Navigation – Plan du site

AccueilNumérosTroisième série22Living memories and State archive...

Living memories and State archives: A false absence. Top civil servants and scotomisation of public archives in Lebanon

Mémoires vivantes et archives d’État : la fausse absence. Élites politico-administratives et scotomisation des archives publiques au Liban
الذاكرة الحية ومحفوظات الدولة: غياب غير حقيقي. كبار الموظفين الحكوميين والتعتيم على المحفوظات العامة في لبنان
Pierre France
p. 123-135

Résumés

Contrairement à ce qui est souvent avancé, les archives publiques au Liban ne sont pas seulement abandonnées ou (rendues) indisponibles par l’État, par une décision au plus haut niveau ou par l’absence d’une décision dans un état jugé sans direction. Elles sont aussi, de manière plus pratique, situées à des endroits connus de seuls initiés : chez des anciens grands commis d’État, devenus “mémoires vivantes” et “archivistes sauvages” de leurs institutions, gardiens d’une “possibilité de l’État”. Cet article entend reprendre les ressorts historiques et sociologiques d’un tel archivage, sur le papier illégal, mais aussi répandu que normalisé et même légitimé par ces archivistes. Plus encore, c’est un phénomène reconnu par l’État libanais lui-même, créant ainsi une forme d’archivage “externalisé” qui a de fortes implications méthodologiques sur l’accès aux sources et la possibilité d’une écriture de l’histoire de l’État libanais.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Dynamics of the obvious
A tradition?
The bureaucratic ordinary
Documents as proof and protection
A paradoxal sensitivity to archives
A generational relation
State exhibition as self-exhibition
The reaction of the Lebanese State towards this false absence
Conclusion

Aperçu du début du texte

Since the 2000s and their archival turn, considerations on archiving in Lebanon have become two-sided: on the one hand archives -especially political ones- are deemed obviously absent in the light of the “ma fi dawlé” (there is no State) motto that slightly differs from the state of archiving in other Arab countries plagued with authoritarian management, dissimulation and access refusal (Shamel 2018). On the other hand, archives are also the subject of artistic and militant endeavours, leading to the creation of archive collections as an artistic or political gesture (Haugbolle 2010) or even to the gap-filling creation of archives from scratch (Baumann 2009). These abundant reflections pushed into the background a more mundane approach to existing archives, their daily life, whose complexity can not be addressed by an inventory nor by description in absentia. How can one for instance understand the joint existence of the two following situations?

December 2015: home of former Secreta...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre France, « Living memories and State archives: A false absence. Top civil servants and scotomisation of public archives in Lebanon », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 22 | 2020, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 21 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/ema/13186 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ema.13186

Haut de page

Auteur

Pierre France

Pierre France is a Research Associate at the Orient Institut Beirut, and a PhD candidate in Political Science at Paris 1 Sorbonne University. His thesis is about the phenomenon of continuous state activity in Lebanon during the civil war (1975-1990). He has published in various journals (Annales d’Islamologie, Confluences Méditerranée, Revue Française d’Administration Publique, Quaderni, Champ Pénal), and he co-authored The Neoliberal Republic. Corporate Lawyers, Statecraft, and the Making of Public-Private France with Antoine Vauchez (Cornell, 2021). http://www.cessp.cnrs.fr/spip.php?rubrique163

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search