Navigation – Plan du site

AccueilNumérosTroisième série22Thinking beyond the manuscripts d...

Thinking beyond the manuscripts digitisation in the Arab world

Penser au-delà de la numérisation des manuscrits dans le monde arabe
التفكير فيما بعد رقمنة المخطوطات في العالم العربي
Walid Ghali
p. 57-70

Résumés

La numérisation des collections d'archives et de manuscrits est devenue une tendance soutenue institutionnellement tant au niveau international que national. Toutefois, si l'on examine l'état de la numérisation au Moyen-Orient au cours des dix dernières années, il apparaît que ce tournant n’a pas suscité le même intérêt que sur d’autres continents. Cela a donc affecté l'accessibilité de ces matériaux patrimoniaux, qui ont été détruits ou perdus pour différentes raisons. Cet article vise donc à répondre à une question fondamentale : pourquoi la numérisation des collections de manuscrits dans les pays arabes ne progresse-t-elle pas comme elle le devrait et qu'est-ce que cela signifie au-delà de la numérisation ?

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Is digitisation important?
Heritage at risk!
Beyond digitisation: worldwide directions
Open Access
Digital Humanities
Digital Preservation
Building manuscript digital collections
Collaboration is the key strategy
Conclusion
Bibliography

Aperçu du début du texte

Introduction

In their article, “The Tragedy of Arabic Manuscripts”, Mahmûd Thâbit and Michael Albin state: “Islamic and Arabic manuscripts, considered either for their scientific value which forms part of Arabic heritage or for their physical stature as antiquities, are a national treasure. If some experts estimate the world's manuscript riches in the millions, then Islamic and Arabic civilisation enjoys the lion’s share of this heritage which the world's largest museums have vied to unearth and acquire.” (Mahmûd, Albin 1977: 16). Although this article was written in 1977, one may argue that the only change is that more manuscript collections were discovered. However, the tragedy still exists, in my opinion.

Although the digitisation of archival and manuscript collections has become an endorsed trend equally in the international and national levels, it appears that it has not been receiving the same level of interest in the Arab world than elsewhere. Apart from projects by a handful o...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Walid Ghali, « Thinking beyond the manuscripts digitisation in the Arab world », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 22 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 21 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/ema/13161 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ema.13161

Haut de page

Auteur

Walid Ghali

Dr Ghali is the Head of the Aga Khan Library in London and Associate Professor of Muslim Cultures at the Institute for the Study of Muslim Civilisations, Aga Khan University. He received his PhD from Cairo University in 2012 from the Faculty of Arts. His work mainly focuses on manuscript studies and codicology as well as teaching Sufism and Arabic Literature.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search