Navigation – Plan du site

AccueilNumérosTroisième série23Research NotesYielding Memories of Nubian bodies

Research Notes

Yielding Memories of Nubian bodies

Les mémoires résignées des corps nubiens
ذكريات مستكينة لأبدان النوبية
Menna Agha
p. 135-144

Résumés

Le texte proposé est un recueil de mémoires, racontant des histoires politiques et affectives de la migration forcée dans un village nubien. Ces histoires représentent pour moi une tentative de compréhension des effets de diverses institutions du pouvoir sur nos corps, en tant que femmes nubiennes. Je me positionne, moi, mon instruction cairote, et mes idées reçues à propos des lieux de mon village de Qustul, l’un des campements de déplacés construits par l’Etat et qui a été victime du Grand Barrage et de son réservoir dans les années 1960. J’évoque trois scènes de tension entre moi et des femmes de ma famille d’une part, et la chair de notre environnement en construction d’autre part, afin d’examiner le rôle des bâtiments dans la lutte des femmes nubiennes. Les trois scènes se déroulent dans des maisons nubiennes, des habitats construits par l’État, une école, et un centre social construit par l’état. À travers ces scènes, j’essaie de restituer, de façon intelligible, nos vécus après plus de 50 ans d’exode, et de saisir la lutte entre Etat, religion et politiques indigènes lorsqu’elles ont pour terrain le corps des femmes nubiennes.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Scene 1: Soraya going to work (December 2014)
Scene 2: Nagat and the community centre (January 2016)
Scene 3: The hidden dance of Iman (July 2010)

Aperçu du début du texte

Introduction

The question of gender in contemporary Nubia, especially that of Nubian womanhood in displacement villages, has been lingering around my research on Nubian displacement villages. Perhaps it lingers because of the complexity of the issue, with various factors appearing to me at every research step. And maybe it lingers because the western notion of gender keeps clashing with the praxis of being an everyday Nubian, this clash that is tackled by many African womanists such as Oyeronke Oyewumi (1997) who rejects the western category and exposed its mechanisms of imposition on our African bodies.

And maybe this question complicates itself by implicating my personal struggle to make sense of my Nubian womanhood. I am a displaced Nubian woman who identifies as displaced from where I have never been. Born in Qustul in the 80s, I was not there to see my ancestral land that was submerged more than two decades after the displacement and resettlement scheme operated by the Egyptian s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Menna Agha, « Yielding Memories of Nubian bodies », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 23 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 18 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/ema/14774 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ema.14774

Haut de page

Auteur

Menna Agha

Menna Agha is an architect and researcher. She is the assistant professor of Design and Spatial Justice, at the School of Architecture at Carleton University (Canada). Menna holds a PhD in architecture from the University of Antwerp, and a MA in Gender and Design from Köln International School of Design. In 2019/2020, she was part of the inaugural cohort of the Spatial Justice fellowship at the University of Oregon, and she coordinated the 2021 Spatial Justice Agenda at the Flanders Architecture Institute. Menna is a third-generation displaced Fadicha Nubian, which ushers her research interests in race, gender, space, territory. Among her publications: “Emotional capital, and the Other Ontology of the Architect”, “Nubia still exists: The Utility of the Nostalgic Space”, “The non-work of the unimportant: The shadow economy of Nubian women in displacement villages” and “Liminal Publics, Marginal Resistance”.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search