Navigation – Plan du site
Biographies des auteurs

Biographies des auteurs

Texte intégral

Larbi Belouadi

1Larbi Belouadi est docteur en Géographie et Aménagement de l’espace, il est maître de conférences à l’Université de Saïda, membre chercheur du laboratoire EGEAT (Espaces géographiques et Aménagement du territoire), Université d’Oran 2, et chercheur associé au CRASC d’Oran. Il a réalisé en 2016 une thèse de doctorat sur La production de l’espace bâti urbain et le fonctionnement des structures urbaines de la ville de Saïda (Algérie). Il a participé au projet de recherche « Approche comparative des nouveaux espaces urbanisés dans les villes de l’Ouest Algérien » au CRASC en 2006. Les dysfonctionnements urbains liés à l’étalement urbain et aux mobilités spatiales, la structure urbaine des espaces nouvellement urbanisés, la transformation du bâti urbain colonial, l’émergence de nouvelles centralités périphériques constituent ses axes de recherche de prédilection.
larbi.belouadi@yahoo.fr

Jean-Claude Brûlé

2Jean-Claude Brûlé est maître de conférences honoraire de Géographie à l’Université de Tours (département de Journalisme). Il a été maître-assistant à l’Université de Constantine (1968-1980) et été membre actif du laboratoire URBAMA (CNRS et Université de Tours). Il a d’abord développé des recherches sur le monde rural ; il a par la suite élargi son champ d’étude aux questions d’aménagement du territoire. Il a publié plusieurs articles, notamment dans la revue Maghreb-Machrek (La Documentation française). Il a été l’un des animateurs du programme de coopération avec l’Université d’Oran qui a abouti à la publication de l’ouvrage Aménageurs et aménagés en Algérie. Héritages des années Boumediene et Chadli, sous la direction de A. Bendjelid, J.-C. Brûlé et J. Fontaine (L’Harmattan, 2004). Il a coécrit avec Jacques Fontaine différents chapitres de l’ouvrage coordonné par J.-F. Troin : Le Grand Maghreb. Mondialisation et construction des territoires, Armand Colin, 2006.
hjeanclaude.brule@gmail.com

Salah Chaouche

3Salah Chaouche, architecte-urbaniste, est professeur à la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’Université Constantine 3. Il a soutenu en 2004 un doctorat d’État, à l’Université Mentouri de Constantine, consacré à la question du développement des villes. Depuis 1983, il est enseignant-chercheur à l’Institut d’Architecture et d’Urbanisme de l’Université Mentouri de Constantine. Il est membre du Laboratoire Urbanisme et Environnement (LUE) et responsable de la formation doctorale intitulée « Projet architectural et nouvelles technologies » au département d’Architecture. Les travaux de recherches qu’il a menés durant toute sa carrière sont centrés sur l’architecture, l’urbain et les problématiques d’aménagement, travaux qu’il a présentés au travers de nombreux articles et ouvrages parus dans des revues ou collections spécialisées dans les domaines de l’architecture et de l’urbanisme.
salahchaouche@yahoo.fr

Jacques Fontaine

4Jacques Fontaine est maître de conférences honoraire de Géographie à l’Université de Besançon. Il a d’abord effectué des recherches sur l’Algérie et a participé aux activités du laboratoire URBAMA (CNRS et Université de Tours), puis a rejoint le laboratoire ThéMA (CNRS et Université de Besançon). Tout en continuant à s’intéresser au Maghreb, il a aussi participé à des études sur la Franche-Comté et il est l’un des co-auteurs (avec Geneviève Charles Lyet et Serge Ormaux) de l’ouvrage Des quartiers et des hommes, contribution à l’analyse des quartiers d’habitat social en Franche-Comté (1988). Il a publié avec Danièle et Jean Bisson un ouvrage en deux tomes intitulés La Libye, à la découverte d’un pays et La Libye, à la rencontre d’un pays (1999). Il a été l’un des animateurs de deux programmes de coopération avec l’Université d’Oran. Il a co-écrit avec Jean-Claude Brûlé différents chapitres de l’ouvrage coordonné par J.-F. Troin : Le Grand Maghreb. Mondialisation et construction des territoires, Armand Colin, 2006.
jacques.m.fontaine@gmail.com

Mohamed Hadeid

5Mohamed Hadeid est docteur d’État en Géographie, un titre obtenu en 2006 avec un double sceau, celui de l’Université d’Oran (Algérie) et celui de l’Université de Franche-Comté (France). Il est actuellement professeur au département de Géographie de l’Université d’Oran 2. Il est parallèlement chercheur-associé au CRASC depuis 1999. Auteur de l’ouvrage (2011) La steppe occidentale algérienne : du nomadisme à la vie sédentaire (Éditions universitaires européennes) et de plusieurs publications dans des revues de niveau national et international portant sur le développement et l’aménagement des espaces urbains et ruraux en Algérie. Ses orientations de recherche actuelles concernent les dynamiques urbaines et rurales dans les espaces arides et semi-arides algériens (steppe et Sahara). Ses travaux ont fait l’objet de différentes publications dans des revues telles que Vertigo, Développement durable & territoires, Les Cahiers de Géographie du Québec, Autrepart, Insaniyat, etc. Il a également dirigé plusieurs projets de recherche nationaux portant sur des thématiques variées, mais toutes convergeant sur les dynamiques spatiales et sociales des territoires.
hadeid009@yahoo.fr

