Navigation – Plan du site

AccueilNumérosTroisième série23Special FeatureThe Violence of Memory and Moveme...

Special Feature

The Violence of Memory and Movement: Reading Cairo from its Ring Road

La violence de la mémoire et du mouvement : lectures du Caire depuis son périphérique
عنف الذاكرة والحركة: نحو قراءة القاهرة من خلال الطريق الدائري
Ingy Higazy
p. 105-120

Résumés

Cet article explore la mémoire de la construction et de la destruction sur le périphérique du Grand Caire, une route de 106 km qui encercle le Caire et sa périphérie. En prenant comme interlocuteurs deux romans, East of the Ring Road et Fleeing the Ring Road, je pose la question suivante : comment les récits littéraires du périphérique complètent-ils une analyse macroéconomique du développement urbain, des infrastructures et de l'(im)mobilité au Caire ? Je soutiens que les romans reconstruisent les trajectoires du développement urbain en mettant l'accent sur des histoires de dépossession, de destruction et de violence souvent marginalisées et réduites au silence. Ils le font à travers une narration incarnée et une multitude de personnages qui interagissent avec la route en tant qu'espace de production et de négociation du pouvoir et de l'État. Ensemble, ils exposent comment la promesse d'une circulation rapide et libre sur la route est continuellement rendue possible en ralentissant et en immobilisant diverses autres formes de vie urbaine et sociale. L'article a deux objectifs. Premièrement, il contextualise l'(im)mobilité dans le discours politique et culturel égyptien. Ensuite, il attire l'attention sur la mémoire de la dépossession et de la violence quotidiennes qui produisent des régimes d'(im)mobilité urbaine en même temps que s’édifient des infrastructures à grande échelle au Caire et au-delà. Ce faisant, cet article contribue aux discussions sur la biopolitique des infrastructures, l'économie politique et les études sur la mobilité.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Placing the Ring Road: Historical Background and Literature Review
Re-membering the Ring Road: Memory and the Trajectories of Urban Development
‘Below the Ring Road’: Space, (Im)mobility, and the Violence of Infrastructure
Conclusion

Aperçu du début du texte

Concrete overruns everything…the fields, the small mud houses, our childhood playgrounds, the stables, the shops. All [our] memories turn into concrete. (Ahmed 2014, 37)

It is the whole problem, precisely of these vagrants, of people, moving around. (Foucault 2009, 336)

We see here not a portrait of Cairo or its buildings, it’s a portrait of what has no shape. It’s a portrait of that wound, that sadness, that indifference and that suppressed anger boiling deep inside. It’s a portrait of the impact of Cairo and its Ring Road on our souls. Nothing represents Cairo in the last twenty years, better than the Ring Road. (Naji 2020)

Introduction

The Arabic novel East of the Ring Road (2014), by Khaled Ahmed, documents the slowly vanishing life of an unnamed village obstructing the construction of the Greater Cairo Ring Road. It tells of the material, social, and ecological transformations that Cairo’s predominantly agricultural periphery underwent with the transition to an open market economy ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ingy Higazy, « The Violence of Memory and Movement: Reading Cairo from its Ring Road », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 23 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 18 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/ema/14759 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ema.14759

Haut de page

Auteur

Ingy Higazy

Ingy Higazy is a PhD candidate in Politics at the University of California, Santa Cruz (UCSC). Her work sits at the intersection of political theory, global political economy, and urban studies. Her dissertation project studies how and why the material spaces and infrastructures that facilitate movement for some, systematically preclude it for others.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search