Navigation – Plan du site

AccueilNuméros19L’historien et les languesLe préhistorien et les langues. E...

L’historien et les langues

Le préhistorien et les langues. Entretien avec Jean-Paul Demoule

Par Paule Petitier et Fabien Simon
Jean-Paul Demoule, Paule Petitier et Fabien Simon
p. 139-149

Résumés

En tant que spécialiste du néolithique, Jean-Paul Demoule fait des recherches sur une période où la connaissance sur les langues ne saurait être que très conjecturale. L’interroger dans le cadre du dossier « L’historien et les langues » permet de revenir sur la spécificité d’une histoire privée de témoignages verbaux. En quoi la démarche de connaissance en est-elle ou non modifiée ? Les concepts du préhistorien sont-ils les mêmes que ceux des historiens ? Par ailleurs, le retentissement du livre Mais où sont passés les Indo-Européens ?, dans lequel Jean-Paul Demoule procédait à une déconstruction en règle de la thèse d’une origine commune et unique des peuples européens, incite à revenir sur les liens de l’archéologie et de la linguistique, à relativiser le rôle qu’a eu cette dernière dans l’archéologie française et à s’interroger sur le retour actuel d’un intérêt scientifique pour la langue originelle.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2022.

Plan

La protohistoire comme discipline
Les hommes de la préhistoire parlaient-ils une langue ?
Écrire l’histoire de la préhistoire

Aperçu du texte

Jean-Paul Demoule est un spécialiste de la néolithisation de l’Europe et des sociétés de l’âge du fer. Il a enseigné à l’université Paris I (Panthéon-Sorbonne) et est membre honoraire de l’Institut universitaire de France. Il s’est impliqué dans l’archéologie de sauvetage, et a participé à l’élaboration de la loi française sur l’archéologie préventive et à la création de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), qu’il a présidé de 2002 à 2008. Ses travaux l’ont conduit à s’interroger sur l’histoire de l’archéologie et sur son rôle social, ou encore sur ses constructions idéologiques et, à ce titre, sur le « problème indo-européen ». Il a publié comme auteur, éditeur ou coéditeur, de nombreux ouvrages portant sur le néolithique (La Révolution néolithique en France, 2007 ; La Révolution néolithique dans le monde, 2010), l’archéologie (L’Archéologie préventive dans le monde, 2007 ; L’Avenir du passé. Modernité de l’archéologie, 2008 ; La Fabrique de l’archéo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Paul Demoule, Paule Petitier et Fabien Simon, « Le préhistorien et les langues. Entretien avec Jean-Paul Demoule »Écrire l'histoire, 19 | 2019, 139-149.

Référence électronique

Jean-Paul Demoule, Paule Petitier et Fabien Simon, « Le préhistorien et les langues. Entretien avec Jean-Paul Demoule »Écrire l'histoire [En ligne], 19 | 2019, mis en ligne le 01 décembre 2022, consulté le 27 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/elh/1961 ; DOI : https://doi.org/10.4000/elh.1961

Haut de page

Auteurs

Jean-Paul Demoule

Jean-Paul Demoule est professeur émérite d’archéologie à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, membre honoraire de l’Institut universitaire de France et ancien président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP). Il a mené des fouilles en France, en Grèce et en Bulgarie, et s’est spécialisé dans l’étude du néolithique et de l’âge du fer, tout comme dans l’histoire et le rôle social de l’archéologie. Il a publié une trentaine d’ouvrages, dont, parmi les plus récents : On a retrouvé l’histoire de France (2012), Naissance de la figure. L’art du paléolithique à l’âge du fer (2007 et 2017), Mais où sont passés les Indo-Européens ? Le mythe d’origine de l’Occident (2014 et 2017), Les Dix Millénaires oubliés qui ont fait l’histoire. Quand on inventa l’agriculture, la guerre et les chefs (2017), Une histoire des civilisations. Comment l’archéologie bouleverse nos connaissances (2018, collectif), Trésors. Les petites et grandes découvertes qui font l’archéologie (2019).

Paule Petitier

Paule Petitier est professeur de littérature française à l’université Paris Diderot et membre de l’équipe de recherches CERILAC. Spécialiste de l’historien Jules Michelet, dont elle a écrit la biographie (Grasset, 2006) et réédité avec Paul Viallaneix l’Histoire de France (Éd. des Équateurs, 2008-2009), elle consacre de façon plus large ses recherches à la représentation et à la pensée de l’histoire et depuis 2008 dirige avec Claude Millet la revue Écrire l’histoire (CNRS Éditions). Elle a dirigé l’édition critique de l’Histoire de la Révolution française de Michelet dans la « Bibliothèque de la Pléiade » (Gallimard, 2019).

Articles du même auteur

Fabien Simon

Fabien Simon est maître de conférences en histoire moderne à l’université de Paris – Paris Diderot et membre du laboratoire ICT (EA 337). Il est spécialiste d’histoire des savoirs, en particulier de la part prise par les langues dans leur élaboration et leurs circulations (savoirs linguistiques, traductions…). Il a codirigé, avec Liliane Hilaire-Pérez et Marie Thébaud-Sorger, L’Europe des sciences et des techniques (xve-xviiie siècles). Un dialogue des savoirs (Rennes, PUR, 2016), et est l’auteur de plusieurs articles sur les projets de langues universelles du xviie siècle, ou encore sur les collections de langues de l’époque moderne (« Collecting Languages, Alphabets and Texts… », dans Florence Bretelle-Establet et Stéphane Schmitt (dir.), Pieces and Parts in Scientific Texts, Berlin/New York, Springer, coll. « Why the Sciences of the Ancient World Matter », 1, 2018, p. 297-346).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search