Abboud Hajjar

6Abboud Hajjar est architecte et docteur en Aménagement de l’espace et Urbanisme de l’Université Paris-Est (2014). Sa thèse porte principalement sur la diffusion des approches méthodologiques de projets urbains durables dans les pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée. Il est impliqué dans plusieurs projets de coopération sur la réduction des Îlots de chaleur urbains (ICU) dans les villes méditerranéennes (Programme régional Envi-Med 2015 et PHC CEDRE, PHC MAGHREB). Attaché temporaire d’enseignement et de recherche (2012/2015) et enseignant-chercheur (2015/2017) au département génie urbain de l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée, il a participé au projet européen FEDER CLEA « Confort, Lumière, Énergie et Ambiance » sur le développement des indicateurs du confort visuel à l’échelle urbaine. Actuellement, ses travaux de recherche se focalisent sur l’utilisation des technologies de modélisation comme outil d’aide à la reconstruction post-guerre à Alep. Parmi ces publications, on peut citer : Diab Y., Hajjar A., 2017, « L’électricité dans Alep en guerre : un nouveau mode de gestion urbaine ? », Métropolitiques (16/11/2017). En ligne : http://www.metropolitiques.eu/​L-electricite-dans-Alep-en-guerre-un-nouveau-mode-de-gestion-urbaine.html. Et Diab Y., Hajjar A., 2014, « Alep, de la ségrégation socio-spatiale à la guerre urbaine », Urbanisme, no 391, p. 24-29.
abboud.hajjar@u-pem.fr
aboudhajjar@hotmail.com

Salima Rayene Khadri

7Salima Rayene Kadri est maître-assistante à la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’Université Constantine 3 depuis 2007. En 2007, elle a obtenu un diplôme de magistère à l’Université Mohamed Kheider de Biskra, option « Architecture dans les zones arides et semi-arides ». Actuellement, elle est inscrite en doctorat ès science à l’Université de Constantine 3, et fait partie du Laboratoire « Urbanisme et Environnement » (LUE). Elle a produit plusieurs communications qui traitent de la question de la durabilité des territoires sahariens. Elle a publié en 2016 dans Les Cahiers du CRASC un article portant sur la réhabilitation du ksar de Ouargla.
salimarayen@yahoo.fr

Abdallah Khiari

8Abdallah Khiari est docteur en Géographie et Aménagement des espaces, enseignant-chercheur à l’ENS de Constantine (Algérie). Ses travaux de recherche s’intéressent aux zones arides et semi-arides, notamment sur les secteurs du piémont sud de l’Atlas saharien avec deux publications : « Une région pionnière dans le Sahara algérien : El Ghrouss », Méditerranée, no 3-4, 2002 ; « M’ziraa : transformations agricoles et ravitaillement des villes », Insaniyat, no 22, 2003. Ses recherches ont aussi porté sur l’espace et les sociétés rurales dans le Nord-Est de l’Algérie, recherches qui ont fait l’objet d’une thèse d’État (2005). Ses travaux actuels se focalisent sur la dynamique agricole dans les régions du Sahara algérien.
khiariabdallah2017@gmail.com

Yaël Kouzmine

9Yaël Kouzmine est docteur en Géographie et Aménagement des territoires. Ses recherches portent sur les évolutions des dynamiques spatiales qui ont caractérisé le Sahara algérien depuis l’Indépendance, ainsi que sur l’analyse des politiques publiques et des pratiques d’aménagement, de gestion et de développement territorial.
yaelkouzmine@ymail.com

Hadj Mohammed Maachou

10Hadj Mohammed Maachou est professeur de Géographie à l’Université d’Oran 2, chef de l’équipe « Villes et structures urbaines » au sein du laboratoire EGEAT, et chercheur associé au CRASC d’Oran. Ses préoccupations scientifiques concernent essentiellement la fabrique de la ville et les pratiques d’appropriation et d’usage des espaces urbains et périurbains. Il a publié notamment en 2016 « L’agriculture périurbaine à Oran (Algérie) : diversification et stratégies d’adaptation », Cahiers d’Agricultures, no 25 (en coll. avec T. Otmane) ; en 2015 « Urbanisation et agriculture périurbaine à Tlemcen : contraintes et tendances de développement », Revue internationale d’anthropologie cognitive, no 2 (« La pression foncière périurbaine en méditerranée méridionale. L’exemple algérien ») ; en 2012, « Agriculture et paysage des espaces périurbains algériens, cas d’Oran (Algérie) », Projets de paysage (revue scientifique sur la conception et l’aménagement de l’espace), no 7, rubrique « Enquêtes et débats ».
hmaachou@yahoo.fr

