Navigation – Plan du site

AccueilNumérosTroisième série23Special FeatureFragment(s) of Memor(ies): The En...

Special Feature

Fragment(s) of Memor(ies): The Enduring Question of Space and Storytelling

Fragment(s) de mémoire(s) : la question résurgente de l’espace et de la narration
شذرات الذاكرة: السؤال الدائم للمكان والحكي
Mayada Madbouly et Aya Nassar
p. 13-26

Résumés

Depuis des décennies, la double question du souvenir et de la mémorialisation de l’espace, d’une part, et de l’oubli et de la négligence, d’autre part, s’entrelace aux tentatives de façonner des espaces pour la mémoire. Alors que de nombreuses initiatives et actions se sont confrontées à ces questions, ce numéro spécial interroge : Qu'est-ce qui anime ces efforts ? Que promet l’acte de se souvenir ? Comment l’oubli fonctionne-t-il comme une menace omniprésente ? Comment les récits du passé sont-ils racontés ? Où ? Par qui ? Dans quels contextes ? Et pour quels effets ?

Ces préoccupations ne sont en aucun cas nouvelles. En posant ces questions, nous reconnaissons que les espaces de mémoire sont complexes : les acteurs comprennent l'État et la mise en scène de son récit officiel, les différentes articulations du nationalisme, les divers espaces de nostalgie, les universitaires comme nous, toujours fascinés par l’écriture de soi à travers la question du passé et de ses au-delàs, ainsi que les activistes, les praticiens et les utilisateurs des médias sociaux. Le passé, comme beaucoup l’ont noté, n’est pas seulement contesté ; il hante aussi le présent et fournit certaines promesses pour un futur imaginé. Ce numéro répond à la prise de conscience croissante de la nature fragmentée et incomplète de la narration, du manque d’accès aux archives et de la domination écrasante de régimes de mémoire spécifiques. Les contributeurs réfléchissent aux pratiques et articulations fragmentaires qui obligent divers acteurs, ou « agents de la mémoire », à faire un travail de mémoire : politique, universitaire, artistique, militant ou autre.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Memory, history and space
Archives through fragments and embodiment and haunting
Agents, entrepreneurs and storytellers of memory

Aperçu du début du texte

“I want to study every public decision to transform ideas into ash, to feel the trace of those remains…” (Singh 2019)

During one of the book-launches of her book In the footsteps of Enayat al-Zayyat (2020), Iman Mersal noted how a personal archive becomes a source of anxiety precisely when we encounter its frailty. This note was in response to a question asked about memory and its spatiality in her work. For her, encountering the vulnerability of the material and personal archive is one of the core inspirations to trace and narrate stories, in archives as well as in material spaces and geographies. While this was a personal reflection from Mersal at the time, we believe that it very beautifully captures the spirit in which this collection has been conceived, written, edited, and published.

We thought of bringing this set of contributions into a special issue at a very particular point in 2020. The world was changing drastically as it grappled with a global pandemic. Connections to pla...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mayada Madbouly et Aya Nassar, « Fragment(s) of Memor(ies): The Enduring Question of Space and Storytelling », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 23 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 18 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/ema/14734 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ema.14734

Haut de page

Auteurs

Mayada Madbouly

Mayada Madbouly is a PhD candidate at the Institut des sciences Sociales du Politique (ISP, CNRS/UMR 7220), at the Université Paris Nanterre. She was a doctoral fellow at the Labex les passés dans le présent (2015-2018) and is actually associate researcher at the Centre d’Etudes et de Documentation Economiques, Juridiques et Sociales (CEDEJ). She was a Temporary lecturer and research assistant (ATER) at Sciences Po Toulouse/LaSSP (2018-2020) and has taught at Sciences Po (Reims campus) and Cairo University. Her research focuses on memorial practices, social movements and cultural diversity in Egypt.

Aya Nassar

Aya Nassar is an Assistant Professor of Human Geography in Durham University. She holds a PhD from Warwick University. She is a Human Geographer who is interested in elemental geography, infrastructure, archives, and the postcolonial city. A Political Scientist by background, she currently teaches and researches on Political and Urban Geography and is ever so fascinated by the ways narration creates, imagines and disrupts time and space.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search