Navigation – Plan du site

AccueilNuméros19L’historien et les languesÉcouter les archives

L’historien et les langues

Écouter les archives

Langues vernaculaires et usages sociaux des parlers régionaux au prisme des archives judiciaires d’Ancien Régime
Éva Guillorel
p. 83-90

Résumés

La production d’écrits administratifs essentiellement en français depuis le xvie siècle renvoie un miroir très déformant et appauvri de la multiplicité des langues qui caractérise le royaume. Dès lors, comment peut-on cerner, au sein de telles sources écrites, la présence des parlers vernaculaires, souvent associés à des pratiques orales ? La lecture des archives judiciaires permet, à travers des mentions souvent brèves, d’entrevoir un univers linguistique bien plus complexe. Qu’il s’agisse de la référence à des interprètes ou de la transcription par les greffiers de termes non traduits en français par choix ou par manque de compétences linguistiques, les parlers locaux y surgissent furtivement. Plus encore, les pièces justificatives jointes aux procédures criminelles sont l’occasion rare de trouver des traces écrites de ces langues dans un contexte d’archives produites par l’autorité publique, par exemple sous la forme de correspondances privées ou de chansons diffamatoires.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2022.

Plan

La place des parlers locaux dans les actes du droit et de l’administration
Procédures judiciaires et références aux langues vernaculaires
Hiérarchies et conflits autour de l’usage des langues vernaculaires

Aperçu du texte

Le questionnaire envoyé en 1790 par l’abbé Grégoire dans le cadre de la grande enquête préparatoire à son Rapport sur la nécessité et les moyens d’anéantir les patois et d’universaliser l’usage de la langue française, présenté à la Convention nationale en juin 1794, permet de mesurer avec une relative précision l’importance des parlers vernaculaires dans le paysage linguistique de la fin de l’Ancien Régime. Les indications communiquées par les multiples correspondants locaux conduisent ce député fortement impliqué dans le Comité d’instruction publique à dresser le portrait d’un pays largement multilingue, où l’utilisation exclusive du français concerne moins d’un habitant sur dix : une majorité est bilingue, et la plupart des monolingues ne s’expriment que dans leur parler local, en particulier dans les campagnes. Une telle interprétation, peu optimiste quant aux possibilités d’intercompréhension entre les habitants, est certes discutable et influencée par le parcours et le projet d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Éva Guillorel, « Écouter les archives »Écrire l'histoire, 19 | 2019, 83-90.

Référence électronique

Éva Guillorel, « Écouter les archives »Écrire l'histoire [En ligne], 19 | 2019, mis en ligne le 01 décembre 2022, consulté le 04 décembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/elh/1895 ; DOI : https://doi.org/10.4000/elh.1895

Haut de page

Auteur

Éva Guillorel

Éva Guillorel est maîtresse de conférences en histoire moderne à l’université Caen Normandie et membre junior de l’Institut universitaire de France. Elle a étudié l’histoire, l’ethnologie et les langues celtiques à Rennes et Brest, et a consacré son doctorat à l’étude des chansons en langue bretonne comme source pour l’histoire (La Complainte et la Plainte. Chanson, justice, cultures en Bretagne (xvie-xviiie siècles), 2010). Après des postdoctorats aux États-Unis (Harvard) et au Québec (Laval), elle a travaillé sur les politiques linguistiques missionnaires dans l’est du Canada, puis sur la mémoire des révoltes européennes dans les cultures orales au cours d’une année de recherche à Oxford (Rhythms of Revolt. European Traditions and Memories of Social Conflict in Oral Culture, codirigé avec David Hopkin et William G. Pooley, 2017). Ses travaux récents portent sur les circulations orales dans l’espace atlantique colonial français.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS Éditions
  • Logo CERILAC
  • Logo Université de Paris
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search