Navigation – Plan du site

Space of refuge, space of war: reshaping territorial order in the Lake Chad area

Espaces-refuge, espaces de guerre : la reconfiguration de l’ordre territorial dans la région du lac Tchad
Alessio Iocchi
p. 17-30

Résumés

Cette contribution porte sur le rôle et l’importance des frontières et de l’espace national dans la région du lac Tchad à la suite de l’insurrection de « Boko Haram ». Depuis 2011, la réinstallation forcée de communautés entières dans les États voisins, la multiplication de camps de réfugiés et les opérations militaires coordonnées par la Force Multinationale Conjointe (une armée transnationale créée par le Nigeria, le Tchad, le Cameroun, le Niger et le Bénin) amènent à repenser la relation entre mobilité, territoire, conflits violents et entrepreneuriat politique. Le regain d’attention politique s’est surtout traduit par une intervention de l'armée et par des mesures d'urgence et de développement qui ont fourni à la zone des services sociaux de base habituellement négligés par le gouvernement central. Les actions entamées pour sécuriser, militariser et maintenir l’ordre rencontrent la résistance de populations qui ont déjà enduré plusieurs cycles de marginalisation économique et politique, tandis que la violence croissante de « Boko Haram » et de ses affiliés bouleverse un équilibre social déjà fragilisé. Ce travail montre comment la violence terroriste et la militarisation de la vie publique dans la région remodèlent les relations entre les communautés et leurs territoires, et il propose une réflexion sur les concepts de territorialité, de gouvernementalité et d’identité sociale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

The hoarding dynamic and the Boko Haram regime
A Space of Refuge, a Space of War
Conclusion

Aperçu du début du texte

During 2016, weakened by factional struggles among various leading figures from its Shura and worn down by the attention of the Multinational Joint Task Force (MNJTF), Jamā’at Ahl al-Sunna li’l-Dawa wa’l-Jihād has fatally lost its grip over large portions of the rural areas it once controlled. Arrests by Nigerian, Chadian, and Cameroonian police diminished the group's ambitions to “remain and expand” while almost simultaneously, al-Dawla al-Islāmiyya (The Islamic State Organization) began to decline in Syria and Iraq. Today, though virtually defeated according to the propaganda-style statements by Nigerian President Muhammadu Buhari, Boko Haram is still able to move freely and operate in two small fiefdoms in the Mandara Mountains and Waza National Park (on the Cameroon-Nigeria border), while a plethora of “affiliated” groups has spread all across the Lake Chad area, provoking one of the fastest and largest population mass movements the zone has ever known, despite its long history...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alessio Iocchi, « Space of refuge, space of war: reshaping territorial order in the Lake Chad area », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 18 | 2018, mis en ligne le 15 juin 2020, consulté le 19 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ema/3904 ; DOI : 10.4000/ema.3904

Haut de page

Auteur

Alessio Iocchi

ALESSIO IOCCHI is completing a Ph.D. at the Department of Asian, African and Mediterranean Studies of University of Naples “L’Orientale”. His dissertation, entitled “Fear and Floating. The Political Economy of the «Boko Haram» Conflict in the Lake Chad Basin”, investigates the impact of extra-legal economies (informal small-scale trans-border trade, smuggling, trafficking) on the security, development and political dynamics of the wider Lake Chad Basin, specifically with regard to the Nigerian and Chadian sides.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • OpenEdition Journals