Navigation – Plan du site

AccueilNumérosTroisième série21Islamist Women’s Activism under M...

Islamist Women’s Activism under Morsi’s Government (2011-2013): Political Inclusion, Gender and Discourse

L'activisme des femmes islamistes sous le gouvernement Morsi (2011-2013) : inclusion politique, genre et discours
نشاطية الإسلاميات تحت حكم مرسي (٢٠١١-٢٠١٣): الدمج السياسي، النوع والخطاب
Erika Biagini
p. 37-55

Résumés

Après la révolte de 2011 qui a renversé le régime de Hosni Moubarak en Égypte, les Frères musulmans (Frères) ont bénéficié d'un niveau de participation politique sans précédent, remportant une majorité au Parlement, ainsi que la présidence du pays en 2012. Cet article explore les effets de ces opportunités d’engagement politique accrue offertes aux Frères musulmans sur les membres féminins de la Confrérie. Il questionne l’acceptation du groupe en faveur d’une inclusion des femmes dans les affaires politiques, le rôle joué par les femmes dans les espaces politiques occupés par le mouvement et interroge le discours de genre promu par les Sœurs. L’information présentée dans cet article se base d’une part, sur l’analyse par l’auteure du matériel vidéo et des écrits publiés en ligne entre 2011 et 2013 par les Frères musulmans, et d’autre part sur des interviews avec des membres des Sœurs musulmanes. Les résultats suggèrent que les soulèvements ont profité aux Sœurs en termes de participation politique, et que celles qui avaient une vision sur la question de genre similaire à celles des chefs de file à tendance salafiste des Frères ont bénéficié d’une plus grande visibilité publique durant leur gouvernement, entre 2012 et 2013. Cela a contribué à la promotion d'un discours conservateur sur la question du genre, axé principalement sur la vision maternelle de la femme au sein des espaces politiques que les femmes et le mouvement avaient occupés après les soulèvements de 2011.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Women and Political Participation in the Egyptian Muslim Brotherhood
The Establishment of the FJP and its Vision for Women
The Muslim Sisters in the 2011-2012 Parliamentary Election: Joining Arms with the Brothers in the FJP
Muslim Sisterhood’s Activism in the Freedom and Justice Party
The Muslim Sisterhood MPs and their interventions on Women’s Issues
The Muslim Sisterhood in the Presidential Elections
The 2012 Egyptian Constitution and the Presidential Initiative to Support the Rights and Freedoms of Egyptian Women
Conclusion
Acknowledgements

Aperçu du début du texte

Introduction

On 25 January 2011, Egypt witnessed unprecedented anti-government demonstrations, which culminated in the overthrow of Hosni Mubarak’s three-decade long regime. The protests were driven largely by youth and labour movements and united both men and women regardless of class, political, religious and ideological background, with the objective of bringing about regime change, freedom, dignity and social justice. Like other Arab women in the region, Egyptian women’s role in the uprisings was not limited to that of supporters, but included their participation as political leaders and organisers (Allam 2018). Although women’s liberation was not the immediate motive of the female protesters who took part in the revolts, as the post-uprisings transition unfolded and women suffered mounting backlashes against their presence in the public sphere, gender issues became increasingly salient (Pratt 2013). What seemed to aggravate the situation for Egyptian women was the subsequent ele...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Erika Biagini, « Islamist Women’s Activism under Morsi’s Government (2011-2013): Political Inclusion, Gender and Discourse », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 21 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 23 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/ema/11592 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ema.11592

Haut de page

Auteur

Erika Biagini

Erika Biagini is Assistant Professor in Security Studies in the School of Law and Government at Dublin City University. Her area of expertise lies at the intersection of Islamism, gender, and politics. Since the 2010-2011 Arab uprisings, she has been conducting research on the Egyptian Muslim Brotherhood and the activism of its female members, the Muslim Sisterhood, with the scope of tracing the evolution of their activism, gender politics and feminist identities. Her current research assesses the development of feminist subjectivities and identities of Islamist women activists, the gender politics and sexuality of Islamist movements, and the evolution of the Egyptian Muslim Brotherhood since the 2013 repression. Her work previously appeared in international journals, such as Mediterranean Politics and the International Feminist Journal of Politics.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search