Navigation – Plan du site
Brèves d’histoire

Histoire sensible

Une expérience critique entre théâtre et histoire
Guillaume Mazeau
p. 253-257

Résumés

Dédisciplinariser l’histoire universitaire en la confrontant à d’autres modes d’exploration du passé : à mi-chemin d’une expérience d’observation participante entre théâtre et histoire se dessinent les contours d’une histoire sensible entre connaissance, pratique civique et création artistique, dans laquelle les dimensions esthétique, cognitive et politique puissent être concrètement associées, entre présent et passé.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2018.

Aperçu du texte

Jusqu’où aller ? Surtout, pourquoi faudrait-il continuer à explorer les confins de l’histoire et de la fiction ? Posée avec insistance depuis les années 1970, cette question s’inscrit aujourd’hui dans un moment particulier. Un temps pointée comme un risque d’éclatement, l’ouverture de la discipline historique à la création artistique trouve de plus en plus de praticiens. Ce décloisonnement intervient dans un contexte politique de poussée conservatrice, qui incite certains historiens à sortir hors des mondes savants et qui, au même moment, inspire un renouveau du théâtre politique, qu’il soit d’« actualité » ou parfois fondé sur des événements passés. Dans cette optique, j’ai commencé à collaborer à la préparation d’un spectacle consacré à la Révolution française, écrit et mis en scène par Joël Pommerat. Parce qu’il s’étend sur plus d’un an et occupe une part importante de mon temps, ce travail, mené en compagnie de la dramaturge Marion Boudier, infléchit profondément ma pratique d’h...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillaume Mazeau, « Histoire sensible », Écrire l'histoire, 15 | 2015, 253-257.

Référence électronique

Guillaume Mazeau, « Histoire sensible », Écrire l'histoire [En ligne], 15 | 2015, mis en ligne le 08 octobre 2018, consulté le 25 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/elh/687 ; DOI : 10.4000/elh.687

Haut de page

Auteur

Guillaume Mazeau

Maître de conférences à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine / Institut d’histoire de la Révolution française (IHCM/IHRF, université Paris-1 Panthéon-Sorbonne), chercheur associé à l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP), Guillaume Mazeau a publié en 2009 Le Bain de l’histoire. Charlotte Corday et l’attentat contre Marat (1793‑2009) chez Champ Vallon, et en 2012, avec Jean-Luc Chappey, Virginie Martin, Frédéric Régent et Pierre Serna, Pour quoi faire la révolution, aux éditions Agone.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CNRS Éditions
  • Logo CERILAC
  • OpenEdition Journals