Navigation – Plan du site

Irak et Kurdistan d’Irak : la problématique de la frontière interne et les enjeux du contrôle territorial

Iraq and Kurdistan of Iraq. Internal border and the issue of territorial control
Cyril Roussel
p. 65-82

Résumés

Depuis le siècle dernier, les Kurdes d’Irak cherchent à construire un territoire autonome de Bagdad qui engloberait l’ensemble de toutes les zones peuplées, selon eux, de Kurdes. Mais la délimitation de ce territoire ne fait pas consensus. En effet, il existe, en Irak, une bande de peuplement mixte, transitoire entre espace de peuplement arabe et espace de peuplement kurde, qui a subi au cours des décennies passées des remaniements démographiques majeurs afin d’en modifier la composition communautaire. Et c’est dans cette zone, de plus particulièrement riche en ressources naturelles (pétrole), que le projet autonomiste kurde tente d’établir sa frontière d’avec le reste de l’Irak. Cet article revient sur les enjeux de ce long processus en montrant les stratégies des acteurs en présence pour déplacer la frontière de souveraineté kurde. Les reconfigurations territoriales internes qui ont marqué l’Irak au cours des trois décennies passées demeurent extrêmement changeantes et imprévisibles, et répondent à des rapports de forces qui peuvent basculer rapidement.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Une frontière qui se structure par l’administration de la population kurde et l’intégration de groupes communautaires
Une frontière militaire de facto dans un contexte communautaire conflictuel (2014-2017)
Le retour de la frontière du Kurdistan sur la green line et le renforcement de la frontière intra-kurde (depuis octobre 2017)
Conclusion

Aperçu du début du texte

La frontière comme le précisait déjà Claude Raffestin (1992) n’est pas « une cicatrice de l’histoire ». Elle conditionne « les systèmes de relations et par conséquent les territorialités humaines ». Délimiter un territoire est un acte généralement conflictuel, fruit d’une horogénèse lente (Foucher : 1984, 1991). La construction d’un territoire est un processus qui prend généralement du temps et il n’est jamais facile d’en définir des limites acceptables par tout le monde et ce, spécialement dans un contexte de mixité communautaire. En fonction des groupes communautaires, chacun a sa propre représentation d’un territoire idéel, fonction de sa propre histoire, de sa vision démographique, de ses ambitions politiques propres. Les limites du Kurdistan d’Irak ne sont donc pas aisées à borner elles non plus. Surtout que, au cours de l’histoire contemporaine du Moyen-Orient, des tentatives avortées de création d’un Kurdistan ont laissé des traces douloureuses, comme en 1923 lors du Traité d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Cyril Roussel, « Irak et Kurdistan d’Irak : la problématique de la frontière interne et les enjeux du contrôle territorial », Égypte/Monde arabe,Troisième série, 18 | 2018, mis en ligne le 15 juin 2020, consulté le 20 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ema/4071 ; DOI : 10.4000/ema.4071

Haut de page

Auteur

Cyril Roussel

CYRIL ROUSSEL est géographe, chargé de recherches au CNRS au sein du Laboratoire Migrations internationales, Espaces et Sociétés (MIGRINTER) à l’Université de Poitiers. Il travaille depuis 1997 sur les rapports entre identité et territoire au Moyen-Orient, en particulier en contexte communautaire (Druzes en Syrie, Kurdes en Irak et en Syrie), mais aussi sur les effets de limites et de discontinuités (frontières culturelles) et sur différents acteurs de la migration régionale dans un Moyen-Orient en conflit (déplacés, réfugiés, combattants, trafiquants). Il s’intéresse surtout aux reconfigurations socio-spatiales des territoires frontaliers et communautaires depuis l’effondrement des États irakiens et syriens.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Centre d’études et de documentation économiques juridiques et sociales (CEDEJ)
  • OpenEdition Journals