Skip to navigation – Site map

Reconsidérer la dépolitisation : l’approche du témoin de HarassMap et la création d’une masse critique pour lutter contre le harcèlement sexuel en Égypte

Reconsidering de-politicization: HarassMap’s bystander approach and creating critical mass to combat sexual harassment in Egypt
Angie Abdelmonem
Translated by Mathilde du Pradel
This article is a translation of:
Reconsidering de-politicization: HarassMap’s bystander approach and creating critical mass to combat sexual harassment in Egypt

Abstracts

This paper argues that the community-based work of anti-sexual harassment initiatives represents a political process toward ending sexual harassment in Egypt. Since the Egyptian Revolution, community-based initiatives have employed strategies to transform social perceptions and behaviors regarding public sexual harassment. The strategies of these new initiatives, like HarassMap, include conducting street outreach campaigns and employing technological platforms to reframe the nature of social responsibility and to disrupt gendered stereotypes. Yet, a number of scholars have challenged this community-based anti-harassment work, particularly the early work of the Egyptian Center for Women’s Rights (ECWR), for avoiding political engagement and failing to address structural gender inequalities. Drawing on Finnemore and Sikkink’s (1998) argument regarding norm emergence, this paper maintains that anti-sexual harassment initiatives, like HarassMap, employ an approach to social change that aims to build a critical mass around new social norms. By undermining patriarchal norms that blame victims and encouraging people to intervene against public sexual harassment, HarassMap is creating a new vision of social responsibility. When a tipping point is reached, HarassMap activists believe that public outcry will then force political and legal reform from the state to protect women in public space. Such community-based approaches are political but the reform entities like HarassMap seek results only when there is enough public will for change.

Top of page

Editor's notes

L’approche du témoin ou du spectateur, bystander approach en anglais, est une des approches liées à la prévention des violences sexuelles, qui encourage les individus à s’approprier le problème du harcèlement sexuel et à intervenir et s’exprimer lorsqu’ils sont témoins de harcèlement physique ou verbal. (Note du traducteur)

Author's notes

Les informations sur lesquelles cet article est basé sont issues des recherches doctorales de l’auteure, pour lesquelles elle a bénéficié de la bourse n° 1357477 de la National Science Foundation (USA).

Text / excerpt

Cairn

Full-text article is available on Cairn platform in open access. It will be available on this URL in January 2019.
Read it

Outline

Les détracteurs du militantisme anti-harcèlement
Normes, témoins et masse critique : considérations théoriques
HarassMap : origines et mission
Créer de nouvelles normes sociales
L’intervention des témoins et la création d’une masse critique
Conclusion

Text / first lines

Depuis le renversement de Hosni Moubarak en février 2011, le phénomène du harcèlement sexuel dans les lieux publics fait l’objet d’une attention grandissante. Dès 2008, le Centre Égyptien pour les Droits des Femmes (CEDF), une des premières ONG à faire spécifiquement campagne contre le harcèlement sexuel dans les lieux publics, publiait un rapport selon lequel 83 % des Égyptiennes et 98 % des étrangères enquêtées déclaraient avoir subi des actes de harcèlement sexuel. La campagne du CEDF, « Rendre nos rues sûres pour tout le monde », définissait le harcèlement sexuel comme un problème en grande partie culturel, social et psychologique et utilisait des techniques axées sur la communauté, ainsi que des moyens technologiques novateurs afin d’accroître la sensibilisation de l’opinion publique à cette question. Cependant, les détracteurs de cette campagne soutenaient que l’accent placé sur les causes sociales et culturelles du harcèlement sexuel ne conduisait qu’à des interventions socia...

Top of page

References

Electronic reference

Angie Abdelmonem, « Reconsidérer la dépolitisation : l’approche du témoin de HarassMap et la création d’une masse critique pour lutter contre le harcèlement sexuel en Égypte », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 13 | 2015, Online since 10 November 2015, connection on 14 December 2018. URL : http://journals.openedition.org/ema/3532 ; DOI : 10.4000/ema.3532

Top of page

About the author

Angie Abdelmonem

Angie Abdelmonem est actuellement doctorante en anthropologie à l’École de l’Evolution Humaine et du Changement Social (School of Human Evolution and Social Change) à l’Université d’État de l’Arizona. Sa spécialisation porte sur les ONG, les mouvements sociaux, le développement et la violence sexiste. Sa thèse examine le rôle des entités de la société civile et des initiatives indépendantes en matière de lutte contre le harcèlement sexuel de rue. En 2005-2006, elle a effectué un stage d’un an au sein du Centre Égyptien pour les Droits des Femmes (Egyptian Center for Women’s Rights), travaillant sur des projets relatifs au harcèlement sexuel, aux mutilations génitales féminines et à l’obtention du statut consultatif auprès des Nations Unies. Entre 2013 et 2014, elle a passé l’année à effectuer un travail d’observation participante au sein de HarassMap, ainsi qu’à observer et interviewer des militants de plusieurs autres ONG et initiatives indépendantes luttant contre le harcèlement sexuel, dont ed el-Taharrush, arakat Bassma, Shoft Taharrush, and Nazra pour les études féministes (Nazra for Feminist Studies). Depuis 2015 et jusqu’à 2017, elle participe à un projet conjoint financé qui examine l’intersection entre médias de masse, violence sexiste publique et politiques de respectabilité. Publications: Abdelmonem, Angie. 2015. “Reconceptualizing Sexual Harassment: A Longitudinal Assessment of El-Taharrush El-Ginsy in Arabic Online Forums and Anti-Sexual Harassment Activism.” Kohl: Journal of Gender and Body Research. Fahmy, Amel, Abdelmonem, Angie, Hamdy, Enas, Badr, Ahmed & Hassan, Rasha. 2014. “Toward a Safer City: Sexual Harassment in Greater Cairo: Effectiveness of Crowdsourced Data.” HarassMap Report (rapport complet en anglais), http://harassmap.org/en/wp-content/uploads/2013/03/Towards-A-Safer-City_full-report.pdf. angie.abdelmonem@asu.edu

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • OpenEdition Journals