Mais de quels pays s’agit-il ? La liste n’en est pas fixe. Néanmoins le rapport annexe au projet de loi invoque, parmi les rares sources qu’il cite, « une étude menée par les conseillers scientifiques des ambassades de France dans huit pays clés de la recherche : Allemagne, Australie, États-Unis, Grande-Bretagne [sic], Japon, Pays-Bas, Singapour, Suisse » (ibid. : 5). Cette étude est celle qu’avait sollicitée en 2019 le groupe de travail « Attractivité des emplois et des carrières scientifiques » mandaté par ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation afin de préparer le projet de loi (Berta, Mauguin et Tunon de Lara 2019). Les membres du groupe de travail s’en étaient inspirés pour un « exercice de parangonnage », non sans souligner « la diversité des modèles », reconnaissant ainsi explicitement que la notion de « pratique internationale standard » n’était qu’une fiction régulatrice (ibid. : 14). C’est en cherchant à reproduire le raisonnement de ces collègues devenus conseillers du pouvoir, et à élargir le cercle des pays cités en modèles, que nous avons travaillé. Comme y invitent les éditorialistes de Nature cités en exergue, la référence internationale dont se réclament les politiques mises en œuvre aujourd’hui (par les gouvernements comme par les établissements) exige « un examen plus attentif, maintenant que les chercheurs ont eu le temps d’étudier les impacts de telles politiques ailleurs ».

5En somme, la lutte dont nous parlons ici implique la poursuite d’un travail critique (cf. Doussot et Pons 2020). La bibliographie scientifique et journalistique est abondante : on ne peut s’en tenir à la lecture de rapports d’ambassade (par ailleurs inaccessibles au public, à notre connaissance). Qui dit critique dit questionnement et conflit des valeurs : on ne peut s’en remettre au schématisme du « parangonnage », qui sans doute sert le dirigisme du gestionnaire, mais évacue l’incertitude nécessaire à la découverte scientifique. Cette lutte-là ne sera pas happée par la circonstance qui l’a rendue visible. Elle a toujours eu lieu, et continuera.

6Nous faisons une revue, nous faisons de la science. Et nous avons bien l’intention de continuer.

Top of page

Bibliography

Afonso, Alexandre (2016). “Varieties of Academic Labor Markets in Europe”, PS: Political Science & Politics, 49(4), pp. 816-821. DOI: 10.1017/S1049096516001505

Arlaud, Sylvie et al. (2020). « L’université allemande comme horizon de la LPPR ? », 12 juin 2020. URL : https://blogs.mediapart.fr/jeremie-g/blog/120620/l-universite-allemande-comme-horizon-de-la-lppr

Berta, Philippe ; Mauguin, Philippe ; Tunon de Lara, Manuel (2019). « Attractivité des emplois et des carrières scientifiques », rapport préparatoire remis au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation le 23 septembre 2019. URL : https://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/loi_programmation_pluriannuelle/46/4/RAPPORT_FINAL_GT2_Attractivite_des_emplois_et_des_carrieres_1178464.pdf

Bezes, Philippe (2020). « Le nouveau phénomène bureaucratique. Le gouvernement par la performance entre bureaucratisation, marché et politique », Revue Française de Science Politique, 70(1), pp. 21-47. DOI: 10.3917/rfsp.701.0021

Childress, Herb (2016). The PhDictionary: A Glossary of Things You Don’t Know (but Should) about Doctoral and Faculty Life, Chicago Londres, The Université of Chicago Press.

Childress, Herb (2019). The Adjunct Underclass: How America’s Colleges Betrayed Their Faculty, Their Students, and Their Mission, Chicago, The University of Chicago Press.

[Collectif] (2018). “Flexible Dienstleister der Wissenschaft”, par un collectif d’enseignants-chercheurs des universités et organismes de recherche allemands, Frankfurter Allgemeiner Zeitung, 27 mars 2018. URL : https://www.faz.net/-gqz-989ss

[Collectif] (2020). « Enseignement supérieur et recherche : appel solennel pour la protection des libertés académiques et du droit d’étudier », 29 octobre 2020. URL : https://academia.hypotheses.org/27287

[Collectif] (2020). “Statement on Equity and COVID-19”, par le collectif Tenure for the Common Good, 30 mars 2020. URL : https://tenureforthecommongood.org/statement-on-equity-and-teaching-during-the-covid-19-epidemic/

Connell, Raewyn (2019). The Good University: What Universities Actually Do and Why It’s Time for Radical Change, Londres, Zed Books.

CPESR (2020). Site de veille de la Conférence des praticiens de l’enseignement supérieur et de la recherche, recensant les pièces du dossier concernant la loi de programmation de la recherche : textes officiels, rapports et tribunes, analyses. URL : https://cpesr.fr/2020/01/dossier-lppr/

Doussot, Sylvain ; Pons, Xavier (2020). « La LPPR et la réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche : analyses critiques », Revue française de pédagogie, 207, pp. 11-18. DOI : 10.4000/rfp.9141

EJTS (2019). « Le temps du vide » [éditorial], European Journal of Turkish Studies, 29 : Recherche en danger. URL : https://journals.openedition.org/ejts/6462

Foucault, Martial ; Lépinard, Éléonore ; Lépinay, Vincent ; Mallard, Grégoire (2009). « Pour des universités plus justes », La Vie des Idées, 17 février 2009. URL : https://laviedesidees.fr/Pour-des-universites-plus-justes.html

Harris, Adam (2019). “The Death of an Adjunct”, The Atlantic, 8 avril 2019. URL : www.theatlantic.com/education/archive/2019/04/adjunct-professors-higher-education-thea-hunter/586168/

Lindner, Kolja (2019). « Le modèle allemand : précarité et résistances dans l’enseignement supérieur et la recherche d’outre-Rhin », in Duclos, M. ; Fjeld, A. (dir.), Liberté de la recherche. Conflits, pratiques, horizons, Paris, Kimé, pp. 209-218. URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-02496377

LPR (2020). Dossier législatif « Programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030 », URL : www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers/programmation_recherche_2021_2030

Nature (2020). “France’s Reforms: the Costs of Competitiveness” [editorial], Nature, 587, pp. 7-8. DOI: 10.1038/d41586-020-02853-w

Readings, Bill (1996). The University in Ruins, Cambridge Londres, Harvard University Press.

Roux, Didier (2017). « Recherche fondamentale, inventions et innovations », leçon inaugurale prononcée au Collège de France le 2 mars 2017. URL : www.college-de-france.fr/site/didier-roux/inaugural-lecture-2017-03-02-18h00.htm

Strasser, Sabine; Stoica, Georgeta ; Loher, David (dir.) (2019). “Politics of Precarity: Neoliberal Academia under Austerity Measures and Authoritarian Threat” [special issue]. Social Anthropology/Anthropologie Sociale, 27. DOI: 10.1111/1469-8676.12724

Warner, John (2017). “19 Theses on Tenure”. URL : https://www.insidehighered.com/blogs/just-visiting/19-theses-tenure

Top of page

References

Electronic reference

Rédaction de l’EJTS, « La lutte est pleine », European Journal of Turkish Studies [Online], 30 | 2020, Online since 30 November 2020, connection on 26 January 2021. URL : http://journals.openedition.org/ejts/6718 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ejts.6718

Top of page

Copyright

© Some rights reserved / Creative Commons license

Top of page
  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo ERIH PLUS | NSD
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search