Navigation – Plan du site

AccueilNuméros19L’historien et les languesProse della volgar lingua

L’historien et les langues

Prose della volgar lingua

Pietro Bembo
Traduction de Florence Bistagne
p. 91-98

Résumés

Dans les Prose della volgar lingua, Pietro Bembo tente de proposer une norme pour la langue littéraire de l’Italie. L’œuvre prend la forme d’un dialogue entre plusieurs intellectuels de diverses régions de la péninsule, Ferrare, Venise, Gênes et Florence, pour définir la langue idéale d’art et de culture. Après des débats et des comparaisons avec les langues anciennes, le grec et le latin, c’est finalement la position du cardinal Giuliano de’ Medici, le Florentin, qui possède une compétence naturelle en toscan, qui va l’emporter, fondant la langue sur Pétrarque pour la poésie et sur Boccace pour la prose.

Haut de page

Notes de la rédaction

Traduit de l’italien par Florence Bistagne.

Maître de conférences à l’université d’Avignon en études italiennes et membre junior de l’Institut universitaire de France, Florence Bistagne a soutenu une habilitation à diriger des recherches sur le plurilinguisme de la péninsule italienne à la fin du xve siècle entre latin et langues vivantes. Après avoir édité et traduit plusieurs ouvrages de littérature néolatine représentatifs de l’humanisme napolitain de la période aragonaise (1442-1503), dont le De sermone (2008) et les Dialogues (2019) de Giovanni Pontano, ses recherches portent sur la réception dans les littératures en langue vernaculaire des auteurs classiques et néolatins ainsi que sur la traduction au tournant du xvie siècle.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2022.

Plan

                                        I
                                        V
                                        VI
                                        VII
                                        XV
                                        XVII
                                        XVIII
                                        XIX

Aperçu du texte

Pietro Bembo

Pietro Bembo

Peint par Lucas Cranach le Jeune

Pietro Bembo (1470-1547) est un humaniste italien formé au tournant des xve et xvie siècles. Vénitien de naissance, il fait ses études à Padoue, mais également à Messine, pour apprendre le grec auprès de Constantin Lascaris. À son retour il publie chez Alde Manuce, l’imprimeur vénitien, son premier ouvrage, le De Aetnae, sur le modèle de l’ascension du mont Ventoux de Pétrarque, dont il est l’un des premiers éditeurs scientifiques. De sa collaboration avec Alde et de sa propre expérience à travers la péninsule italienne et ses vulgaires différents va naître sa conception d’une codification nécessaire d’une langue commune et d’un modèle linguistique applicable à tous. De plus, son travail sur l’établissement des textes des grands auteurs toscans du xive siècle, comme Dante et Pétrarque, a influencé Bembo dans son choix d’un modèle linguistique archaïque, qui lui semblait comparable au latin, car il s’agissait d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pietro Bembo, « Prose della volgar lingua  »Écrire l'histoire, 19 | 2019, 91-98.

Référence électronique

Pietro Bembo, « Prose della volgar lingua  »Écrire l'histoire [En ligne], 19 | 2019, mis en ligne le 01 décembre 2022, consulté le 05 décembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/elh/1904 ; DOI : https://doi.org/10.4000/elh.1904

Haut de page

Auteur

Pietro Bembo

Pietro Bembo (1470-1547), humaniste italien.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS Éditions
  • Logo CERILAC
  • Logo Université de Paris
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search