Sidi Mohammed Trache

11Sidi Mohammed Trache est professeur de Géographie à l’université d’Oran 2, chef de l’équipe « Mobilités et dynamiques urbaines » au sein du laboratoire EGEAT et chercheur associé au CRASC d’Oran dans la division « Villes et Territoires ». Ses préoccupations scientifiques portent particulièrement sur les dynamiques urbaines dans les villes de l’Ouest algérien (littoral, steppe et Sahara). Il a publié en 2017 « Complexité des mobilités pendulaires face à l’étalement urbain d’Oran », Cahiers Géographiques de l’Ouest, no 12-13, EGEAT, Université d’Oran 2. Il a coordonné un ouvrage en 2016 avec J. Yanco, présidente de l’Association américaine WARA, Carrefours Sahariens. Vues des rives du Sahara, et publié en collaboration avec A. Messahel Talmine : la survie d’une oasis dans l’Erg occidental (Algérie). Il a également publié en 2016 « Croissance démographique et urbanisation des ksour », Cahiers du CRASC, no 32 (« Ksour du Sud-ouest algérien. Urbanisation et changement social »).
trachesim@yahoo.fr

Tayeb Otmane

12Tayeb Otmane, docteur en Géographie (Universités d’Oran 2 et de Franche-Comté), est actuellement professeur à l’Université d’Oran 2 (Algérie). Il mène des recherches sur les questions rurales algériennes : dynamiques, rapports ville/campagne, foncier agricole et sur les politiques d’aménagement du territoire. Il a publié « Bilan spatialisé de la mise en valeur agricole au Sahara algérien : mythes, réalisations et impacts dans le Touat-Gourara-Tidikelt » dans la revue Cybergeo (European Journal of Geography), 2013 (en coll. avec Y. Kouzmine) ; « L’agriculture périurbaine à Oran (Algérie) : diversification et stratégies d’adaptation », Cahiers d’Agricultures, no 25, 2016 (en coll. avec H.-M. Maachou) ; « L’eau dans les oasis du Sud-Ouest algérien : les systèmes de mobilisation traditionnels entre préservation et décrépitude », Carrefours sahariens, Vues des rives du Sahara (CRASC) 2016, sous la dir. de S.-M. Trache et J. Yanco ; « Le rôle des financements dans les transformations des ksour du Sud-Ouest algérien », Les Cahiers du CRASC, no 32, 2016.
otmanet1@yahoo.fr

Serge Ormaux

13Serge Ormaux est professeur de Géographie et Aménagement à l’Université de Franche-Comté. Il a été durant une douzaine d’années à la direction de l’UMR ThéMA et a codirigé un programme PHC Tassili portant sur les mutations de l’espace saharien ; il a également co-encadré plusieurs thèses de doctorat sur la steppe et le Sahara ouest-algériens. Ses travaux portent sur les identités paysagères et territoriales, avec de nombreuses applications dans différentes parties du monde. Il participe régulièrement aux travaux du Réseau international d’intelligence territoriale, dont il est membre du Conseil scientifique. Il a notamment publié dans les Cahiers de Géographie du Québec (2015), la revue Insaniyat (Oran) (2011), Les Cahiers d’Administration (2014), etc.
serge.ormaux@univ-fcomte.fr

Badreddine Yousfi

14Badreddine Yousfi est enseignant-chercheur en Géographie et Aménagement du territoire à l’Université d’Oran 2. Il a soutenu en 2012 une thèse de doctorat réalisée en co-tutelle entre l’Université d’Oran et l’Université de Franche-Comté, intitulée Dynamiques urbaines, mobilités et transports dans le Sud-Ouest algérien (wilayas d’Adrar et de Béchar). Il s’intéresse aux thématiques liées au transport et aux dynamiques des espaces urbains. Ses principales publications portent sur le Sahara algérien, parmi lesquelles on peut citer : « Les territoires sahariens en Algérie. Gouvernance, acteurs et recomposition territoriale », L’Année du Maghreb, no 16, 2017 ; « Mobilité des cadres et des commerçants dans le Sud-Ouest algérien: stratégies, enjeux et difficultés d’émergence d’un territoire », Méditerranée, no 124, 2015 ; et, en collaboration avec Y. Kouzmine, J. Fontaine et T. Otmane : « Étapes de la construction d’un désert : l’espace saharien algérien entre convoitises économiques, projets politiques et aménagement du territoire », Annales de Géographie, no 670, 2009.
yousfine@yahoo.fr

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Biographies des auteurs », Les Cahiers d’EMAM [En ligne], 30 | 2018, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 22 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/emam/1439 ; DOI : 10.4000/emam.1439

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les Cahiers d'EMAM est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page