Navigation – Plan du site

AccueilNuméros19Brèves d'histoireQui entrera au Panthéon le 11 nov...

Brèves d'histoire

Qui entrera au Panthéon le 11 novembre 2020 ?

Laurence Campa
p. 243-246

Résumés

En faisant entrer Maurice Genevoix au Panthéon, le président Macron entend honorer non un grand homme, mais un auteur, son livre et tout un peuple. D’inspiration gaullienne, cette décision s’inscrit, sans surprise et à double titre, dans une tradition politique et littéraire : elle canonise une œuvre testimoniale de facture classique, censément représentative de la culture française et de l’expérience collective de la Grande Guerre ; elle déclare Genevoix un grand auteur et son livre un modèle. Héritière de la ligne critique de Jean Norton Cru, elle tient compte de l’historiographie contemporaine sur la globalisation du conflit, nonobstant ses accents victorieux censés galvaniser l’unanimité nationale. Si cette panthéonisation affiche clairement les intentions d’une politique mémorielle fondée sur les notions de devoir, de patriotisme et d’union sacrée, elle ne préjuge en rien de la postérité que l’histoire littéraire voudra bien conférer à Genevoix.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2022.

Aperçu du texte

Lors de l’itinérance mémorielle du centenaire de la Première Guerre mondiale, le président de la République a annoncé l’entrée au Panthéon de Maurice Genevoix et de « ceux de 14 ». C’était le 6 novembre 2018, aux Éparges, dans ce secteur montueux de la Meuse où, comme le raconte Orages d’acier, Ernst Jünger reçut le baptême de sa première blessure, le jour même, 25 avril 1915, où Genevoix reçut la sienne qui, l’arrachant au front, le ferait écrivain.

L’idée de panthéoniser Genevoix n’est pas nouvelle. À partir de 2009, la famille de l’écrivain, dont sa fille, Sylvie (disparue en 2012), et l’association Ceux de 14 travaillent à persuader Nicolas Sarkozy puis François Hollande du bien-fondé de leur cause. Le projet fait débat en 2013, un an avant le centenaire de l’entrée en guerre. Quel besoin d’un nouvel hommage quand les symboles existent déjà : la tombe du Soldat inconnu sous l’Arc de triomphe, qui depuis 1920 honore l’ensemble des combattants dans le dépouillement de l’anonymat ; ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurence Campa, « Qui entrera au Panthéon le 11 novembre 2020 ? »Écrire l'histoire, 19 | 2019, 243-246.

Référence électronique

Laurence Campa, « Qui entrera au Panthéon le 11 novembre 2020 ? »Écrire l'histoire [En ligne], 19 | 2019, mis en ligne le 01 décembre 2022, consulté le 26 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/elh/2072 ; DOI : https://doi.org/10.4000/elh.2072

Haut de page

Auteur

Laurence Campa

Laurence Campa est professeur de littérature française à l’université Paris Nanterre. Entre autres domaines, ses travaux portent sur la poésie et la littérature de la Grande Guerre. Membre du conseil scientifique de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale, elle a édité Maurice Genevoix, La Ferveur du souvenir, La Table Ronde, 2013. Elle est responsable du projet numérique interdisciplinaire Poésie Grande Guerre soutenu par l’université Paris Nanterre et l’université Paris Lumières <https://pgg.parisnanterre.fr>.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS Éditions
  • Logo CERILAC
  • Logo Université de Paris
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search