Navigation – Plan du site

AccueilNumérosTroisième série21Les militantes du Parti de la jus...

Les militantes du Parti de la justice et du développement au Maroc et d’Ennahdha en Tunisie : formes d’engagement et d’organisation

The activists within Morocco’s Justice and Development Party and Tunisia’s Ennahdha: Forms of Engagement and Organization
ناشطات حزب العدالة والتنمية في المغرب والنهضة في تونس: أشكال من الإلتزام السياسي والتنظيم
Anca Munteanu
p. 69-88

Résumés

L’intégration d’Ennahdha (Tunisie) et du Parti de la justice et du développement (Maroc) dans le jeu politique institué a conduit à la féminisation de ces partis islamistes et a eu des effets sur le parcours des femmes militantes dans leurs rangs. L’article montre que les femmes ont participé à la construction des mouvements islamistes à travers un travail social et de sensibilisation idéologique. En effet, leurs compétences associatives ont permis la constitution d’un électorat féminin. Ces formes d’engagement contredisent l’idée que les femmes islamistes seraient nécessairement réduites à jouer des rôles secondaires en politique. Toutefois, l’article prend en considération le fait que les femmes sont sous-représentées dans les instances décisionnelles des partis et dans les postes à responsabilité. De plus, il montre qu’elles adhèrent aux positions officielles de leur parti quant aux droits des femmes. Sans vouloir postuler que l’islamisme serait un moteur d’émancipation ou, au contraire, de domination des femmes, cet article montre que l’adhésion des femmes aux mouvements islamistes les a amenées à s’organiser et participer activement à la vie de leur parti. Dans ce contexte, à travers un engagement social et politique, les femmes sont devenues des actrices importantes dans les partis islamistes.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Les trajectoires d’engagement des femmes d’Ennahdha
Intégration politique des militantes du PJD à travers la section des femmes
Le milieu associatif : lieu d’expertise des femmes
Militantisme et droits des femmes
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Ennahdha et le Parti de la justice et du développement (PJD) sont les deux partis de référentiel islamiste qui – ayant gagné les élections législatives en 2011, puis perdu en 2014 pour Ennahdha – continuent à participer aux gouvernements et à la vie politique de la Tunisie et du Maroc. Cet article part du postulat que l’entrée d’Ennahdha et du PJD dans le jeu politique institué a représenté un vecteur d’intégration des femmes au champ politique. La mise en perspective des trajectoires de ces deux partis permettra de décrire les formes d’engagement et d’organisation des femmes dans leurs rangs. De plus, cette étude montre comment le militantisme islamique sert d’une part de levier d’émancipation vis-à-vis d’autres formes de contrôle social, notamment le patriarcat familial. Néanmoins, d’autre part, ceci n’aboutit pas à un changement radical du système de domination qui persiste au sein des mouvements islamistes à travers d’autres formes (Abu-Lughod 1990 : 52).

L’intégratio...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anca Munteanu, « Les militantes du Parti de la justice et du développement au Maroc et d’Ennahdha en Tunisie : formes d’engagement et d’organisation », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 21 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 23 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/ema/11607 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ema.11607

Haut de page

Auteur

Anca Munteanu

Anca Munteanu est chercheuse post-doctorante au sein de l’ERC TARICA rattachée au laboratoire Ladyss-Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle est titulaire d’un doctorat obtenu en 2019 à l’Ecole doctorale de sciences juridiques de l’université de Grenoble en cotutelle avec l’Ecole doctorale de sciences politiques de l’université de Bucarest. Sa thèse a été consacrée à l’étude de l’idéologie et du rapport au pouvoir du parti islamiste Ennahdha dans une perspective comparée avec le Parti de la justice et du développement (PJD), au Maroc. Dans le cadre de l’ERC TARICA ses recherches sont consacrées à l’intégration au champ politique de ces deux partis et au processus qui en découle en interne : fragmentation, formes d’organisation, rôle des femmes, etc.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search